jeudi 27 mars 2014

21083: Buffalo 0 Montréal 2

Après une première période à jouer comme des empâtés (normal pour un deuxième match en deux soirs), le CH a pris ses aises et les Sabres n’avaient plus qu’à s’accrocher à l’espoir d’un miracle qui n’est jamais venu.

Je regarde avec attention les sorties de zones du CH depuis quelques matchs, mais sans rien faire de systématique. Je suis de plus en plus convaincu d’une chose: les trios n’ont pas tous les mêmes patrons de jeu à respecter. Plus précisément, les trios défensifs (Plekanec et Eller) ont l'obligation de rester grouper dans leur zone et de sortir méthodiquement la rondelle vers la zone neutre, alors que les trios offensifs (Desharnais et Brière) envoient systématiquement un de leurs ailiers flotter en zone neutre pour tenter la longue bombe.

Ça a pour effet que les trios offensifs, lorsqu'ils sont pris pour une mise en zone défensive, se font horriblement démolir, parce qu'ils n'ont pas suffisamment de compétence défensive pour compenser le désavantage d'un homme dans leur zone.

C'est une hypothèse, on y reviendra.

Le trio de Desharnais a été à mon sens dominant, réellement dominant, pour la première fois depuis que Therrien les as réunis. Peut-être ont-ils tourné un coin? Je pense plutôt qu'ils ont simplement profité de deux choses circonstancielles: Eller et Pleks ont mangé les (rares) mises en zone défensive et les Sabres étaient leurs adversaires avec l'avantage de la glace. Et ça n'a pas paru outre mesure aux chances.

On verra ce que ça donne contre Detroit.

Oh, et Eller, White et Bournival? 3 centres naturels comme trio défensif d'appoint à Pleks et les Gally's? Je suis un fan. Tout simplement. On a bien aimé le côté "col bleu" de Moen, Weise et Prust, mais ils n'ont tout simplement pas le talent et la versatilité du trio actuel.






Aucun commentaire: