samedi 1 décembre 2012

Parlons Bulldogs

Les Bulldogs de Hamilton ne sont pas très bons. Par bonheur, on peut parfois les voir passer à TVA Sports, ce qui m'a permis de développer, tranquillement pas vite, une façon de compter les chances et les mises en jeu lors de leurs matchs.

Voici certaines données colligées lors de la défaite de 4-1 contre Lake Érié, suivi de quelques observations...

ScoreChances +Chances -
-45
-35-6
-24-3
-13-2
01-3
Total18-14


AttaquantsChances+Chances-MenJ+Menj0Menj-
M. Blunden64737
G. Dumont65838
B. Gallagher65749
M. Bournival60432
P. Holland31333
A. Palushaj52433
S. Quailer34900
D. Boyce45920
A. Avtsin35921
K. Hagel45441
A. Berger43431
Z. Stortini43431
DéfenseursChances+Chances-MenJ+Menj0Menj-
J. Tinordi1141157
D. Ellis44872
N. Beaulieu34955
F. St-Denis41925
A. Corbin77521
S. Nash78614


JoueurChances
G. Dumont2
M. Blunden2
K. Hagel2
M. Bournival2
A. Palushaj2
P. Holland2
A. Avtsin2
B. Gallagher1
A. Berger1
Z. Stortini1
D. Boyce1
  • Sylvain Lefebvre, entraîneur des Bulldogs, ne m'a pas vraiment semblé prêter attention aux zones de mise en jeu depuis le début de la saison. Bournival et Geoffrion pilotaient les trios obtenant la part du lion, mais la distribution semblait laissée au hasard. À ma grande surprise, la distribution était beaucoup plus claire lors de ce match. Hasard? Ajustement tactique? Impossible à savoir.
  • Dumont, Blunden et Gallagher ont donc formé le trio de leveurs de fonte. Vu les circonstances, ça se justifie. Dumont ne m'a pas trop impressionné depuis le début de la saison, mais il prend du mieux et il a la réputation de savoir y faire en défensive, donc acte. Blunden est à sa place et Gallagher, malgré son statut de recrue, sait lui aussi se dépatouiller en zone défensive. Évidemment, ni Dumont ni Blunden ne sont très doués du côté attaque, ce qui laisse à Gallagher le (généreux) temps de glace obtenu en avantage numérique pour contribuer à l'attaque. Reste que le petit #17 n'est pas le meilleur marqueur du club par accident. C'est une peste, un joueur dynamique qui, s'il n'est pas terriblement imaginatif, sait se placer et aller chercher les chances. Il me rappelle Gionta, mais s'il est très agile, il me semble beaucoup, beaucoup moins rapide que le capitaine du CH. Un top-9 dans la LNH? Je n'en doute pas. Reste à voir combien de marche il montera. Dumont et Blunden me semblent être des spécialistes de 4e trio, sans plus.
  • Bournival a connu un très bon match aux chances, mais ça s'est beaucoup déroulé lorsque Lake Érié s'est replié. Le CH est paqueté au centre avec Plekanec, Eller, Desharnais et Galchenyuk, faudra donc voir si Bournival peut faire la transition à l'aile un jour. Pour l'instant, il fait un job fort honorable au centre, mais on le sent encore vert. Après la blessure de Geoffrion, on l'a vu imploser à quelques reprises. Holland et Palushaj sont des joueurs similaires; Palushaj est plus rapide, Holland plus "fabricant de jeu". Dans les deux cas, je doute qu'on ait autre chose que de potentiels très bon joueur de ligue américaine.
  • Steve Quailer arrive des rangs collégiaux américains et, à 23 ans, c'est un "projet". Il est grand et gros, a une certaine vitesse, on voit aussi qu'il sait zigonner avec la rondelle et peut tirer fort et vite, mais ça ne donne jamais grand-chose, outre une ou deux poussées par match. Reste que c'est un joueur qui ne fait pas d'erreurs et en début de saison, il me semblait ralentir beaucoup en deuxième moitié de match. Peut-être est-il en train de rattraper son conditionnement en s'acclimatant à une nouvelle ligue? En tout cas, rien pour écrire à sa mère, je ne le vois pas monter dans la LNH. On verra. Boyce est un vétéran de la LAH. Supposément fiable en défensive, peu imaginatif à l'attaque, c'est pas mal ça qui est ça. Avtsin est un des joueurs les plus intrigants du club-école: en zone neutre, en zone défensive et dans la portion de la zone offensive qui va de la ligne bleue aux points de mise en jeu, il est plutôt piment. Il est médiocre en positionnement défensif, et ce bien qu'on le voit clairement essayer de se rendre utile; on dirait simplement qu'il est constamment en train d'hésiter. De plus, il manque manifestement de confiance avec la rondelle. S'il reçoit une passe, il la renvoie immédiatement, ne la transporte jamais. C'est bien regrettable, parce que les aptitudes du bonhomme crèvent les yeux. C'est un des patineurs rapides du club, il mesure 6 pieds 3 et dans l'espace compris entre les points de mise en jeu en zone offensive et l'arrière du filet du gardien adverse, il peut tailler une défensive en pièce. Il peut prendre la rondelle pour attaquer la zone dangereuse comme il peut se faire oublier  pour mieux "apparaître" dans l'enclave, prêt à recevoir une passe (qui ne vient que rarement comme on n'a pas de bon passeur à lui adjoindre) pour décocher un plomb. Gallagher a plus de chance que lui de percer parce qu'il est déjà plus complet, mais si Avtsin perce, c'est un vrai top-6. Parce qu'il est arrivé dans la LAH à 19 ans (probablement une erreur), il a encore une autre saison à son contrat et à 21 ans, il a encore du temps devant lui. C'est pas fait, mais c'est un beau joker.
  • Hagel, Berger et Stortini sont de purs jambons. Ce match en particulier était le premier ou je les ai vus contribuer aux chances et la chose est entièrement attribuable au rempli total de Lake Érié. Sérieux, ils sont abominables et leur présence sur le club m'est inexplicable.
  • Joonas Nattinen ne jouait pas ce soir-là, mais je veux glisser un mot à son sujet. Son utilisation est ingrate parce qu'on lui a souvent demandé de centrer la 4e. Mais c'est un bon joueur défensif qui possède aussi de toute évidence de réelles aptitudes offensives. Tant avec Blunden et Geoffrion qu'avec Boyce et Avtsin, je l'ai vu contribuer de manière significative à faire pencher la glace du bon côté. C'est un pur feeling, mais avec Bournival et Gallagher, c'est lui qui, parmi les avants du club, me semble le plus susceptible de faire quelque chose dans la LNH.
  • Tinordi a l'air d'un dieu sur ce tableau, mais c'est un peu le hasard et le fait que Nash a manqué presque toute la deuxième moitié du match après s'être fait planter par un boeuf de Lake Érié. Tinordi a donc récolté beaucoup de glace alors que les Monsters se repliaient en attendant la fin. Reste que de manière générale, le grand T est un des défenseurs les plus utilisés du club à forces égales et en désavantage. Il se laisse encore souvent hypnotiser par la rondelle et c'est un défenseur défensif qui occupe l'espace plus qu'il ne frappe l'adversaire, mais de manière générale il se débrouille fort bien. On l'a comparé à Gill, ce qui cadre avec son style, mais son coup de patin est immensément supérieur à celui de l'ancêtre. On devrait le voir arriver dans deux ans. Ellis n'a pas eu de camp d'entraînement, mais depuis son arrivée il gravit tranquillement les échelons. On voit que sur ce match en particulier, Lefebvre l'a tenu loin des mises en zones défensives. Était-ce à dessein, je ne saurais le dire, mais c'était un des premiers matchs qu'il ne passait pas sur la 3e paire avec Corbin. Il me fait penser à Saint-Denis: ne semble pas exceptionnel en rien, mais il est toujours dans le coin et il peut tout faire dans toutes les situations.  Sachant qu'il a à peine 20 ans, c'est une excellente nouvelle. Comme Tinordi, on devrait le voir arriver dans deux ans.
  • Saint-Denis est égal à lui-même. C'est un défenseur au style conservateur, mais efficace dans toutes les phases du jeu, capable de jouer à gauche comme à droite. Je l'avais bien aimé l'an dernier, il est pas mal le #7 idéal: peu importe le joueur qu'il remplace, il peut adopter son rôle. Beaulieu est très, très jeune, pas encore 20 ans. On fait grand cas de ses carences défensives, mais on doit éviter de croire que c'est dû à un manque de compréhension du jeu défensif. Le #8 est un patineur exceptionnel, à vue de nez dans la classe de Subban. C'est aussi un excellent manieur de rondelle. Dur de dire si ça deviendra un bon passeur (les cibles sont plutôt rares), mais on parle d'un joueur qui couvre beaucoup de terrain. Je pense que, comme Subban, on prend pour une faiblesse défensive ce qui est en fait la nécessaire adaptation d'un surdoué. Ces patineurs exceptionnels couvrent tellement de terrain qu'ils peuvent approcher le jeu défensif de manière beaucoup plus agressive en le basant non seulement sur le jeu de position et le contrôle des distances, mais aussi en utilisant leur vitesse pour aller couper la glace aux attaquants. Alors qu'un défenseur conservateur sera plus facile à identifier lorsqu'il empêche l'adversaire de recevoir une passe, les Subban, Markov et peut-être Beaulieu utilisent leur vitesse et leur vision pour patrouiller les lignes de passes et dissuader l'adversaire de même tenter un jeu. Seulement voilà: Beaulieu n'est pas encore ajusté à la vitesse de la LAH, ce qui explique qu'on le retrouve parfois dans des positions particulières. Si tant est qu'on le laisse prendre ses marques, je pense qu'on a en main le parfait sbire pour Subban.
  • Corbin et Nash ne sont pas de très bons défenseurs et ne doivent pas être trop surtaxés. Nash, à 25 ans, semble avoir vu sa carrière lourdement hypothéquée par les blessures. Corbin, frais sorti du junior, mais jamais repêché, me semble simplement limité. On verra, mais Commodore va certainement prendre une place dans la rotation régulière, reste donc un poste à attribuer à Nash, Stejskal ou Corbin. Encore là, on verra.

3 commentaires:

AlexG a dit…

Des mois plus tard, le meilleur commentateur francophone de hockey sort de sa torpeur...merci! On semble clairement en milieu de peloton pour ce qui est du volume de jeunes talentueux qui s'en viennent à court terme.

Olivier a dit…

C'est un peu dommage que le lock-out tombe sur l'an 1 de tant de bons jeunes, on est pris pour les regarder prendre leurs marques.

Pas évident non plus de monter des séries de données, la plupart des matchs n'étant disponibles qu'en streaming (dont la qualité et l'absence de pause/rembobinage rend la cueillette des infos quasi impossible).

Mais bon, faut bien repartir le moteur de loin en loin pour s'assurer qu'il fonctionnes encore :P.

Vanhouse a dit…

ahhhh, finalement, on a notre dose de chances de marquer et d'analyses de hockey.

C'est bien d'avoir ton opinion sur ces jeunes. C'est dommage de ne pas pouvoir suivre cette équipe plus facilement.

Les fondations de cette équipe ne sont clairement pas encore mûres, on dirait que de garder cette 4e ligne rassure le nouveau coach.

Pour une recrue, le calme et la stabilité de Tinordi m'impressionne beaucoup. Ce que j'aime beaucoup voir également, c'est l'échec avant de Bournival et Gallagher, ces 2 gars là sont des travailleurs infatigables. C'est sans doute ce qui leur assurera une place avec les millionnaires.

Juste comme ça, les ligue de Suisse et Suédoise n'ont pas des statistiques à partir desquelles ont pourraient se satisfaire un peu? (et se dire à quel point Eller est bon.)