samedi 15 novembre 2014

20252: Montréal 6 Philadelphie 3

5 victoires de suite en jouant de la sorte. Incroyable. Ça n'est pas la crise, remarquez bien. On regarde sur 5 matchs ce que ça donne aux chances de marquer, on est loin des Sabres de Buffalo.


Le CH obtient en gros autant de chances que ses adversaires. Aux tirs, c'est aussi assez intéressant: l'équipe obtient 45% des tirs tentés. Si on ne garde que les tirs et les tirs manqués, ça monte à 50%, à 51% si on ne garde que les tirs au but. Je ne suis pas super convaincu qu'on aie ici affaire à quelque chose de durable, pour tout dire, ça fait vraiment beaucoup de tirs bloqués. À un moment donné, ça finit par passer.

Par ailleurs, j'ai cru comprendre que Michel Therrien n'aime pas "matcher" ses trios, qu'il ne veut pas "briser" le rythme de son équipe en zigonnant continuellement l'ordre dans lequel il déploie ses joueurs, ce sont plutôt les défenseurs qui ont cette tâche. Soit. Mais suis-je le seul à être emmerdé de le voir envoyer Desharnais, Pacioretty et Parenteau avec 6 minutes à faire dans un match de 5-3 pour une mise en zone défensive, alors que les Flyers envoient Schenn, Voracek et Giroux? Et ça a été ainsi tout au long du match.

Y'a des limites à courir après le trouble, mais à l'heure actuelle, c'est le genre de coup que Therrien tente continuellement sans se bruler. Je vais encore jouer les cassandres: ça. ne. durera. pas.

On peut espérer que ça s'arrange, pour deux raisons. Primo, l'éventuel retour de Bournival devrait ramener Prust sur la 4e et ainsi convaincre Therrien d'utiliser Malhotra autrement qu'en appui à d'autres centres sur des missions défensives. Secundo, Marc Bergevin permet à Therrien de faire par l'absurde la démonstration que, oui, on peut avoir trop de défenseurs. 4 défenseurs qui ne jouent qu'à droite et trois qui savent jouer à gauche, incluant un jeune qu'on ne fait pas jouer parce qu'il faut respecter les vétérans, ça donnent que ce que ça donne. Va falloir que quelque chose se passe.

Therrien est coincé, en fait. À l'image de tous les coachs de la LNH, il fait toujours jouer ses vétérans avant ses recrues. Mais il s'est justement fait flusher un vétéran cet été dans le but précis de développer les jeunes! Et maintenant, Tinordi à Hamilton, faut décider: qui va s'asseoir pour faire une place à Gonchar? Ce dernier joue à droite, ce doit donc être un droitier, mais curieusement, on semble refuser de prendre la décision qui s'impose, soit asseoir Gilbert ou Weaver (j'assoirait Weaver, mais c'est Gilbert qui va écoper) et laisser Beaulieu jouer.

Et ne pas prendre de décision, c'est prendre une décision. Curieux de voir où tout ça s'en va. En attendant, Gonchar et Gilbert ont eu l'air de deux beaux piments sur le deuxième but des Flyers et ça n'avait guère plus belle allure lorsque Gilbert était à gauche de Weaver. On voudrait le faire passer pour un jambon avant de l'envoyer sur la galerie de presse, on ne ferait pas autrement.

Sinon, il est tentant de s'égosiller d'extase sur la performance du jeu de puissance, mais franchement... Emery n'est pas très bon, les Flyers sont parmi les pires clubs de la ligue en matière de tirs accordés en désavantage et ils étaient sur un deuxième match en deux soirs. Ah oui, ils sont aussi un des pires clubs de la ligue à forces égales, ce qui ne les a pas empêchés de mener 10-9 aux chances. En fait, avant un léger réveil en 3e, le CH avait un grand total de 3 chances à forces égales en deux périodes et dompait la rondelle plus souvent qu'ils n'entraient en zone adverse en contrôle du disque. Effroyable.

Ils ont une tonne de points en banque, s'agit de redresser la barre et on en rira bien. Bergevin n'en finit plus d'ajouter du personnel compétent; Gonchar n'est pas un pied de céleri en avantage, mais c'est clairement un défenseur droitier de 3e paire. En l'état actuel des choses, on est incapable de trouver un deuxième duo défensif capable de tenir derrière Markov et Subban, ce qui mène à surtaxer ces derniers. Le meilleur équilibre a été atteint en début de saison, alors qu'on faisait jouer Emelin avec Subban et Markov avec Gilbert. Je doute qu'on revienne à ces combinaisons, mais avec Beaulieu et Gonchar comme troisième paire, je serais quand même curieux de voir le résultat. Mais c’est de la théorie. En pratique, on semble bel et bien se diriger vers Markov/Subban, Gonchar/Emelin, Weaver/Beaulieu. En tout cas.






Aucun commentaire: