jeudi 5 juillet 2012

Les pieds nickelés

Bergevin, après avoir fait le tour des agents libres, a décidé de faire de la place aux jeunes plutôt que de donner des gros contrats aux joueurs autonomes de premier plan.

Si l'idée est de donner la chance aux jeunes de faire leur place, je suppose qu'on doit comprendre ça dans une perspective à long terme et que ça explique que les joueurs mis sous contrat sont tous, sans exception, des joueurs de la LNH. Mais ce sont aussi tous, sans exception, des joueurs qu'on peut aisément tasser sur la 4e ligne pour faire de la place à un jeune loup. Soit. Ce sont aussi des "guerriers", durs à leur corps, capables de se battre, etc.. Vous connaissez la chanson.

Observons un instant, en reprenant les tableaux utilisés il y a peu pour décrire les principaux agents libres disponibles, ce qui constitue aujourd'hui le fond d'alignement du Canadien.

Armstrong et Prust


  • Armstrong est tombé dans un trou noir quelque part à Toronto. À lire les chiffres, il était un authentique ailier de minutes dures à Atlanta, prenant sa large part de mises en zone défensive, contre les meilleurs, mais contribuant quand même à générer beaucoup de tirs au but. Petit détail: selon behindthenet.ca, ses coéquipiers les plus fréquents étaient Evander Kane en 09-10, Rich Peverley en 08-09 et... Sidney Crosby! en 07-08 (il a été échangé à Atlanta contre Marian Hossa). Armstrong, donc, a bénéficié de solides coéquipiers dans des tâches difficiles. Faudra voir, mais le gars est peut-être encore un très bon second pour des mangeurs de minutes dures. À Toronto, il a principalement joué avec des joueurs de fond d'alignements. Donc, outre les blessures, on a peut-être un passager sous la main. À 1 million, le risque est inexistant.
  • Prust a vu son rôle changer au cours des deux dernières saisons. Joueur de 4e trio au départ, Tortorella en a clairement fait un ailier de 3e trio défensif, comme en témoignent ses ratios de mises en zone offensive et ses indices de qualité des adversaires affrontés. Dans ces circonstances, en jouant essentiellement avec Boyle et Fedotenko, il s'est cantonné à un rôle défensif. Fait à noter, il se met alors à attirer plus de pénalités qu'il n'en prend, ce qui est bon signe. Un bon mangeur de claques, mais encore une fois un joueur de soutient, pas un meneur de jeu. Je ne sais pas pourquoi on persiste à le lister comme centre, le gars a dû prendre 12 mises en jeu au cours des 4 dernières saisons. Autre détail au sujet de Prust: il semble fort portable en désavantage numérique, ce qui en temps normal lui donnerait sa plus grande valeur. Vaut-il 2.5 millions pour 4 ans? Non, absolument pas. Surtout pour une équipe qui compte les Moen, White, Plekanec, Gionta et Eller dans ses rangs, tous d'excellents joueurs de désavantage numérique.
Moen et White

  • White présente un profil similaire à Prust, ce qui augmente d'autant ma perplexité face à la signature de l'autre. S'il donne 75% de ce que Prust donne à 25% du prix... Ben... White a été parfaitement brutalisé aux confrontations l'an dernier, en plus de se faire casser la face par Grudbanson en fin de saison. On peut se demander s'il n'y a pas en lui, quelque part, un équivalent en devenir de ce qu'est Moen.
  • Ce tableau nous indique la réelle qualité de Moen, soit un positionnement défensif impeccable qui lui vaut encore et encore la totale confiance de ses patrons. Si les 3 autres ont quelques saisons de 4e trio (7-8 minutes par match) sous la cravate, Moen lui a toujours ses minutes de top-9, et presque toujours des indices fort élevés de qualité des adversaires affrontés. De plus, Moen est versatile: il peut tenir le fort sur un gros trio et jouer aussi bien à droite qu'à gauche. Un vrai plombier de qualité. Je prends le temps d'indiquer ça parce qu'à mon sens, ni Prust ni Armstrong ne sont de son calibre et, en ce sens, j'ai des doutes sur ce que ça impose comme composition de fond d'alignement.
On pourrait croire à lire ce que je viens d'écrire que le feu est pris et que le club aura beaucoup de difficulté à vivre le fait que Bergevin ait choisi de laisser passer un an sur les contrats enclume le temps que la nouvelle convention soit signée et analysée. Le choix attentiste de Bergevin est le bon, selon moi. Son choix de plombier est plus douteux. Mais ça n'est pas aussi dramatique qu'on peut le croire de prime abord. Honnêtement, cet alignement est un joli test pour Therrien. Un beau rouleau de corde pour se pendre s'il fait le con, mais il a de quoi faire.

À suivre.

9 commentaires:

Mathieu a dit…

Je te trouve bien généreux avec l'alignement -- même pas quatre ailiers de top-6, c'est vraiment pas jojo. C'est déjà laid et ça va l'être encore plus si quelqu'un se blesse.

D'autre part, je n'approuve pas l'approche attentiste. Tu brûles une des rares années restantes de Cole, Markov qui ne durera pas éternellement non plus, MaxPac dont le "prime" ne sera pas éternel, alouette. Tout ça pour passer une année et en juillet 2013, *tous les problèmes existants demeurent entiers*. La jeunesse de Hamilton n'est pas à un an près. Leblanc va peut-être s'épanouir, mais c'est tout. On va se ramasser avec exactement la même situation, les mêmes besoins, et les mêmes options. À moins de ramasser des morceaux en cours d'année, mais je doute que ce soit au menu.

Mais bon, comme on a fini par me le faire rentrer dans la tête sur Twitter, la conférence de l'Est est, dans son ensemble, pathétique. Le CH pourra donc possiblement compétitionner à ce triste niveau.

Olivier a dit…

Je suis résigné quant à l'approche attentiste et j'en prends mon parti. C'est sûr que tu regardes les contrats donnés aux Moss, Ponikarovski et Latendresse et on est vraiment pas en présence d'un DG qui sait déceler les remonte-pentes on the cheap.

Mon "enthousiasme" provient essentiellement de la suite, soit de l'analyse du travail des centres.

En gros, en reprenant mes analyses de l'an dernier, j'ai réparti en 4 niveaux la qualité des adversaires affrontés par les joueurs du CH en me basant sur leur score CorsiRel sur Behindthenet.ca.

Contre le 1er quart, le CH comme équipe fait environ 46% de TVF et accordes environ 72 tentatives de tirs à l'heure.

Plekanec et Subban ont 35% de départs offensifs et accordent autour de 60 TVF à l'adversaire à l'heure.

Moen et Eller descendent ça à 57 à l'heure. Moen, Subban et Eller ensemble descendent l'adversaire à 48 TVF à l'heure.

Bref, en Moen et Eller on a la fondation d'une très bonne "nothing line", selon moi. Et tout me porte à croire qu'Armstrong est le 13e attaquant et Nokia le 14e, là au cas où. Y'a clairement un poste pour Leblanc à la droite de 32/81. Pareillement, si on inverse Bourque et Pacioretty, le top-6 va être capable de traîner son poid.

Est-ce que ça va arriver? Je ne le sais pas. Mais ce que je dégotte à gauche et à droite me porte à croire qu'on a quand même assez de matériel pour faire du temps (Emelin aussi semble avoir un gros effet récessif sur la capacité de l'adversaire à générer des TVF).

Si tant est, bien entendu, que le coach est capable de mettre les bons joueurs ensemble sur les bonnes missions (Therrien semble capable de faire ça) et de leur donner une stratégie correcte (ça par contre...)

Desharnais n'est pas un centre #1, mais c'est un centre d'exploitation. Eller semble "arrivé" défensivement et Pleks, c'est Pleks. On a 3 ailiers qui produisent des tirs (donc des chances) à la tonne et un ailier (Moen) qui semble vraiment avoir un talent défensif identifiable, soit comprimer l'espace défensif.

On est loin de Zholtok, 3e centre, là. Si Emelin est bel et bien capable de comprimer les TVF contre lui aussi, on commence à jaser.

Bergevin et Therrien ont l'air tout droit sorti de l'Antichambre, mais la base dont ils ont hérité est saine et robuste et Bergevin a eu l'intelligence de ne pas (pas encore...) la compromettre.

Mais c'est clair que Ponikarovski et AKost auraient aidé pas mal plus et probablement pas pour beaucoup plus cher.

Vanhouse a dit…

Là ou j'ai peur, c'est que Therrien voit Eller à l'aile dans sa soupe.
Pis là on se ramasse avec un top 6 intéressant, mais un bottom 6 vide de joueur pouvant créer quelque chose. Ça, c'est triste.

J'aime beaucoup l'ajout de Armstrong, (qui pourrait être justement un genre de remonte-pente (pour une petite côte)) mais Prust, 4 ans, fallait-il vraiment lui donner ça?

A première vue, Blunden ne jouera pas à Montréal cet année.

Olivier a dit…

Si Therrien envoie Eller à l'aile et nous colle quelque chose comme Galchenyuk et Nokia comme centres #3/4, on est vraiment dans le trouble.

Mais bon, on va attendre le camp avant de s'énerver :).

Vanhouse a dit…

En même temps la seule vrai raison pour que je sois d'accord avec Eller à l'aile, ce serait justement pour mettre le jeune sur notre 3e trio.
Avec Moen et Leblanc (par exemple).
Ensuite, tu mets Gomez avec 2 ailiers au choix...selon le feeling.

Si le jeune est rendu là pourquoi pas.

Mais sinon, pour Eller est un vrai centre.

Matthieu a dit…

Je suis vraiment curieux de savoir ce que va donner Therrien, il y a tellement de possibilités pour l'année prochaine: va-t-il oser séparer 67-51-72 contre l'avis de la masse et des médias? mettre DD à l'aile? laisser du temps de glace de qualité à un jeune dès octobre (Bournival, Gallagher, Galchenyuk, Tinordi, Beaulieu...)? laisser à Gomez la chance de mener un trio contre les fonds d'alignement adverses?

J'avoue que je serais très enthousiaste si dès la pré-saison il tentait par exemple une première ligne avec 67-14-21.

Honnêtement j'ai du mal à comprendre tout le pessimiste des habituels de ce site et d'EOTP pour la saison prochaine, ca me parait vraiment difficile de juger avant d'avoir vu les premiers match du CH avec Therrien. Pour moi le CH même sans le top 6 tant convoite a de quoi aller loin l'an prochain, surtout quand on pense que le champion de la conférence Est a passé le premier tour avec un but en double sur-temps au 7eme match contre Florida...

Olivier a dit…

@Matthieu: Le pessimissme n'est pas étranger, je crois, au fait qu'il nous est difficile de comprendre ce que fait vraiment Bergevin, faute de le connaître.

De plus, l'équipe n'a pas, selon moi, gagné en talent par rapport à l'équipe du début de l'an dernier.

Mais d'un autre côté, tu as parfaitement raison d'appeller à la patience. Attendons au moins de voir à quoi l'équipe ressemble en début de saison avant de prendre le mors aux dents.

De plus, je crois qu'il est facile de sous-estimer l'édition actuelle du CH parce qu'on ne sais plus vraiment comment jauger l'apport de Markov. Si ce dernier est capable de trucider les minutes de deuxième paire, c'est un très, très gros morceau du puzzle qui vient de tomber en place.

Mathieu a dit…

En fait, du moins dans mon cas, je pense que le pessimisme est plus dû au fait que j'ai peur de comprendre ce que Bergevin fait. Je soupçonnais que Bergevin aurait une approche très old-school et ses gestes à date tendent à le confirmer.

Il demeure très possible que Bergevin pose un geste qui fera voler en éclats mes preconceptions. Ce sera d'ailleurs très bienvenu.

L'autre problème c'est les metriques de possession des Penguins sous Therrien. C'etait vraiment abominable. Pittsburgh survivait grâce à son talent, talent que l'équipe actuelle n'a pas vraiment. C'est pour ça que je tiens à mon top-6 -- je pense que Martin arriverait à faire quelque chose de décent de cet alignement mais je n'ai pas du tout la même confiance en Therrien, au vu qu'il a fait du club de Crosby et Malkin un des 5 pires clubs de la ligue en possession.

Matthieu a dit…

Je suis bien d'accord que rien ne porte à être trop enthousiaste non plus. Je ne sais plus qui disait sur twitter que si Bergevin n'a pas fait de grossière erreur, même si l'embauche de Therrien et de Prust restent discutables, il n'a pas fait non plus de coup d'éclat.

Prust sera utile à l'équipe, même si effectivement 2.5M$/an est trop. A propos de Therrien, j'ai lu ici une très bonne analyse sur le fait que le choix n'était pas illimité, choisir Crawford aurait été suicidaire avec le procès qui s'en vient, et que Therrien a une chance inespérée de relancer sa carrière et de faire oublier sa fin de passage désastreuse à Pittsburgh. Il y a bien comme "erreurs" aussi Nokia et Bouillon, mais il y a de bonnes chances qu'ils ne voient pas beaucoup de glace cette année.

Par contre je note que MB a laissé en place les gens qui faisaient du bon travail: il a gardé Timmins en lui laissant toute liberté; il a gardé l'entraineur des gardiens qui faisaient du bon boulot avec Price et Budaj; il a nommé un responsable du développement des joueurs, un des grands défauts du canadien ces dernières années qui a causé la perte de Latendresse, SK74, AK46, grabovski... ; il a calmé un peu les médias et les fans en embauchant de quoi rendre le club plus solide ; il resigne Emelin, Price et Eller a un bon prix ; il n'est pas tombé dans les pièges de surenchères pour Slegr, Carle ou Parenteau... ca fait tout de même pas mal plus de bonnes décisions que de mauvaises.

Si au cours de l'été, sans aller jusqu'à obtenir les services de Semin, il arrive à signer par exemple Moore et AK46, je serai plus qu'enthousiaste au début de saison!