samedi 18 octobre 2014

MTL-Colorado: C'est bien parti, mais ça manque de fini...

Faut le dire, à forces égales, cette équipe a du ressort. Mais elle n'est pas très hermétique non plus. 14 chances de marquer accordées à 5v5 contre les Bruins Jeudi, 17 autres contre l'Avalanche, ça fait beaucoup de rubber. Faudra voir si Therrien réussit à resserrer les choses en défensive sans pour autant enlever de son mordant à l'attaque. Parce que présentement, ça semble beaucoup reposer sur un échec avant à 3 joueurs. Pas nécessairement très constructif sur les replis défensifs, mettons.

L'avantage numérique, par contre, semble avoir quelque chose comme une certaine capacité à générer des chances. Ça doit bien faire 2 ans qu'on n'a pas vu ça, mais là, on voit des éléments intéressants. Le tournant semble être qu'on est maintenant capable de générer des chances en travaillant avec les trois attaquants groupés en triangle sur le côté droit du bas de l'enclave. C'est de là que vient l'espace disponible pour les tirs de la pointe. Je souligne aussi que le but de Subban était le fait d'un mouvement vers le haut du cercle de mise en jeu, un genre de déplacement qu'on ne le voyait juste pas faire l'an dernier. En fait, on l'a vu se transformer en maraudeur à quelques reprises, descendant très bas du côté gauche. À suire...

  • Le trio de Desharnais a dominé aux tirs, mais s'est fait tailler les oreilles en pointe par Duchene aux chances de marquer. Je ne sais pas combien de temps encore Gallagher va durer, Jan Hejda doit peser 240 livres et il lui est atterri directement sur la tronche. 4 chances de marquer pour le trio à forces égales, 3 Pacioretty et une Gallagher. 7 entrées de zone pour Pacio, 6 pour Gallagher.
  • Oh, Parenteau commence vraiment à prendre ses aises... Il profite pleinement du fait que Galchenyuk et Pleks ne maraudent jamais dans le haut de l'enclave. L'un comme l'autre contrôle la rondelle le long des bandes ou s'en va directement au filet. Ça profite pleinement à PAP, 3 chances à 5v5. Galchenyuk était en feu, tout simplement. 4 chances, dont un but, 4 entrées de zone. Ne vous laissez pas abuser par le simulacre de travail aux mises en zone défensive, c'était surtout le fait de quatre dégagements refusés.
  • Sekac s'est fait ramasser en première et je me demande s'il n'a pas été affecté pour un moment. Plus effacé, mais quand même une chance. En général, ce trio-là a eu de la misère contre celui de Tanguay, Brière et Mitchell, mais quand même de beaux élans. Ils sont en train de développer quelque chose de très intéressant en échec avant.
  • Autre soirée au fourneau pour Malhotra et ses sbires. Z'ont donné deux chances, mais n'ont guère permis d'entrées de zone et ont généré des tirs (et une chance! de Moen!!) alors quand même, on est contents, non?
  • Est-ce parce qu'on leur demandait de couvrir Duchene? Toujours est-il, pour une fois, Emelin et Subban ont eu plus de mises en zone défensive qu'en zone offensive, une assignation plus en phase avec leurs forces relatives au reste de la défensive.
  • Au total, les chiffres sont loin d'être mauvais pour Markov et Gilbert, mais c'était pénible contre Duchene. J'aime beaucoup Gilbert et j'anticipe avec plaisir un hiver à m'ostiner avec les hordes d'amateurs qui n'attendent que de voir une gaffe de sa part pour mugir "yé poche!", mais le fait est que sous pression d'un échec avant autour de son filet, il renvoie souvent la rondelle là où personne ne peut aider. Encore là, à suire...
  • Soigneusement éloignés du top-6 de l'Avalanche (Duchene leur a mis 3 chances en à peine une minute!), Tinordi et Weaver ont vraiment très bien fait, surtout contre l'abominable 4e ligne du Colorado. Eux aussi ont eu l'air d'avoir beaucoup de responsabilités défensives, avec 5 mises en zone défensive contre une en zone offensive, mais, encore une fois: 4 dégagements refusés.





Aucun commentaire: