dimanche 11 mars 2012

21024: Montréal 4 Vancouver 1

Sais pas de quand ça date exactement, mais les Canucks sont (à juste titre) une bande d'enfoirés universellement détestés. Les blogueurs des prairies étendent même cette haine aux partisans des dits Canucks, mais là on parle peut-être d'une haine régionale.

Mais on parle aussi d'un des clubs de hockey le mieux géré de la ligue. Excellent entraîneur, excellents joueurs, excellent DG... Chaque affrontement nous donne le loisir d'apprécier toute une série de jeux préparés, autant de séries de trois, quatre passes menant à une chance de marquer prise par un joueur traversant l'enclave à toute vapeur. Une authentique bande de salopards qui crèveront tous en enfer, n'en doutons pas, mais aussi une authentique puissance.

Vigneault ne gère pas vraiment son club de manière traditionnelle: les joueurs d'avants voient leurs assignations décidées sur une base principalement territoriale. Ça veut dire qu'en temps normal, les Sedin et Burrows prennent une tonne de mises en zone offensive, les deux derniers trios (pilotés par les spécialistes de la défensive que sont Malhotra et Phalsson) prennent les mises en zone offensive et le trio de Kesler court après les fauteurs de troubles de l'équipe adverse.

Face à tout ça, Randy ne s'est pas cassé le pompon. Si vous prenez le temps d'empiler les présences des 4 centres du CH (Plekanec, Eller, Gomez et Leblanc), vous constaterez qu'il a tout simplement roulé ses lignes dans cet ordre-là tout au long du match. La seule assignation dure semblait être la mission confiée à Subban et Gorges, soit la couverture des Sedin. Pour le reste, c'est le schéma de Vigneault qui prévalait.

Scoring Chances for NHL Game Number 21024

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
VAN117:52113160727479157817205v5
MTL114:5511112231606768123717205v5
VAN111:08111722273160156717205v5
VAN110:40142631537616141722334v5
VAN18:37316771727479123927405v5
VAN16:54172731536881156717205v5
MTL15:48721426316772761231422335v5
MTL15:44721426316772761231422335v5
VAN13:22111731606768157817205v5
MTL12:43572526315771761231422335v5
MTL11:51811722273153811392327405v5
MTL11:50811722273153811392327405v5
MTL11:067214223157727612827365v4
VAN10:34111727317981162023265v4
VAN218:381417315368117212223334v5
VAN216:45222731537981123717205v5
VAN216:04112231537279157817205v5
VAN28:03but2731537479811671720235v5
MTL27:39111126315771761581422335v5
MTL25:262717273153688116212326365v5
MTL21:1857 but22253157687113212326365v5
MTL21:0967142631677276126717205v5
MTL20:24812627315376811782223335v5
MTL319:4872 but1426316772761671720235v5
VAN316:0014223167727612814365v4
MTL315:387917273153798113617205v4
MTL315:258117273153798113617205v4
MTL315:08671431677276791217275v3
MTL315:581414223167727613614175v4
MTL314:4176 but1431677276791217275v3
MTL313:376714316772767912614365v4
MTL39:00721431677274791671720235v5
MTL38:5972 but1431677274791671720235v5
VAN37:2514173167687218142327405v5
VAN35:222627317681162123364v4
VAN32:01112231576068157826365v5
VAN30:492727315374798116212326365v5


#PlayerEVPPSH
11S. GOMEZ13:38251:40010:0000
14T. PLEKANEC16:05612:21312:0002
17C. CAMPOLI13:27341:59210:5201
22T. KABERLE11:26442:29210:0000
25B. STAUBITZ6:24200:00000:0000
26J. GORGES18:56710:17002:0101
27R. BOURQUE16:14462:06211:2000
31C. PRICE51:1014124:20523:4702
53R. WHITE16:22450:19202:0102
57B. GEOFFRION13:03310:43100:0000
60A. PALUSHAJ7:53140:00000:0000
67M. PACIORETTY17:46731:31210:1800
68Y. WEBER11:27340:00001:3701
71L. LEBLANC8:39310:00000:0000
72E. COLE17:06642:14310:2600
74A. EMELIN14:58240:00001:5800
76P. SUBBAN17:30712:21311:0601
79A. MARKOV14:52261:34310:0000
81L. ELLER15:51452:06211:2900


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1776511000100
2545300000100
3953441200000
4000000000000
Totals2116141252200200







  • Avec 7:25 à faire en 3e, après que Cole eût marqué le 4e but du CH, le trio composé de Malhotra, Lapierre et Burrows a collé une chance de marquer. C'était la première (et dernière) chance collée par les Canucks lorsque Plekanec, Cole et Pacioretty étaient sur la patinoire. Au total, ça donne +6/-1 aux chances et +16/-9 aux TVF, sur 8 mises en zone offensive contre 7 en zone défensive. Ils ont essentiellement affronté Kesler (+4/-0 aux chances) et Phalsson (+0/-0) et n'ont vu les Sedin réunis que pour 78 secondes, soit pour deux mises en jeu en zone défensive. Ça ne les a pas empêchés de faire +2/-0 aux chances et +4/-0 aux TVF contre les jumeaux. C'était en première et Vigneault a rapidement ajusté le tir, ne laissant plus jamais Pleks s'approcher d'eux. Autre fait à noter, ce trio ne baissait pas vraiment de régime lorsque séparé de Subban et Gorges.
  • Eller a principalement joué contre Kesler, contre qui il a pris 4 mises en zone défensive. 3 de ces mises étaient avec Subban et Gorges et ça s'est très bien déroulé. C'est lorsque Eller se retrouvait sur le jeu avec un des autres duos de défenseurs, contre Kesler, que les choses se gâtaient. Pas une si mauvaise nouvelle en soi; si Pleks n'a pas besoin de leur appui pour exceller et qu'Eller excelle en défensive lorsqu'il leur est jumelé, ça commence à faire beaucoup de minutes dures.
  • Gomez et Palushaj ont encore eu de belles séquences, mais sitôt que Campoli, Weber et Kaberle passaient trop de temps avec eux, ça tournait en eau de boudin. Palushaj est un freluquet, mais il patine et il a du talent. À 22 ans, il colle maintenant un point par match dans la ligue américaine alors que le club-école du CH est parfaitement minable. Bref, il est rendu dans la LNH, reste à lui trouver un rôle et continuer à le développer. Les échanges avec Gomez montrent clairement qu'il peut aider si on le jumelle avec des joueurs de talent. Geoffrion n'a pas la vitesse pour les suivre, mais il a marqué toute sa vie et n'a pas besoin de se faire montrer le chemin du but. Contre des fonds d'alignement avec des joueurs de talent, ça donne des buts comme celui de ce soir.
  • Leblanc a fait un beau, très beau jeu sur le but de Geoffrion. Pour le reste, il n'a pas beaucoup joué.
  • Subban et Gorges n'ont permis aucune chance de marquer au top 6 des Canucks, terminant la soirée +6/-1 aux chances, +14/-13 aux TVF sur +6/-9 mises en jeu. La seule chance générée par les Canucks en leur présence l'a été par le duo Raymond/Hansen à 4 contre 4 alors qu'ils étaient accompagnés de Bourque et Eller. Dominants.
  • Le grand retour. Markov était abominablement rouillé au cours des deux premières périodes, mais on l'a vu prendre ses aises au fil du match. Le génie de Markov repose largement sur sa phénoménale compréhension du détail de la prise de risque. Les passes, les montées, les jeux coupés, tout ce qui fait de Markov au sommet de son art un joueur exceptionnel, s'incarne dans cette accumulation massive de choix de jeux "risqués" qui, encore et encore, fonctionnent. Rouillé, n'ayant pas joué depuis si longtemps, il s'est évidemment fendu de plusieurs décisions hors-normes ayant spectaculairement échoué. J'en retiens 3 ayant mené à des chances directes: une tentative de couper un jeu à la ligne bleue adverse qui donnes une échappée, décision de charger à sa ligne bleue le porteur de la rondelle, pourtant déjà couvert par Emelin, laissant ainsi à découvert Kesler qui marque le seul but des Canucks et, enfin, une prise en chasse d'un joueur derrière le filet, délaissant le devant à un Canucks qui reçut la passe du pourchassé. Ces "erreurs" sont flagrantes et frappantes, mais elles sont aussi inévitables. Markov va retrouver son rythme et ces jeux brisés vont disparaître, ou plus précisément ils ne briseront plus. On verra dans 5 matchs, une fois l'adrénaline retombée, à quoi ça ressemble et si le genou tient.
  • Kaberle et Campoli ont fait l'essentiel du chemin ensemble, Weber perdant de la glace au fil du match. Campoli, je l'aime pô. En fait, les 3 sont plutôt dysfonctionnels. Bah, c'est en attendant et Weber ne m'a pas semblé si perdu que ça. J'espère qu'ils vont continuer à le faire jouer.

11 commentaires:

Mathieu a dit…

Fatigues ou pas, les trios capables de coller un tel pain aux Canucks ne courent pas les rues. Bien sûr, ici nous ne surprendrons pas que de mettre les meilleurs ailiers avec le meilleur centre du club donne de bons resultats (du moins pour ce trio), surtout que ça permet à Plekanec de ne pas constamment rester près de la ligne bleue comme un 3ème défenseur.

Quand a Subban-Gorges, eh bien, on va finir par l'avoir, notre premiere paire backée par une deuxième paire menée par le défenseur russe, là, comment il s'appelle déjà? Le #79 était rouillé, mais ça se voyait qu'il était encore *Andrei Markov*.

Ça augure bien. C'est dur pour le choix au repêchage, mais ça augure bien.

Olivier a dit…

On s'en torche, du choix. Même s'ils repêchent 6-8 (ils sont à 5 points des Leafs, oy), y'a encore du bon matériel disponible.

Le vrai plus avec 14/72/67, c'est qu'ils ne bronchent pas lorsque privés de 76/26. Pour cette saison ça ne change pas grand chose parce que Randy tourne ses lignes sans se faire chier, mais pour un éventuel coach compétent, ça donnes des munition.

Mathieu a dit…

C'est vrai, après tout, apparemment Grigorenko est juste un maudit paresseux et le haut du repêchage est tellement poche que Columbus veut échanger son premier choix...

(Je comprends vraiment pas la logique de Columbus, mais bon.)

Je regarde le repêchage en fait et je trouve qu'il semble y avoir un paquet de points d'interrogation partout, et ce n'est pas juste le facteur Russe. Mais bon, je ne suis pas Trevor Timmins non plus.

Stephan Cooper a dit…

opposition chance measurements here:

http://canucksarmy.com/2012/3/11/cellar-dweller-drops-the-canucks-like-a-bad-habit-recap-and-chance-data

He has a much better game for Markov, not as good one for Subban.

Olivier a dit…

@Stephan: I saw that. Not sure I agree but this was a tough game to call, an arseload of shots from the very limits of the SC area. Obviously, he was more generous than me and that pretty much worked for Markov and against Subban.

Mathieu a dit…

Son interprétation est également intéressante -- c'est étrange de voir que vu de l'extérieur Eller est le centre de minutes dures, par exemple, ou de lire son interprétation des assignations de Cunneyworth -- son commentaire sur le changement d'assignation de Eller veut probablement plus dire que Vigneault a brassé ses cartes.

Olivier a dit…

Sur ce point là, il est complètement dans le champ. Randy roulait ses lignes sans se faire chier. Mais je ne lui jettes pas la pierre, des fois on manque d'infos et c'est tout.

Je serais curieux de voir combien de fois je me suis trompé en jugeant les assignations adverses...

Vanhouse a dit…

hahaha des assignations de RC???

N'empêche que l'ont peut facilement s'y laisser prendre lorsque l'on ne suit pas une équipe...au moins il semble apprécier le travail de PK.

Est-ce que l'on vient de trouver notre 4e défenseurs? wow il était temps...
J'aimais bien que RC donnait de la vrai glace à Weber, mais bon...

Vivement un autre match de Plek avec nos 2 bêtes.

Olivier a dit…

@Vanhouse: Hélas, Desharnais est de retour entre Cole et Pacioretty.

#failfornail

Mathieu a dit…

Allons, allons Olivier, ce n'est pas comme si DD etait exactement un deux de pique...

Bien sur, il semble que Plekanec n'ait pas assez souffert....

Vanhouse a dit…

Ouin, j'ai vu ça...
c'est plate peut-être qu'un match de plus et DD aurait eu droit à des ailiers de second ordre, mais bon...

Peut-être même qu'il aurait jouer à l'aile. J'exagère.

Bah...au moins Markov y sera. (devrait)