samedi 11 octobre 2014

20024: MTL 4 (F) PHI 3

C'est un truc que je me suis mis à calculer il y a de ça deux ans, en même temps que les entrées de zone en possession de rondelle. En gros, un tas de trucs arrivent au hockey dans la mesure où le geste est posé moins de 3 secondes après un geste du même genre. Je me suis donc mis à identifier les chances qui surviennent 3 secondes ou moins après une entrée de zone en possession de rondelle.

Je suis trop lâche pour courir les données exactes un samedi soir, mais c'est une part appréciable des chances de marquer qui sont obtenues en descente, avant que l'adversaire n'installe son quadrillage défensif. Quelque chose comme 40% des chances sont obtenues comme ça.

Après deux périodes, les Flyers avaient obtenu 13 chances de marquer contre 4 à forces égales. Alors que le CH avait bloqué 9 des 30 tirs tentés par Philly (30%), ceux-ci ont bloqué pas moins de 20 des 44 (45%) tentatives de tirs des rouges, en deux périodes. Et comme je pense à commencer à compter les chances bloquées, j'avoue avoir regretté ne pas m'être mis à l'ouvrage au cours de ce match.

Mon hypothèse est la suivante: lorsqu'une équipe bloque un tir de l'adversaire provenant de l'enclave, c'est un geste de désespoir. Et le désespoir, au hockey, c'est une très mauvaise stratégie à long terme.

Toujours est-il, je parlais de tirs bloqués et de chances suite à une entrée de zone en possession... En 3e, Philadelphie a bloqué 9 des 33 tirs du CH (27%) et ceux-ci ont bloqué 8 des 13 (62%) tentatives de l'adversaire. Et des 13 chances obtenues par Montréal en 3e, aucune ne l'était suite à une entrée de zone. Bref, z'ont passé la gratte.

Les changements de trios y sont certainement pour quelque chose, le repli de Philadelphie pour cause d'avance de 3 buts aussi, mais je pense qu'il y a plus: le CH semble avoir une très bonne équipe à 5v5 et en désavantage numérique, mais l'avantage est toujours aussi abominable. Une première période embourbée dans les unités spéciales et une deuxième au cours de laquelle les défenseurs de Philadelphie bloquaient un tir sur deux ont peut-être aussi fait illusion.

  • S'il est une chose que Gallagher, Desharnais et Pacioretty font bien depuis 2 ans, c'est générer des tirs et des chances lorsqu'on leur donne des mises en zone offensive. Tenus loin de leur territoire, ils ont bourdonné en zone adverse tout au long du match. Ça a fini par rentrer, à l'arraché, grâce à un rayon laser de Markov.
  • Sekac faisait bien aux côtés de Galchenyuk et Plekanec, mais ça manquait un peu de piment. L'arrivée de Parenteau a fait sauter baraque, 6 chances collées aux Flyers en 4:24 de temps de glace. Mettons que ça mérite un autre match, juste pour voir. Parenteau, qui a principalement joué avec Tavares et Duchene au cours des 4 dernières saisons, a immédiatement trouvé Galchenuk. Le kid a collé 5 chances de marquer. Juste ça.
  • Les unités spéciales utilisées à outrance ont privé de glace le trio d'Eller en première et même en deuxième, on ne les a pas beaucoup vus. Avec Sekac, ils n'ont pas un profil très glamour, ce qui leur donne plus de temps contre les Schenn et Del Zotto de ce monde. Ça ne rentre pas encore, mais ça s'en vient (si Eller peut arrêter de faire des passes en échappée).
  • Peu de temps de glace pour la 4e, mais 4 des 11 mises en zone défensive du club, la moitié de leurs présences contre Giroux et 7 entrées de zone en possession de rondelle contre 5 en rejets en fond de zone. Du beau travail. Mais j'ai mes doutes au sujet de Weise. Je regarde le but de Raffl et l'arrêt de Price contre Kessel en fin de match mercredi et je vois exactement la même chose: Weise qui, sur une mise en zone défensive, ignore un dangereux marqueur pour se pousser en option de longue passe. Peut-être que c'est ce que demandent les coachs, mais j'ai de la misère à le croire. Je vous laisse juger:




  • J'étais franchement sceptique de voir Therrien ramener Markov avec Subban. Oui, lorsque réunis ces deux défenseurs sont formidables, mais ça ne laissait pas grand-chose derrière et, au cours des deux premières périodes je trouvais que le reste de la défensive faisait dur. Mais ces deux là, gavés de mises en zone offensive, ont fait le travail. Subban est encore terriblement excité. Il fait quelques innocenteries, mais ça va lui passer, comme d'habitude.
  • Le CH a eu deux dégagements refusés. Un en présence de Markov et Gilbert, un autre en présence de Gilbert et Beaulieu. C'est dire que les 9 autres mises en zone défensive étaient à la discrétion des entraineurs. Beaulieu et Gilbert en ont eu 6. Je ne sais pas jusqu'à quel point c'était voulu (on cherchait à ne pas trop utiliser la 3e paire), mais outre quelque séquences chaotiques, ça s'est affermi au fil du match. Ces deux-là semblent bien s'entendre, pour tout dire. Je suis moins pressé de revoir Emelin, tout d'un coup.
  • Les TVF et les chances sont jolies, mais le déficit aux entrées de zone en possession de rondelle ne ment pas: ça venait vite pour Tinordi et Weaver. Ce dernier semble avoir ralenti, peut-être est-ce le nouveau système de jeu du CH qui lui convient moins? Je ne saurais dire.





Aucun commentaire: