lundi 27 février 2012

20929: Montréal 2 Floride 4

C'était impressionnant, de regarder le CH planter les Panthers ainsi en première. Puis, après une pause publicitaire, les floridiens se sont réveillés.

Avant la 10e minute de la première, le CH a mené +5/-1 aux chances à forces égales et en a ajouté 4 autres en avantage numérique, collant deux buts. Au cours des 50 minutes suivantes? +5/-18 aux chances à forces égales, +1/-6 en unités spéciales.

Y'a un mot pour ça: capitulation. Et on a encore 19 matchs à faire. Oy.

Scoring Chances for NHL Game Number 20929

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL119:2567263051677276920263051525v5
MTL117:5153112227305368813183044555v5
MTL116:5167142630677276912203051525v5
MTL115:3451 but305161727430324455824v4
MTL113:2122223051677276253043525v3
MTL113:0676 but223051677276253043525v3
MTL112:43271114273061689305155825v4
MTL112:21111114273061689305155825v4
FLA110:13142630467481412212530445v5
MTL19:3171152230606871813183044555v5
FLA18:3211273053617489303243515v5
FLA18:25but15263067727649252630435v5
FLA16:03112227305368912263051525v5
FLA15:26152630607176813183044555v5
FLA10:011126273053761430324455825v5
FLA219:201526306181914263051824v5
FLA218:52but1427306874820263032514v5
FLA217:051426304676811430325152825v5
FLA216:20112730617174813183043555v5
FLA215:59but112730617174920263043555v5
FLA214:36152230606871813183051555v5
MTL213:43601430466061741221253044525v5
MTL213:41601430466061741221253044525v5
FLA28:32223051676872414303243825v5
FLA27:13111526306076813183051525v5
FLA25:4014263046537649202630435v5
FLA25:4214263046537649202630435v5
MTL23:135122305167727618253043525v4
FLA21:501430465361684122530515v4
FLA317:55273061717481813183044555v5
FLA316:0622305167687249202630435v5
FLA314:482730617481820303251524v5
FLA314:232730617481820303251524v5
MTL311:2711111530606874813183044555v5
FLA310:09263051676872920263051525v5
MTL37:016122306167727649203043825v5
FLA36:44223051677276412202530435v5
FLA36:35223051677276412202530435v5
MTL36:1211111530607476813183044555v5
FLA33:141526273076820305152824v5


#PlayerEVPPSH
11S. GOMEZ10:19361:13200:0400
14T. PLEKANEC11:03342:18214:0301
15P. NOKELAINEN8:00340:00001:0602
22T. KABERLE13:58363:33100:3500
26J. GORGES18:23290:00004:4802
27R. BOURQUE12:19162:57203:3204
30P. BUDAJ45:0710195:32317:2205
46A. KOSTITSYN10:16240:54010:0000
51D. DESHARNAIS13:24253:05100:0000
53R. WHITE6:56151:01012:5600
60A. PALUSHAJ8:38530:00000:0000
61R. DIAZ12:15441:55212:3603
67M. PACIORETTY12:44363:17100:3500
68Y. WEBER14:04351:59211:1601
71L. LEBLANC10:37150:03000:3100
72E. COLE13:48461:41100:3600
74A. EMELIN13:49550:00002:5203
76P. SUBBAN18:14493:37103:2101
81L. ELLER15:34030:07002:2703


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1965620200000
23112811000200
3383500000300
4000000000000
Totals1525101931200500





  • Soirée médiocre pour Pleks. Avec Eller et Kostitsyn, il a cédé deux chances aux Panthers en ayant une mise en zone offensive et 5 en zone défensive. Tout ça principalement contre Fleischman, Kopecky et Versteeg. Randy a brassé la soupe en deuxième et après avoir brièvement ramassé Leblanc, Pleks a finalement hérité de Ryan White. Au total, ça n'a pas fait grand changement et rendu en 3e, il a passé l'essentiel de son temps à tuer des pénalités (3 minutes jouées en désavantage pour 2 à forces égales). Kostitsyn, lui, a simplement été laissé au banc en 3e, ne faisant que 3 présences. Puisqu'il ne "joue pas de la bonne façon", je suppose, Randy a plutôt donné de la glace à ces parangons du taupinisme que sont Nokia et Palushaj. Si on en croit les rumeurs, Andrei va aller se faire voir ailleurs d'ici 24h, ce qui est bien dommage. On devra immanquablement le remplacer à l'été (un indice: un marqueur de 20 buts qui joue sur les deux ailes, ça ne pousse pas dans les arbres) et on l'échange alors que sa valeur est plus basse que jamais. Buy hugh, sell low!
  • Desharnais a vu son nombre de mises en zone défensive dopé par une série de dégagement refusé, mais, autrement, la clé de l'histoire reste le duel Ellerby/Cole, perdu par le #72 du CH, hélas. Pacioretty continue sa progression et (comme l'a si bien documenté Christopher Boucher) sa capacité à faire pression sur l'adversaire en échec avant lui permet de récupérer une quantité prodigieuse de rondelles. De bon augure pour l'avenir.
  • Gomez a connu une première moitié de match abominable. +1/-6 aux chances après deux périodes, Randy l'avait mis entre Palushaj et Nokia, envoyé Leblanc à la droite de Plekanec et Eller au centre de White et Bourque. Habile manoeuvre, me suis-je dit, et tant pis pour Gomez qui sèchera sur le banc. Gomez a quand même joué en 3e, la succession de pénalités forçant Randy à avoir recours à sa 4e ligne.
  • À l'oeil nu, Eller et Kostitsyn faisaient fort bien en échec avant et leur trio n'avait accordé qu'une chance après la première. Bourque, Eller et Leblanc ont finalement passé 3 minutes ensemble sur la glace, terminant +0/1 aux chances, +2/-0 aux mises et +0/-4 aux TVF. Pas exactement les chars.
  • Gorges et Subban n'avaient ni l'air, ni la chanson et ils ont été utilisés à outrance. Faut dire que le nouveau style "dump and run" ne les aide pas. Pierre Houde soulignait ainsi, lorsqu'un défenseur du CH était blotti avec la rondelle derrière le filet de Budaj, que Cole attendait à la ligne bleue des Panthers. Bien qu'ils aient abandonné l'échec avant à deux joueurs, on est encore loin, très loin du système "soutien au porteur" de Jacques Martin.
  • Réunis, Emelin et Diaz ont fait +4/-4 aux chances sur +1/-7 aux mises et +9/-12 aux TVF. Dommage de voir Emelin échapper Weiss sur un but (qu'est-ce qu'il en avait contre Budaj celui-là...), mais autrement ils ont fait un travail solide contre les 2e et 3e lignes des Panthers. Leur émergence permet déjà d'entrevoir l'avenir avec plus d'optimisme: si (si...) Markov nous revient un jour, un de ces deux-là (Diaz, probablement) va assurer une 3e paire de haut niveau. Sinon, restera alors à trouver un défenseur défensif pour appuyer Kaberle (avec lequel on sera probablement pris pour un moment).
  • Kaberle et Weber, donc. Si tant est que Campoli soit resté dans les gradins pour cause d'échange imminent, c'est la grande audition pour le #68. Les auditeurs sont des incompétents en panique, on lui a assigné comme partenaire un joueur franchement médiocre en défensive et il doit composer avec un système de jeu qui semble fondé sur la nécessité de laisser les défenseurs sécher dans leur coin. S'il réussit à faire bonne figure dans ce foutoir, c'est qu'on en tient effectivement un bon. Observons.

4 commentaires:

Mathieu a dit…

J'étais pour établir une comparaison entre le Canadien avec les Oilers, mais ces derniers venant de re-signer Hemsky à rabais, je pense que se serait injuste pour Edmonton.

Je suis encore une fois estomaqué par l'absence complète de jeu de transition du Canadien, et je ne peux trouver pire constat d'échec pour un coach. Je ne suis pas sûr qu'il y ait là capitulation, quoique je pourrais difficilement blâmer les joueurs. Ce fut tout simplement un ajustement de la part des Panthers. Le Canadien n'a qu'une seule méthode pour sortir de sa zone (enfin, sortir *la rondelle*). Une fois que les Panthers s'en sont rendu compte leurs défenseurs se sont mis systématiquement à attaquer les ailiers et à empêcher la rondelle de sortir. Le Canadien ne s'est jamais adapté, continuant à se ruer la tête dans le mur. Les Panthers ont donc pu garder la rondelle dans la zone Montréalaise à leur guise. Et les rares fois où le Canadien allait à l'autre bout, c'était généralement "one and done", comme d'habitude.

C'est vraiment triste de voir ça. Les joueurs sont entièrement laissés à eux-même et sont tenus de faire la longue passe s'ils ont la rondelle, car c'est la seule option existante. Il n'y a aucun jeu d'équipe, aucun support, aucune structure. Aucun système, quoi, même le plus basique.

C'est proprement abominable.

Olivier a dit…

On va laisser à l'administration la chance de se refaire une beauté cet été. En attendant, en effet, l'absence de structure est saisissant.

Ils essayent bien de faire des choses, mais ça s'étiole continuellement. J'ai eu l'impression ce soir de revoir des morceaux du système martin, plus de retour en zone défensive, échec avant à un seul joueur... Mais c'était tellement inconstant.

On dirait qu'ils n'ont que des bribes de plans et aucun plan de contingence; si la chose qui est à faire ne fonctionne pas, tout le monde cours partout.

M'enfin. Le PP semble quand même se placer un peu et il reste intéressant de regarder les différents jeunes se placer. Je suis heuerux de voir la fin du 11-7

Mathieu a dit…

J'ai l'impression que le 11-7 a disparu principalement parce que Randy s'est fait dire de ne pas jouer Campoli et non à dessein, malheureusement.

Dans deux autres matches, Cunneyworth aura coaché autant de matches que Martin cette année, et on pourra faire plein de comparaisons amusantes, de tableaux comparatifs, et de lignes du temps de la même longueur. Je vais remettre mon chiffrier à jour et sortir quelques courbes je crois.

Stephan Cooper a dit…

Goodbye AK