mercredi 9 mars 2016

20997: Montréal 4 (P) Dallas 3

On a connu les Stars plus fringants. Faut dire qu'en perdant en quelques jours John Klingberg, Jyrki Jokipakka (échangé aux Flames) et Jason Demers en cours de match, on peut comprendre que l'ensemble se trouve débalancé. On ne me fera pas croire que faire jouer Kris Russel près de 24 minutes à forces égales faisait partie du plan A, B ou C.

Tout ça pour dire, cette bataille d'éclopés s'est terminée à peu près égale (léger avantage aux chances pour Dallas). Le spectacle était par ailleurs plus agréable que contre les Jets. On prend le positif là où on le trouve, s'pas?

  • Galchenyuk est spectaculaire, mais son trio n'est pas encore tout à fait étanche, +4/-4 aux chances. Quand même, outre les buts, les signes positifs sont légion: Pacioretty est redevenu une machine à entrées de zone offensive (7 à 5v5) et Andrighetto contribue un peu partout (3 sorties de zone défensive, 4 entrées en zone offensive et 3 séquences de possession initiées sur des récupérations de rondelle en territoire ennemi). Galchenyuk, lui continue à dominer à partir de sa ligne bleue: encore directement responsable de 9 sorties de zone défensive en contrôle de rondelle. Tout ça en jouant contre Tyler Seguin, qui a quand même eu le dessus: contre le 91, Galchenyuk finit +1/-3 aux chances, +8/-11 aux tirs. Le premier trio a fait son beurre contre la 4e des Stars, faut le dire.
  • Match discret pour Pleks, Matteau et Byron. Paul est égal à lui-même et Matteau m'a semblé plus enligné. Outre sa chance de marquer, on l'a vu plus actif en transition: 3 sorties de zone défensive, 3 entrées en zone offensive en possession de rondelle. Pas mal. Au total, ces trois-là n'ont généré qu'une chance, mais rien donné en retour et s'en sortent avec un large avantage aux tirs (+14/-6).
  • Premier match où McCarron n'obtient pas de chance de marquer. Plus souvent utilisé contre la 3e ligne adverse, ça finit un peu en eau de boudin pour le 34, Torrey Micthell ayant pris charge du jeu plus souvent qu'à son tour. Ça n'est pas anormal. Je suppose que de la Rose, qui est encore très jeune (à peine 20 ans) va finir par prendre du poil de la bête, mais on n'y est pas encore. Il devrait être dans la LAH et Hudon dans la LNH. Vous n'avez pas fini de m'entendre chigner à ce sujet.
  • L'effet Mike Brown s'est fait sentir: alors que Danault prend une tonne de mises en zone défensive depuis son arrivée avec le CH (son ratio tourne autour de +11/-32 depuis 3 matchs), lui et son trio n'en ont pris qu'une seule hier soir. Un peu comme avec Douglas Murray dans le temps, ça dit ce que ça a à dire. Batinse, s'ils ne veulent pas rappeler Hudon, qu'on donnes une dizaine de matchs à Holloway! Cet attachement stupide à des joueurs parfaitement inutiles va me faire faire une syncope.
  • Markov et Subban étaient braqués contre Seguin et Benn, 70% de leur temps de jeu consacré à ces deux-là. Ce fut plutôt pénible, avec un joli +1/-5 aux chances à la clé. Fin de saison pénible pour le premier duo du CH.
  • Pateryn et Emelin avaient pour tâche de surveiller les deuxièmes et troisièmes trios des Stars. Mission accomplie. Match nul aux chances, avantage aux tirs, deux chances de marquer pour Alexei Emelin. Je n'y comprends plus rien. 6 sorties de zone défensive en contrôle du disque orchestrées par Pateryn, 8 par Alexei fucking Emelin. Je. n'y. comprends. plus. rien. En fait non, je crois comprendre que Pateryn prend enfin ses aises. Ces deux-là ont eu l'air de deux poules sans têtes pendant un bon bout du mois de février, mais depuis 5-6 matchs, ils sont en train de s'affirmer comme un très bon deuxième duo. À croire que laisser du temps à des joueurs pour s'installer dans un rôle, au lieu de les bencher à la première erreur, peut avoir un impact positif à long terme. Essayez de faire comprendre ça à la tête de mule qui coache l'équipe. C'est parce que les blessures ne lui ont pas laissé le choix qu'il a laissé Emelin et Pateryn ensemble, ne vous méprenez pas.
  • Faut-il que Morgan Ellis, qui a 23 ans et joue à droite, n'ait pas impressionné les coachs pour qu'on s'accroche ainsi à l'idée de faire jouer Barberio hors position avec Bartley, qui me semble parfaitement ordinaire. Encore une fois, on n'a pas fait jouer un jeune et on le renvoie ensuite dans les mineures parce qu'il n'a pas impressionné. Refrain connu. On s'entend, l'avenir du club ne se joue pas avec Ellis, mais il est navrant qu'on gaspille du temps de développement utile sur un dude de 27 ans qui a passé sa vie dans la LAH.





Aucun commentaire: