vendredi 13 janvier 2012

20631: Montréal 1 Boston 2

C'est l'insondable bêtise de la chose qui me fait grincer des dents.

Une bonne première période, que le CH domine 7-3 aux chances à forces égales. Mais voilà, un bond chanceux (les Bruins en auront un autre en 3e alors que Gorges dévie le tir de Lucic derrière Price) et le club tire de l'arrière. Julien ajuste ses confrontations en deuxième et le CH s'éteint, poussant un grand total de deux chances de marquer à forces égales sur Tim Thomas au cours des deux dernières périodes.

Retirer un de ses bons joueurs en plein milieu d'un match qui est à portée de la main pour l'échanger, persister à faire jouer des joueurs médiocres au détriment de joueurs clairement supérieurs, persister à le faire alors que les meilleurs joueurs, eux, persistent à tirer la charrue et refusent de perdre et ainsi voir Nokelainen prendre une pénalité en zone adverse avec 5 minutes à jouer en 3e, tout juste après le but de Weber... C'était enrageant de regarder ça pour ensuite voir Eller et Subban tout tenter, Cole feinter un Bruins derrière son propre but en désavantage puis ramener la rondelle jusqu'à l'autre bout pour coller une chance, encore en désavantage...

Mentalité de perdants, oui. Mais Cammalleri se trompait de cible. Ce ne sont pas les joueurs qui ont cette mentalité, ce sont les dirigeants.

Scoring Chances for NHL Game Number 20631

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
BOS118:37but2631324676812330384449555v5
MTL117:47762231324676811419303844495v5
MTL19:08723151676872751120223033545v5
BOS18:431331455161741121223054675v5
BOS17:551314314574761930333755675v5
MTL17:45451314314574761930333755675v5
MTL14:56521531526872741419303744675v5
MTL13:35672231516167721120223033545v5
MTL13:30722631516772761120223033545v5
MTL12:33463132466174811423303844495v5
BOS10:0531516168728111233033555v4
BOS212:273132456174811419303744675v5
MTL23:58463132466875811930333755675v5
BOS23:4814263152751718303346494v5
BOS23:1215263175811718303346494v5
BOS316:18but1426316772761718303346555v5
BOS313:303151616772742330333849555v5
BOS311:5031457476811718303346494v5
MTL310:38673151676872751120212230555v5
MTL37:1568 but14223151687211203033555v4
MTL33:377631526176811419303744674v5
BOS33:1914263132761123303338444v5
BOS32:052231516768721718213046555v5
MTL31:017226315172761718303344464v5


#PlayerEVPPSH
13M. CAMMALLERI8:59120:03000:0000
14T. PLEKANEC11:41121:39102:4302
15P. NOKELAINEN9:11100:00002:0101
22T. KABERLE15:03211:36100:2000
26J. GORGES16:36120:00005:2313
31C. PRICE49:27971:55117:3724
32T. MOEN16:52320:00002:2301
45M. BLUNDEN13:11130:00000:3301
46A. KOSTITSYN18:11310:00000:2000
51D. DESHARNAIS13:33431:52111:0610
52M. DARCHE9:49100:00003:0011
61R. DIAZ16:30230:16012:0310
67M. PACIORETTY13:36430:00000:0000
68Y. WEBER11:54411:43110:0000
72E. COLE17:26531:52111:2610
74A. EMELIN13:31340:15001:1201
75H. GILL10:01300:00004:1702
76P. SUBBAN15:29330:00004:0122
81L. ELLER15:08320:19014:4512


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1747301000000
2131100000200
3451310002200
4000000000000
Totals12129711002400






  • Eller nous montre de belles choses. Collé à la 3e des Bruins en première, il les a pris en zone défensive et a quand même dominé le jeu territorial. Les tableaux des confrontations sont très clairs: s'il ne leur a pas envoyé Chara, Claude Julien a quand même mis Bergeron sur le cas du Danois. Un beau compliment.
  • Desharnais, appuyé de Subban et Gorges, a joué contre Krejci en première et en 3e. Ça s'est terminé dans le sang et les larmes, DD ne sortant la tête hors de l'eau que lorsque confronté à la 4e des Bruins. Malgré, il faut le souligner, une protection manifeste aux mises en jeu (+5/-2). J'ai même relevé une mise en zone défensive ou Plekanec allait prendre la place de Desharnais. Randy continue à jouer sur les zones de mises en jeu pour protéger ses joueurs. La sélection a du bon sens alors c'est ça de pris. Reste à voir s'il aura le guts  de "penser en dehors de la boîte" et sortir Desharnais du centre une fois Gomez revenu. Cole ne voulait pas perdre, ce qui nous a valu certaines montées de toute beauté. Celle menant à la dernière chance du match était la plus belle.
  • Claude Julien semblait le premier surpris de la rétrogradation de Plekanec, à qui il a collé Bergeron en 1ere. Plekanec n'aura pas produit grand-chose côté chances et, bardassé à gauche et à droite au fil du match, il a quand même sauvé sa peau au territorial.
  • Gorges et Subban n'auront pas réussi à contenir Krejci. Pourtant, ils étaient appuyés de Desharnais!
  • Sachant qu'ils avaient à couvrir Bergeron, c'était un bon match de la part d'Emelin et Diaz. Emelin semble avoir été plus sollicité pour le travail en zone défensive.
  • En fait il semble que Gill et Weber (8 minutes passées ensemble à forces égales) formaient le troisième duo, Kaberle se pointant à l'occasion. Protégés comme il se doit aux mises en jeu (Weber était plutôt chambranlant dans sa zone), ils auront réussi à appuyer Desharnais sur certains bons élans offensifs contre la 4e des Bruins. Bon, on se satisfait de ce qu'on a... Oh, Weber marque en avantage, tiens donc. Sur un tir du poignet du haut des cercles (hors l'axe, mais il était quand même descendu pas mal bas). Tiens donc.

10 commentaires:

Mathieu a dit…

Cammy ne s'était pas trompé de cible. Son commentaire était clairement dirigé contre Cunneyworth, tout comme celui qu'il a fait après s'être fait planter 4-0 par les Jets. Il a simplement été mal interprété par Gagnon qui, disons-le, voulait le faire mal paraître.

On en vient à se demander si le club checher encore à gagner.

Sinon... "il n'y a pas de chance au hockey". Juré craché.

PhilM a dit…

Même il y a deux semaines, le Canadien avait besoin d'au moins une grosse période de chance juste pour avoir une petite chance de participer aux séries. Alors à savoir s'il veulent gagner je crois que l'équipe est pas mal indifférente aux résultats des matchs. La défaite n'est pas une si mauvaise nouvelle même si il ne faut pas surévaluer la valeur d'un choix de repêchage--le 6ème choix ne vaut pas tellement plus que le 13ème.

La grosse question c'est de savoir à quel point la job de PG est sûre. Si Molson le jette aux poubelles à la fin de la saison, ça va regarder très mal. Par contre, si Gauthier est bien en poste, on peut considérer cet échange comme le début anticipé de la saison morte du CH. Dans ce cas là, aller chercher une espèce d'Andrei Kostitsyn, 2,6 M$ sous le plafond et un deuxième choix n'est pas un début désastreux.

Je suis peut-être pas mal naïf d'encore croire que l'organisation puisse avoir un plan quelconque, mais bon, on va le savoir bien assez vite.

Anonyme a dit…

Les dirigeants ont une mentalité de perdant ou est-ce tout simplement qu'ils ont compris qu'ils ne feraient pas les séries et que ça ne servait à rien de gagner nos games ??

Mathieu a dit…

@Anonyme: Et ça ce n'est pas une mentalité de perdant?

Surtout qu'au moment ou la décision a été prise (entre l'échange de Kaberle et le renvoi de Martin, forcément), l'équipe était en train de se replacer au classement, bien que ses métriques souffraient de l'absence de Gomez.

Olivier a dit…

Je n'ai jamais cru aux reconstructions et aux choix de repêchage élevés. C'est sûr qu'on veut tous des super bons joueurs, mais ces gars-là sont rares et, des fois, c'est une question de chance. Giroux était gros comme un pou quand les Flyers l'ont repêché, tout le monde parlait de l'incompétence de Subban en défensive, etc etc etc...

Je ne crois qu'à une chose: aligner un maximum de bons joueurs, leur donner des tâches à la mesure de leurs aptitudes et ensuite recommencer: élaguer ceux qui ne répondent pas aux attentes, continuer avec ceux qui répondent.

Ça implique d'être capable de cibler des attentes réalistes, ce que cette organisation semble avoir perdu. Se donner des cibles réalistes, ça implique aussi de ne pas voir dans un choix au repêchage un joueur assuré. Le chemin vers la LNH est terriblement long, les blessures continuelles. Yakupov, Grigorenko, Machin le canadien que tout le monde dit être le prochain sydney crosby... Tout ces kids peuvent se blesser, voir se planter en moto ou tout simplement ne pas être aussi bons qu'on le croit (AKost?).

Selon moi, ça ne sert à rien de perdre. Rien. En plus, c'est mauvais pour la business.

Benoît Arsenault a dit…

Pour le plaisir, je suis tombé sur cet article:

http://www.radio-canada.ca/sports/hockey/2012/01/13/003-chronique-leclerc-cammalleri.shtml

... et ai tout de suite repensé au phénomène du «trou noir» identifié par Mathieu dans un billet précédent (ce phénomène occulte selon lequel un joueur devient immédiatement moins bon aux TVFs dès qu'il endosse le chandail du Canadien)...

Tout cela laisse croire que le Canadien, non pas en tant qu'équipe de hockey, mais en tant qu'organisation, puisse avoir de sérieuses difficultés en termes de gestion de personnel (rétention et motivation du personnel, développement de quelque chose comme un «sentiment d'appartenance» pour l'équipe, etc.)... Problème important, puisque les joueurs ne sont pas (on tend à l'oublier) des robots, mais des «employés» de cette organisation. Et nous savons tous que la qualité de la gestion de personnel dans toute organisation peut avoir un impact important sur la performance de celui-ci...

Ce qui est intéressant ici, c'est que la notion de «trou noir» et les quelques statistiques qui y sont associées pourraient devenir des indicateurs de la qualité de la gestion interne, et surtout de la gestion de personnel, des différentes organisations de la LNH... Dans la mesure où les joueurs de hockey doivent constamment performer pour ainsi «au maximum» de leur capacité, il est normal que le moindre élément perturbateur (ici: une gestion de personnel déficiente) puisse se traduire par une baisse de régime statistiquement significative...

Mais bon... Ce sont mes deux p'tits sous, comme le disent les Américains! ;)

Mathieu a dit…

@Olivier: Le but c'est de gagner. Mais du moment que tu vois que c'est impossible, à un moment donné, de faire les séries, le choix de repêchage va commencer à avoir plus de valeur pour le long terme. Finir 26ème et finir 22ème, il y a une bonne différence au repêchage, puisque les chances de dénicher un bon joueur augmentent asymptotiquement au haut du repêchage. Rien d'assuré, bien sûr, mais les chances sont meilleures. C'est, comme tu dis, une question d'attentes réalistes.

Ça ne veut pas dire d'essayer de te planter, mais éviter de faire des moves pour le court terme. En cela, la conduite du Canadien est... moche. Ils donnent vraiment l'impression soit de chercher à se planter soit de courailler comme une poule pas de tête. Ni l'un ni l'autre n'est réjouissant.

D'autre part, si d'aventure on récupère un choix au repêchage, on doit parler d'un "on recharge et on recommence", pas d'une "vente de feu" suivie d'une reconstruction "à long terme" ou tu vas être pourri pour 5 ans avant de vivoter pendant 5 autres en tentant de te hisser au rang d'équipe médiocre. Le but ici, c'est d'utiliser une saison malchanceuse/ratée pour avoir l'opportunité de rajouter un bon joueur à ta construction, ce qui ultimement est l'essentiel du repêchage à l'inverse du classement. Pas de refaire le club de A à Z, c'est niaiseux d'essayer de faire ça.

@Benoît: J'avais fait un follow-up sur le trou noir. En 2010-2011, celui-ci avait pour ainsi dire disparu. En début d'année, il était tout aussi absent. Je crois qu'il y avait un problème mais, jusqu'à la blessure de Gomez, le problème semblait être proprement réglé.

Je ne serais pas trop surpris de le voir refaire surface sous Cunneyworth, cependant.

Benoît Arsenault a dit…

@Mathieu: Oui, je viens de tomber sur ton «follow-up», que je n'avais pas lu... et qui peut ramener le «trou noir» au rang d'anecdote non significative... La qualité des adversaires affrontés par chacun doit aussi être pris en compte, manifestement.

N'empêche, il pourrait être intéressant d'étendre cette analyse du «trou noir» sur plusieurs années et d'en comparer les résultats avec ceux d'une équipe dite «bien gérée» comme les Red Wings de Détroit...

Vanhouse a dit…

L'utilisation de Kaberle par RC le rends susceptible de se ramasser à l'aile un tit peu...

Je m'attendais (et j'aurais presque aimé) voir un "lance dedans" UFA à la Kostopoulos pour venir remplir nos chandails d’ailiers de 4e trio. Et faire plaisir à Randy.

Ceci dit le CH économise 3 m sur le cap, ce qui est très bien, tout en ayant un gars jouant dans le top 9 aisément capable de compter des buts. Semble pouvoir être capable en PK.
Reste juste à espérer qu'il est plus solide sur patin que Pouliot.

Pour le reste, on a signer le gars gratis! Donc, le retour c'est un bonus.
Ah la magie des joueurs autonomes.

Reste juste à voir si on peut faire de quoi pour notre défensive...

Simon Lamarche a dit…

@Vanhouse: Exactement, on l'a signé gratis, tout de suite après une saison de 39 buts durant laquelle il tirait 15-16% dans un rôle d'exploitation... Un bonus!

Le choix de deuxième ronde, je crois que Gauthier le veut pour avoir quelque chose à offrir l'an prochain à la date limite des échanges. Un choix en 2013, c'est beau, mais la deuxième ronde de 2013 ne joue pas dans la LNH avant 2016-2017... alors que Wisniewski 2.0, le gars dont le CH va avoir besoin en février prochain, lui il va peut-être coûter ça...

@Olivier: Les 5 premiers attaquants du draft passent normalement plus de temps dans la LNH sur leur ELC que les Leblanc de ce monde, qui prennent 1-2 ans dans la LAH avant de se tailler une vraie place avec l'équipe.

En d'autres mots: Sean Couturier et Gabriel Landeskog aidaient leurs équipes plus tôt que Louis Leblanc...