dimanche 14 décembre 2014

20432: Montréal 6 Los Angeles 2

J'ai rarement vu le Canadien se faire ramasser de la sorte en désavantage numérique. Price a certainement connu un des matchs les plus remarquables qu'il m'ait été donné de voir ces dernières années.

Ça fait drôle à dire, mais les Kings ont semblé faiblir au fil du match. Pas que ça n'aie changé grand-chose, Martin Jones étant incapable de faire un arrêt de routine.
  • Si le trio de Desharnais a mangé sa gratte aux tirs vers le filet, c'est bien celui de Galchenyuk qui s'est fait casser aux chances (+2/-8), surtout contre Stoll et Williams. L'expérience continue, mais je ne pense pas que les postes de Desharnais et Eller sont présentement en danger.
  • Encore deux chances et un point pour Andrighetto, qui fait son petit bonhomme de chemin. Les dés roulent pour lui, mais le talent est là. Si Eller manque encore 3 matchs et que le petit Suisse continue à accumuler les chances, c'est là qu'on va avoir droit à quelque chose d'intéressant. Il ne produira pas de la sorte éternellement et il va probablement avoir de la difficulté à déployer un niveau d'effort constant (c'est typique chez les recrues), mais du talent comme ça, c'est dissicile à ignorer. On le renvoie à Hamilton pour laisser Bournival dans le top-9? On verra.
  • Subban et Markov, réunis, terminent avec un solde positif aux chances, alors que les deux autres duos se sont fait poivrer. Emelin et Gonchar ont fait illusion un instant, mais ça n'est pas un deuxième duo de défenseurs.






1 commentaire:

John a dit…

Peut-être pourrez-vous m'éclairer, que signifie le commentaire d'aprés-match de Carey Price ?
Il dit avoir "joué avec les probabilités", est-ce un vocabulaire courant chez les gardiens ?
Cordialement