samedi 1 mars 2014

20890: Montréal 5 (F) Pittsburgh 4

Drôle de match, que j'ai écouté en 56 morceaux sur 3 jours. Quelques impressions éparses, sans plus.

  • J'adore l'idée d'avoir Galchenyuk à la gauche de Pleks et Gionta. Il fait des erreurs de recrue, mais de manière générale, il fait avancer les choses. Par son habileté, il sort de bonnes passes à ses coéquipiers qui décollent de la zone défensive et peut souvent faire quelques esquives permettant des entrées de zone adverse en contrôle de rondelle. Le jour approche où on le verra prendre un des postes de centre pour ne plus le laisser partir. On n'y est pas encore, mais en attendant, il apprend le tabac dans les minutes dures. J'ai bien des misères avec Therrien ces temps-ci, mais je ne peux lui reprocher ce qu'il fait avec le #27. Globalement, ils ont eu l'air con à quelques reprises contre Malkin mais ont su garder le contrôle. Sachant qu'ils ont passé presque la moitié du match avec Murray et Tinordi...
  • Grosse poussée en zone offensive pour Desharnais et ses sbires, qui se sont fait pincer par Crosby à quelques reprises. Ils ont fini par reprendre le contrôle de tout ça, notamment en prolongation, où Pacioretty s'est fendu de 2 fort jolies chances de marquer.
  • Eller, Weise et Bourque n'ont pas toujours joué ensemble, Therrien flagossant dans son fond d'alignement pour donner des minutes à Brière. Je les ai trouvé flous, pour tout dire, et je préfère la combinaison Bourque/Eller/Moen, ce dernier étant franchement meilleur avec la rondelle que Weise. Mais bon, tout nouveau tout beau, on fait jouer le #22.
  • Autre idée que j'adore: Brière comme 4e centre. Qu'on en fasse son deuil une bonne fois pour toutes, il n'est plus un joueur de premier plan à forces égales. Si on le met au centre contre les fonds d'alignement, par contre, il peut encore faire beaucoup de dommages. On l'a bien vu sur son premier but. Les habiletés sont là, qu'on en profite. Ça semble bizarre à dire, mais 12-15 buts d'un 4e centre, c'est une foutue bonne production. 4 millions pour un 4e centre spécialistes de l'avantage numérique, c'est du gaspillage, mais le vin est tiré, alors buvons mes amis, buvons.
  • Subban cloué au banc en 3e après le 4e but des Penguins. Ron Reusch a eu l'oeil fin sur la chose, Therrien a géré son personnel comme un marin en boisson sur la séquence (Subban était sur la glace depuis 2 minutes lorsqu'il s'est fait traverser). Qu'il fasse porter le blâme par Subban sur ce coup-là, c'est un peu fort le café.
  • Les deux Russes m'ont tous deux semblé bien en verve. Si Emelin est en train de trouver ses marques, c'est un gros morceau de plus dans le puzzle défensif. Je reste méfiant, ils ont mis une volée au fond d'alignement de Pittsburgh, mais ont mangé leurs dents contre les deux premiers trios. On verra.
  • On ne se plaindra pas d'avoir vu Murray et Tinordi user de la forte poussée territoriale qui leur fut consentie pour tenir l'avantage du terrain. Je continue à trouver absurde qu'on mette un joueur comme Murray dans ces situations alors que Beaulieu traîne dans le coin. Il était par ailleurs stupide et destructeur d'envoyer Murray prendre des présences en prolongation tout en gardant PK cloué au banc. Je ne sais pas combien de temps encore Therrien va pouvoir s'en tirer avec des victoires en faisant des âneries pareilles.





Aucun commentaire: