lundi 9 avril 2012

Rendre service à son ennemi juré...

Qui sait vraiment ce que Patrick Roy a dans le ventre? Des gens qui suivent le junior de près pourraient peut-être nous en dire un peu plus sur son approche de la game, si tant est qu'ils sachent se tenir loin des clichés.

Mais il semble bien que si le CH va chercher Roy et que les Coyotes se ramènent à Québec, le Canadien pourrait bien par là rendre un fier service au nouveaux Nordiques. Si tant est, bien entendu, que le proprio garde l'actuel couple DG/Entraîneur en place et se contente de leur donner des cours de français (les gars ne sont pas imbéciles, sont parfaitement capables d'apprendre).

Je dis ça de même, après avoir lu un texte référé par Mathieu (commentateur et occasionnel collaborateur de ce blogue) au sujet de Dave Tippett. L'extrait suivant m'a frappé, le reste de l'article est ici pour ceux (et celles! doit ben y avoir quelques filles qui lisent ce blogue, non?) que ça intéresse:

"Yet Tippett's rating system and treasure trove of data has helped close the competitive gap. It makes him look at hockey players differently. When he's watching tape or scouting opponents on television, he does so with the sound muted, so he's not exposed to conventional hockey wisdom."Sometimes, when I watch games at home (as a fan), I'll chuckle at some of the things being said about the players," he said."
En gros, le peu que Tippett révèle de son système ressemble à ce que Christopher Boucher fait, soit une recension des différents événements survenus pendant un match permettant d'évaluer où se déroule le jeu. La philosophie sous-jacente, démontrée par l'exemple des deux défenseurs, repose sur l'idée que les apparences sont parfois trompeuses.

Combien de journalistes ont chanté les louanges, encore et encore, de Komisarek parce qu'il bloquait une tonne de tirs? Badigeonné de la même pommade, Gorges a souligné que c'était la marque d'un joueur qui passe beaucoup, peut-être trop de temps dans sa zone, un fait qu'il considérait comme négatif.

Si on peut trouver un coach qui s'entend avec le #26 sur ce point...

12 commentaires:

Mathieu a dit…

Je veux un coach comme Dave Tippett.

En fait ce qui m'a le plus frappé c'est ce bout-ci:

"I'll give you an example," he said. "We had a player that was supposed to be a great, shut-down defenseman. He was supposedly the be-all, end-all of defensemen. But when you did a 10-game analysis of him, you found out he was defending all the time because he can't move the puck.

"Then we had another guy, who supposedly couldn't defend a lick. Well, he was defending only 20 percent of the time because he's making good plays out of our end. He may not be the strongest defender, but he's only doing it 20 percent of the time. So the equation works out better the other way. I ended up trading the other defenseman."


C'est une remarque très fine et très exacte, et je ne suis pas sûr que ce sont tous les coaches de la LNH qui comprennent cela sur les défenseurs. La transition c'est super, super important, et l'impact en défensive d'un défenseur capable de pousser le jeu à l'autre bout est immense.

(C'est d'ailleurs la raison pour laquelle la défensive des Leafs s'est si souvent plantée, à mon avis.)

Olivier a dit…

Bien vu.

C'est aussi un aspect du jeu sur lequel un joueur comme Kessel me semble grossièrement sous-estimé. Je ne l'ai pas vu jouer très très souvent, mais il reprend souvent la rondelle dans sa zone pour la pédaler à l'autre bout, souvent à travers un "give and go" en zone neutre.

Ça reste une impression.

Bref, c'est aussi une belle description de ce qui rend un joueur comme Subban sous-estimé: il. la. sort.

Et à regarder le corsiREL de Markov, il n'est pas le seul.

Ceci étant dit, ça part du DG; si celui-ci comprend l'importance de cet aspect de la prise de décision, ça va bien aller. Sinon, on va répéter les erreurs de Gauthier.

Mathieu a dit…

Je pense que ce s'il y a un élément qui a fait l'échec de Cunneyworth vis-à-vis Martin, c'est celui-là: pas de transition. Le reste, ça aurait pu être raboteux, mais ça aurait passé. Mais point de transition, point de salut.

Markov et Subban (s'ils peuvent coexister sans s'entretuer dans le vestiaire ;) ) devraient former la base de deux excellentes paires avec un schéma de transition qui soit le moindrement correct (en fait, "existant" serait probablement suffisant).

C'est pourquoi je n'arrive pas non plus à chasser cette idée de "et s'il arrivait à jouer à 5 contre 5" au sujet de Kaberle -- le gars est certainement capable de passer la puck. S'il faillait qu'il soit capable de former une 3ème paire décente mais avec des capacités de transition au-dessus de la moyenne... mais bon, probablement trop cher quand même, faudra voir le budget.

Faudra voir. Cette phase où on est à l'aube de grands changements est à la fois porteuse d'espoir et d'inquiétude.

Olivier a dit…

Ils ont probablement en masse de place pour le garder. Mais je pense qu'ils vont se débarasser de son salaire parce qu'en Diaz, Weber, Emelin et St-Denis, ils en ont 4 capables de bien passer la puck au quart du prix. Je suppose que si un défenseur comme Matt Carle va sur le marché, ils s'essaieront dessus, mais faudra voir.

Faut aussi savoir que l'association des joueurs va certainement se prévaloir de son "escalator clause" de 5% sur le plafond, ce qui le porterait autour de 67,5 millions.

Mathieu a dit…

Faudra surtout voir de quoi sera fait le prochain CBA.

Anonyme a dit…

Ça te dirait de pointer les playoff? Mettons dans l'est, division du centre!?
Parce que ça fait tjrs plaisir de voir que tu ne fais pas toute une histoire avec les mises en échec!!!

Anonyme a dit…

*l'OUEST!!!

Olivier a dit…

Bah nan, chuis en vacances de hockey là.

Mais j'ai regardé un bout de Detroit-Nashville et c'était intéressant. NSH semblait jouer le repli absolu (un peu comme le CH autour d'Halak en 2009).

Et Weber qui fracasse la tête de Zetterberg contre la glace en fin de match.. Oy.

L'an dernier, les boys du copperandblue compilaient les chances de toutes les séries. S'ils recommencent, ça pourrait être intéressant de faire un match à gauche et à droite, voir comment ma façon d'analyser tient le coup avec d'autres clubs. Mais je ne compilerai pas de chances par moi même.

Simon Lamarche a dit…

Pour faire suite au commentaire de notre ami anonyme...

Je me demandais de quoi tu as besoin pour pouvoir sortir les tableaux et si c'est long de les sortir si on pouvait te fournir le data nécessaire.

Je dis ça comme ça. Tu avais déjà dit que tu serais curieux de voir quel genre de résultat Crosby sort (mais personne compte les chances pour PIT), Ce serait peut-être une façon de s'arranger... Anyways, bon repos tout de même, bien mérité et un énorme merci encore une fois pour tout ton travail durant cette année de misère!

Olivier a dit…

Pour sortir les données, j'ai besoin de l'URL de la page de résultat des chances de marquer compilées à partir du script de Vic Ferrari.

En gros, tu vas à la page suivante:

http://timeonice.com/xsc30.php

Tu rentre le club que tu vas scorer et ensuite tu pèse sur le piton. Tu indique le numéro du match (30181 pour le premier match de Nashville par exemple) et ensuite tu entres toutes les chances. Après avoir pesé sur le piton "envoyer" au bas de la page, ça te donnes les 3 tableaux habituellement au début de mes billets. Tu copie-colle l'URL de cette page là et tu le colles dans un commentaire sur le blogue ici.

Je vais sortir les tableaux pour les matchs que vous marquez.

Ça donnes des URL à coucher dehors; s'ils sont trop longs pour les commentaires, envoyez-les moi à enattendantlesnordiques @ gmail (point) com.

Mathieu a dit…

Je pense qu'ils comptent les chances en series encore cette annee -- je pense que Dennis King fait PIT-PHI. Sur twitter il avait 21-14 en faveur de PIT, mais 7-1 sur les unites speciales. Je ne sais pas ou (ou meme si!) ils vont publier les decomptes...

X-Abrupto a dit…

Excellent blog, je vous ai découvert par le biais d'un autre très bon blog - celui-çi anglophone: Lions in Winter. Je vous ajoute à mes favorits dès maintenant héhé! Dommage qu'on soit déja rendus en séries! J'ai aussi beaucoup de respect pour Dave Tippett, il fait partie de cette nouvelle génération qui a véritablement saisit ce que c'était que de dealer avec des millionaires. Il est devenu très difficile de diriger les joueurs puisqu'ils se savent plus importants que l'entraîneur, tu dois donc t'adapter et te mêler à eux, devenir plus actif et plus engagé. Je suis certain que c'est la clé du succès de Tippett ainsi que de quelques autres, dont mon préféré, Peter Laviolette.

Olivier à mentionné le coup de Weber à Zetterberg. Je ne sais pas pour vous, mais Shanahan a, à mon humble avis, perdu beaucoup de crédibilité en donnant seulement une amende pour un geste qui nous ferait faire de la prison si nous le faisions durant une partie d'hockey entre amis. J'ai toujours trouvé la "punition" des amendes tout à fait ridicule, d'ailleurs. Shea Weber gagne $7.5 millions par année, en comparaison avec un individu "normal" qui en gagne $50,000, l'amende de $2500 serait une amende de moins de 17 dollars. Les joueurs se sont donc fait dire par Shanahan que tout pouvait passer en série ( chose que Stéphane Quintal avait laissé mirroiter dans une déclaration plus que maladroite avant les playoffs ). Résultat: Un nombre record de coups vicieux se sont donnés depuis et aujourd'hui Shanahan doit gérer le cas de 3 individus. J'aime le hockey physique et robuste, mais quand c'est rendu que tu fais des choses qu'on voit habituellement dans un combat de lutte à la WWE, ça a aucun sens. Je suis certain que s'il y avait 4 poteaux dans les coins de patinoire, Weber s'en serait servit avec Zetterberg! J'avais beaucoup d'espoir en Shanahan lorsqu'il était arrivé en poste mais depuis la pause des étoiles il me semble que ses suspensions sont de plus en plus semblables à celles qui se donnaient avant son arrivée. On donne même comme excuse " l'intensité du moment " pour se donner raison, quelle farce! J'espère que lors de la convention collective, les têtes pensantes vont se mettre d'accord pour établir un système de suspension équitable et juste. Quand on pense qu'un joueur peut être blessé pendant 2 mois alors que l'assaillant n'est absent du jeu que pendant 5 misérables matchs, c'est pathétique.