vendredi 3 février 2012

20755: Montréal 3 New Jersey 5

Des fois, tu les plantes sur tous les aspects du jeu, mais tu perds pareil.

C'est le genre de chose qu'on oublie à force de regarder une équipe qui perd tout le temps, mais ça reste une réalité du hockey. Meilleure est ton équipe, plus sont nombreux les matchs que tu domines, plus grandes, donc, sont les chances que tu perdes sans avoir fait autre chose que ce qui donne habituellement une victoire.

C'est la vie.

Par ailleurs, cette citation de Cunneyworth (dans un papier de Marc-Antoine Godin sur cyberpresse) m'a plutôt frappé:
«Je suis moi-même critique des combinaisons que je choisis et je me questionne parfois à savoir si je fais la bonne chose, a candidement avoué Cunneyworth. Ultimement, je suis responsable des décisions, mais je fais de mon mieux pour soutirer le maximum de mes joueurs.»
Bref, Cunneyworth improvise et espère que ça finisse par fonctionner. Vu d'ici, le gars a l'air totalement perdu. Et on doit, hélàs, soupçonner qu'il n'est pas le seul. Dans le même papier, Godin conclut avec ce passage sur Leblanc:

Le premier choix du Tricolore en 2009 s'est dit étonné d'avoir fait l'objet d'un rappel.
«Je pensais rester à Hamilton pour le reste de la saison, a-t-il confié. L'équipe voulait que je joue de grosses minutes dans la Ligue américaine, que j'évolue sur l'attaque à cinq et en infériorité numérique.
«Je gardais à l'esprit qu'un rappel était toujours possible, mais je ne me concentrais pas là-dessus.»
Le gars est supposé être à Hamilton, en train de jouer à l'aile, sur toutes les unités spéciales et dans les minutes dures à forces égales et là on le rappelle pour joueur au centre, alors qu'on a Gomez qui zigonne à la droite de Plekanec. Gomez qui a passé les 12 dernières années à jouer au centre dans la LNH. Ah, et l'ailier gauche de Leblanc? Un certain Kostitsyn. Un papier précédent de Godin laissait la parole à Plekanec qui en a profité pour parler de ce même Kostitsyn:
Plekanec l'a déjà établi: il n'est pas du genre à rouspéter ou à réclamer quoi que ce soit. Mais on perçoit malgré tout qu'il aimerait obtenir un essai plus durable avec Andrei Kostitsyn, avec qui il a déjà connu du succès.
«Dans le temps où je jouais avec Alex Kovalev et Andrei, on savait où l'un et l'autre se trouvait et ce qu'il allait faire. Cette année, il y a eu beaucoup de changements et de mélanges.
«Lorsque j'ai joué avec Andrei cette année, j'ai senti que nous avions encore une bonne chimie. Mais n'avons pas souvent été jumelé ensemble.» 
Mon tchèque est un peu rouillé, mais je pense que ça veut dire quelque chose du genre: "Yo, Randy? Tsé, si tu ne sais pas quoi faire du gros AK, moi je m'en accommoderais bien...".

Qu'on fasse jouer Leblanc dans la LNH, je suis d'accord, surtout si c'est pour prendre des minutes à Blunden. Mais je peux aussi comprendre qu'on le laisse dans la LAH si l'idée est de perfectionner son jeu sur les unités spéciales. Ce que je ne comprends pas, c'est qu'on se mette à le faire jouer hors position alors qu'on a une alternative parfaitement viable sous la main en Gomez. Je regarde ces citations de joueurs et j'ai comme dans l'idée qu'eux non plus ne comprennent pas. Je regarde la citation de Randy et lui non plus ne semble pas comprendre.

Au 17 décembre, jour du congédiement de Martin (juste avant un match contre les Devils), le CH avait 13 victoires, 12 défaites et 7 défaites en fusillade. Depuis, sous Randy, ils ont fait 6-11-2. S'ils perdent les deux prochains matchs, Randy aura eu besoin de 21 matchs pour accumuler le même nombre de défaites que Martin en 32.

Randy a gagné comme coach dans les mineures, il est derrière un banc depuis une décennie... Le gars va finir par cliquer et si tant est que ça arrive alors qu'il est derrière le banc de cette équipe, on va voir les choses se placer assez rapidement. Je suppose que c'est une des choses qu'on devra surveiller d'ici la fin de la saison.

En fait, je pense qu'il commence à se placer.

Scoring Chances for NHL Game Number 20755

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL119:4367263151677276615232629305v5
MTL119:4267263151677276615232629305v5
MTL115:5051 but1126273151766891729305v5
NJD115:39111422273174515232628305v5
NJD114:47314667717475212182024305v5
MTL114:1452223145526181216172224305v5
MTL114:1252223145526181216172224305v5
MTL110:3846 but314667687175215232426305v5
NJD19:25but1114262731766891729305v5
MTL14:4872223151677274916222930325v5
NJD14:3422315167727469162229305v5
NJD14:3322315167727469162229305v5
MTL10:2267223151677276892428305v4
MTL10:0551223151677276892428305v4
NJD219:1122273151677612172428305v4
MTL218:2714142631527529172326304v5
MTL218:2652 but142631527529172326304v5
MTL215:476722315167687256151726305v5
MTL214:4146314652617174920222428305v5
MTL213:52271114273168751216182930325v5
MTL27:2027142731687581812172930325v5
NJD26:18but1426315275917232629304v5
NJD25:401426315275917232629304v5
NJD23:462627317581815171830324v5
MTL21:587226315167727689232428305v5
NJD318:491422273152745681223305v5
NJD313:50but22315167727468122329305v5
MTL312:191414314668748169172629305v5
MTL39:087226315167727668122329305v5
MTL36:2767315167687275615161828305v5
NJD34:46273151526875812172429305v5
MTL33:31561127314661741516182428305v5
NJD32:45but26315167727669172629305v5
NJD30:32but142227516776812232428305v5


#PlayerEVPPSH
11S. GOMEZ9:34321:46000:0000
14T. PLEKANEC12:42341:46003:5422
22T. KABERLE12:13464:15210:0000
26J. GORGES17:29520:02003:5323
27R. BOURQUE16:34451:20012:1901
31C. PRICE46:341695:59216:2523
45M. BLUNDEN4:57200:00000:0000
46A. KOSTITSYN12:08410:40000:0000
51D. DESHARNAIS16:16864:13210:0000
52M. DARCHE14:34320:00004:0622
61R. DIAZ11:13401:44000:4900
67M. PACIORETTY18:10864:13210:0000
68Y. WEBER9:22611:42000:0000
71L. LEBLANC9:29210:00000:0000
72E. COLE17:00743:59200:0000
74A. EMELIN18:20460:00001:3100
75H. GILL10:40420:00004:0523
76P. SUBBAN16:26534:15212:3200
81L. ELLER11:55400:00002:3101


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1957520000000
2745001002300
3454500000000
4000000000000
Totals2014161021002300







  • Premier indice de l'arrivée de Randy dans la LNH comme coach: si Desharnais a été poussé constamment contre Kovalchuk et Parise, il a tout de même été tenu loin des mises en zone défensive. On a même eu droit, sur un changement de trio en 3e, à la scène suivante: Plekanec termine son chiffre avec Darche et Bourque sur un arrêt en zone défensive. Cunneyworth envoie Cole et Pacioretty mais laisse Pleks pour la mise. Celui-ci la gagne, Pacioretty part avec la puck, Pleks sort et Desharnais rentre. DD, il faut le dire, a monté quelques marches depuis le début de la saison: DeBoer lui a collé Kovalchuk au flanc à partir de la deuxième et le petiot a pris ça dans la foulée.
  • Je l'ai souligné plus haut, Randy est toujours incapable de se fixer sur des configurations de trios une fois passé celui de Desharnais. Mais au moins, Plekanec est revenu dans les minutes dures. Ça n'est pas fabuleux aux chiffres, mais il n'avait pas l'air aussi dysfonctionnel. Gomez, en troisième, s'est retrouvé au centre d'un peu tout le monde.
  • Je ne sais pas trop quoi dire des deux derniers trios. Après la blessure de Blunden, sont demeurés stables le trio de Desharnais ainsi que le duo Pleks/Bourque. Pour le reste, on a eu droit à un joli coup de brassage de soupe. Je ne pense pas qu'il soit constructif de chercher à faire du sens de tout ça. Randy va finir par se fixer sur une quelconque combinaison alors rendu là, on avisera.
  • Gorges et Subban on suivi Kovalchuk pas à pas. Au bout du compte, ils ont fait jeu égal malgré une large dose de mises en zone offensive. Curieux résultat.
  • On a eu droit à trois duos de défenseurs pour ce qui est du reste:
    • Emelin et Kaberle ont surtout joué ensemble en première et deuxième période, aucune en troisième. Ils ont principalement affronté Sykora, Elias et Clarkson.
    • Diaz et Emelin ont surtout joué en deuxième et troisième période. DeBoer s'est mis à brasser ses trios et ces deux-là ont repris Sykora/Elias/Clarkson ainsi que différents trios tournant autour de Ponikarovski et Bernier.
    • Weber et Gill sont apparus en deuxième et ont joué pas mal en troisième (près de 4 minutes ensemble); ils ont principalement eu à côtoyer le fond d'alignement des Devils.

3 commentaires:

Mathieu a dit…

Le problème avec Randy qui commencerait à se placer, c'est qu'à chaque fois qu'on a cette impression-là il nous sort une autre patente pas d'allure et je commence à me demander si ses bons coups ne sont pas arrivé par accident -- genre, Desharnais qui commence beaucoup en zone offensive parce que son roulement de trio était rendu là. Et par "bon coups", on s'entend, on parle de patentes du genre "Desharnais en zone offensive", pas de coups de génie.

D'autre part, j'espère bien qu'il va mettre DD et Plekanec dans les minutes dures. Ses deux autres trios contiennent soit Blunden et Darche soit Leblanc et Weber...

Pas sûr que DD contre Parise c'était souhaitable, mettons. Oui, je veux bien croire qu'il était sur la route, mais... si seulement il y avait moyen de faire trois trios potables...

Enfin, faut le plaindre le pauvre, plus de Blunden! Que va-t-il faire pour donner de l'énergie à son club?

Finalement: "Des fois, tu les plantes sur tous les aspects du jeu, mais tu perds pareil". Effectivement, des fois j'ai l'impression que le CH ne joue même pas pour .500 dans les matches qu'il domine...

Frustrant, tout ça...

Olivier a dit…

Randy a tout les éléments en main. Le club est en santé: Gionta est bon mais remplaçable, Moen, Blunden et Nokia sont au mieux des plombiers et sa défensive est intacte.

Reste simplement à espérer que le gars finisse, un moment donné, par arrêter d'improviser, se monter un plan et s'en tenir au plan en question.

Aussi, je viens de tomber sur l'Antichambre à RDS. Me suis dit, tiens, vais écouter ça 2 minutes voire les bonhommes péter leur coche...

Les gars sont en train de s'insurger contre le traitement injuste fait à... Kostitsyn!

J'ai mon batinse de voyage. On aura *vraiment* tout vu.

Mathieu a dit…

O_O

O_o

o_O

J'en reviens pas. Le monde est officiellement à l'envers.