mardi 14 octobre 2014

MTL-TB: jusqu'à la lie

C'était frustrant à regarder. Le Lightning a réussi une fantastique poussée à forces égales en première, mais en deuxième, le Canadien fait jeu égal et parfois, même, me semblait sur le point de faire casser le Lightning. Seulement voilà, à chaque fois, l'arbitre sifflait une pénalité et, côté unités spéciales, on repassera.

Toujours est-il, le graphique suivant, qui montre le différentiel des chances à 5v5 (on déroule en secondes la longueur du match de gauche à droite) montre parfaitement l'allure de la rencontre:


Comme fin de voyage, ça n'est pas exactement un atterrissage en douceur.

Il est encore tôt, on les voit essayer des trucs, etc etc etc, vous connaissez la chanson. Encore une soirée pathétique sur l'avantage numérique. Je sais pas, à mettre un joueur en maraude et à en laisser un autre patrouiller la ligne bleue, je laisserais PK courir et Markov diriger de la ligne. On jase, là.

Tactique intéressante du Ligtning, parce qu'à ce rythme-là, c'est un choix tactique: lorsque le score est serré, les deux tiers de leurs entrées en zone du Canadien se font en dompant la rondelle! Peut-être jouent-ils toujours comme ça, mais à vue de nez, ça laissait l'impression d'une équipe qui cherchait à tirer profit de la fatigue des défenseurs. À voir leur groupe d'attaquants, c'est inattendu. Peut-être ont-ils repiqué le style des Kings, champions de la possession, mais aussi praticiens dévots du droppage de puck dans le fond de la zone ennemie?

  • 3 chances à forces égales pour Pacioretty, l'air de rien... Mais Cooper leur a collé Stamkos toute la soirée, alors ça s'est terminé dans le sang et les larmes; +2/-6 aux chances contre le premier trio du Lightning. Et tout ça couverts par Garrison et Radko Gudas, chose. Avec Palat et Callahan, Stamkos n'est pas qu'un fin marqueur, il sait aussi assurer côté défensive.
  • Filppula avec Hedman/Stralman sur le dos... Pas loin d'un traitement de trio numéro 1, ça. Le trio de Plekanec a fait ce qu'il a pu, mais peu de chances générées au bout du compte. J'espère quand même que Parenteau reste avec eux.
  • 1 mise en zone offensive, 6 en zone défensive (2 dégagements refusés) pour Eller. Il écope, parce qu'en plus de Desharnais, Therrien donne ensuite les mises en zone offensive à Plekanec. Je n'aime pas les +/-, mais ça reste suivi, comme statistique et Eller comme Bourque sont -3. Oyoyoye. Ils ont souffert de leurs bref passages contre Stamkos.
  • Autre soirée de job de bras pour la 4e, désormais bien installée dans son rôle d'éponge à mises en zone défensive. Si on veut faire ça, je me répète, mais qu'on ramène Moen. En tout cas.
  • +7 aux tirs vers le filet, -2 aux zones de mise en jeu, +1 aux chances. Parfois diffus parce qu'on leur demande de courir les autres paires, mais c'est la vie. 6 mises en zone défensive pour Subban, 8 pour Markov.
  • Beaulieu a été le défenseur le plus utilisé à forces égales, lui et Gilbert le tandem le plus utilisé. Encore 7 des 19 mises en zone défensive pour ces deux-là. Ils ont mangé leur gratte contre Stamkos et avec Desharnais. Y'aura pas de miracles. Beaulieu va apprendre vite si on continue à lui donner ces minutes-là, on peut espérer...
  • Alors que le match était perdu, Tinordi et Weaver ont joué un gros 3:09 en 3e, et Weaver n'a pas joué sans Tinordi qui, lui, a fait quelques tours de machine aux côtés de Markov et Subban. 4 mises en zone défensive pour Tinordi (1 dégagement refusé), 2 pour Weaver (aussi 1 dégagement refusé). Si Emelin est prêt à revenir jeudi... L'a pas déjà joué à droite, le gros Russe? Parce que là, Weaver ne joue presque pas et on ne lui donne même plus de mises en zone défensive. Blessure ou outrages du temps, peu importe, ça n'a pas l'air très bien parti pour lui.





Aucun commentaire: