lundi 6 janvier 2014

Pendant ce temps, à Hamilton...

Ryan White semble blessé pour un moment. Conjugué à la commotion de Parros, le CH n'a donc plus de joueurs d'attaques disponibles outres les 12 ayant affronté les Sénateurs.

Parce qu'on préfère probablement donner de la glace à Bournival plutôt qu'à un joueur de Hamilton, on va donc probablement avoir droit à un rappel de Mike Blunden, qui excelle dans l'art de s'asseoir sur la galerie de presse.

Mais qu'en est-il des joueurs du club-école? Mine de rien, les Bulldogs sont sur une séquence de 5 victoires et une défaite en fusillade et occupent le septième rang de leur conférence, ce qui les qualifie pour les séries éliminatoires avec un peu moins de la moitié de la saison écoulée. Voici le sommaire des marqueurs du club selon les situations:
  • St. Pierre ne produit pas autant que je ne l'aurais espéré à forces égales. Peut-être une question de chance (sans les tirs, on ne sait pas trop ce qui se passe avec les taux de conversion), mais c'est peut-être aussi pour ça qu'il empile les points dans la LAH sans faire la grande ligue.
  • Leblanc, si tant est encore une fois que les pourcentages ne le soutiennent pas trop, est intéressant à regarder aller. Lui et Blunden mènent le club à forces égales, et ce alors que Louis n'a pas trop eu droit à des coéquipiers talentueux dans cette situation (il a beaucoup joué avec l'ineffable Tarnasky, entre autres).
  • Andrighetto a connu un beau début de saison mais son retour de blessure semble plus pénible. Reste que c'est un bon départ pour une recrue qui, au bout du compte, sors du champ gauche.
  • Gabriel Dumont continue à fournir à forces égales, mais je crois bien qu'il n'a pas le petit plus (force physique? vision? anticipation? il a de la vitesse en tout cas) nécessaire pour faire la grande ligue.
  • Nattinen n'obtient même pas un tir par match et a empilé l'essentiel de ses points en novembre. Attendons avant de s'énerver. Je l'aimais beaucoup l'an dernier, mais il semble juste trop lent pour faire la grande ligue.
  • Beaulieu n'a pas énormément de points, mais il colle presque 3 tirs par match. Pour un défenseur, c'est énorme, c'est à peu près le ratio de Subban… Reste à voir si son jeu défensif va décoller. Selon ce que j'ai vu d'un match diffusé en décembre, il est encore peu enthousiaste face aux batailles à 1 contre 1 dans le coin. C'est ce qui lui manque pour passer au grand club.
  • Pateryn semble être celui qui profite à plein du départ de Nygren, avec maintenant 7 points en avantage numérique.

Aucun commentaire: