jeudi 5 janvier 2012

20580: Winnipeg 3 Montréal 7

Même Benoit Brunet trouvait que Randy Cunneyworth gère ses trios comme un marin en boisson.

Du moins c'est ce que j'ai compris du commentaire de Benoit Brunet entre la deuxième et la troisième. Mais voilà. les Jets ne sont pas très bons, il est impossible de donner 5 minutes à des joueurs comme Cammalleri et Plekanec (ils sont simplement trop bons pour que même RC ne donne du temps à Nokia plutôt qu'à Pleks) et, pour le fun, le CH a collé 7 buts sur 15 chances à forces égales.

Semble que Gionta reviendrait samedi, alors ça simplifie d'autant les choses:

Cammalleri/Plekanec/Cole
Moen/Eller/Kostitsyn
Pacioretty/Desharnais/Gionta
Darche/Nokia/Blunden

Scoring Chances for NHL Game Number 20580

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
WPG116:2131324661748149142629315v5
WPG116:20but313246617481912142629315v5
MTL115:504626313246768159121426315v5
MTL112:331313172631468169142631395v5
MTL17:2751314651677576615192031395v5
MTL16:3626 but26315167727669142631395v5
MTL15:5481 but263132467481413162931805v5
WPG13:0226315161677259122631805v5
WPG12:5026315161677259122631805v5
MTL11:331413142231727645831805v4
MTL11:091313142231727646831805v4
MTL214:2922 but223132467481613163139805v5
MTL213:536726315167727649142629315v5
WPG213:0015173145526168172231395v5
WPG212:09131431457475615192031395v5
WPG210:1926315167727659122631805v5
MTL210:0872263151677276512131631805v5
MTL24:303226313246618149192631395v5
MTL23:071414313275761314163139804v5
WPG22:10but315261748149202631394v5
MTL318:1951172631516772613162931805v5
MTL317:2081 but313246617481613163139805v5
MTL316:3081 but26313246768159121426315v5
MTL315:1813131431617274615192029315v5
WPG310:10173132456181512161750805v5
MTL39:018126313246768169202639505v5
WPG36:58but263151677276612131650805v5
MTL33:5381313246617481616262950805v5


#PlayerEVPPSH
13M. CAMMALLERI11:38213:20200:0000
14T. PLEKANEC11:01113:32201:4110
15P. NOKELAINEN11:54010:00000:0000
17C. CAMPOLI12:05221:32000:0000
22T. KABERLE9:40103:46200:0000
26J. GORGES19:401040:03001:3500
31C. PRICE51:221595:21203:1711
32T. MOEN13:17830:01001:4110
45M. BLUNDEN14:04030:00000:0000
46A. KOSTITSYN13:471021:33000:0000
51D. DESHARNAIS14:11541:43000:0800
52M. DARCHE12:04010:00001:2801
61R. DIAZ16:03460:49000:1301
67M. PACIORETTY14:31542:00000:0800
72E. COLE23:16543:48200:0000
74A. EMELIN17:33530:00000:3501
75H. GILL9:35110:00002:4210
76P. SUBBAN18:15724:32201:2910
81L. ELLER14:16930:06001:2801


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1745420000000
2544300001100
3626200000000
4000000000000
Totals181015920001100







  • Seul du CH relativement graissé de mises en zone défensive (5 pour 2 en zone offensive) et accoté aux deux premiers trios adverses, Eller s'en est fort bien tiré aux TVF et franchement bien aux chances. Et, oh, 4 buts. Le trio au complet était en feu, Moen et surtout AKost épaulant sans coup férir leur centre. J'ai même vu le gros Kostitsyn appliquer une mise en échec à deux Jets en même temps en première période. Un match splendide, tout simplement.
  • Assignations changeantes pour Desharnais. Principalement le 3e trio en première, beaucoup du premier en deuxième, puis un peu tout le monde en troisième. Faut dire que le coach des Jets semblait se contenter de tourner ses trios. Desharnais s'est tenu à flot contre Antropov, mais il a coulé contre Kane et Miettinen. Ben, ça a tenu aux chances. Cole a joué 23 minutes à forces égales, faisant temps double avec Plekanec à partir de la deuxième. Ça constitue un genre de record pour un avant cette saison, j'en suis certain.
  • Esthétiquement, c'était correct. Mais Blunden, Nokia et Darche ont coulé contre leur principale assignation, soit Fehr, Burmistrov et Thoburn. Blunden faisait temps double avec Plekanec en première.
  • Comme je l'indiquais plus haut, l'avantage de la situation actuelle, c'est que Cunneyworth n'a pas le choix d'habiller et de donner au moins quelques présences à Pleks et Cammalleri. Partant de là, ceux-ci vont nécessairement lui forcer la main et remonter dans l'organigramme, ce qui fut fait de manière assez décisive en troisième. S'il peut les garder avec Cole et laisser Moen et AKost avec Eller, ça devrait être correct.
  • Sans faute, ou presque, de Gorges et Subban contre Kane, Wheeler et Stapleton.
  • Tant qu'ils n'étaient pas contre le trio de Kane et Wheeler, Emelin et Diaz tenaient sans problème. Diaz m'a semblé hésitant tout au long de la soirée, mais, à ce stade-ci, on est pris avec dans ce rôle-là.
  • Gill, Campoli et Kaberle ont fait la chaise musicale avec Emelin et Diaz toute la soirée. Outre qu'ils semblent avoir été gardés contre les 3e et 4e trios, je ne vois pas trop comment tout ça est structuré. Mention honorable à Gill: le gars arrive sur ses 37 ans, perd manifestement sa place et voit son temps de glace fondre comme neige au soleil. Quand Thoburn s'est mis à chercher le trouble en fin de match, c'est lui qui est allé le voir, a jeté les gants et a simplement tenu l'autre à bout de bras jusqu'à ce qu'il se tanne. Ingrat, mais nécessaire.

14 commentaires:

Mathieu a dit…

Tiens, le trio de Plekanec en 4ème trio. Facétie ou triste constatation?

On se disait qu'on verrait ce que Randy a dans le ventre quand il gèrerait à la maison. Pas très encourageant. Essayait-il de matcher Plekanec avec Miettinen -- sans lui donner de temps supplémentaires contre les autres trios quand le temps de glace de Miettinen fut limité?

Reste à espérer qu'ils seront aussi chanceux pour un bout... ou alors qu'ils ne le seront pas et couleront pour le choix au repêchage. Je veux pas être trop "downer" après un match pareil, mais ça va quand même prendre une ride de 108 points pour que le Canadien ait même une chance.

Mais par contre... wow. Eller avec 4 buts mais je m'en voudrais de passer sous silence la performance de Kostitsyn qui a été un facteur déterminant dans tous les buts du 81 (allant jusqu'à en construire un de toutes pièces). C'est quand même le fun un match comme ça une fois de temps en temps.

La nouvelle année ou la nouvelle toune a-t-elle dissipé la malédiction du Canadien? Faudra voir.

Simon Lamarche a dit…

Je comprends que dans un monde idéal, le coach n'aurait pas à couper le temps de joueurs comme Plek, mais dans une game comme celle-là, s'il a des messages à passer, il est aussi ben de le faire...

Sa job est surtout de matcher les trios mais reste qu'une autre partie est de tirer le maximum de ses joueurs et si c'est ce que ça prend, j'ai pas de problème avec ça.

Je me mets à la place du 14 et je vois Eller et Desharnais me dépasser dans le depth chart, ça peut être suffisant pour lui donner le coup de pied au cul dont il a besoin. Pas qu'il jouait mal, mais si le coach croit qu'il peut en donner plus...

Même chose pour Subban. Si les chiffres disent qu'il est le meilleur joueur de l'équipe mais que le coach pense qu'il pourrait en donner encore plus, ça fait partie de sa job d'aller le chercher, quitte à le "punir" (healthy scratch, démotion, etc.)

Je ne suis vraiment pas convaincu de Randy, c'est douteux parfois ce qu'il fait mais c'est possible qu'il sache matcher ses trios mais qu'il ne le fasse pas parce qu'il trouve plus important de perdre une bataille aujourd'hui pour remporter la guerre.

Mathieu a dit…

Sauf qu'il a "passé son message" *avant* que le Canadien ne prenne une avance insurmontable. Ce n'est pas comme s'il avait benché Plekanec en troisième.

Martin décidait occasionnellement de sacrifier des points pour passer des messages et ça m'enrageait. Randy ne semble faire que ça, à un moment ou le Canadien a besoin de tous les points imaginables juste pour avoir une chance de se rendre en séries.

Simon Lamarche a dit…

Je suis d'accord mais si on prend les chances du Canadiens hier au début de la game et qu'on les estime à 60%, ça baisse un peu après le premier but des Trashers (lol), avec une mauvaise stratégie (passer des messages), ça baisse même pas à 0, peut-être à 25% max, on peut se dire qu'il sacrifie 35% de 2 points (match de 4 points... peut-être, whatever) et qu'il estime que ça peut rapporter plus que 0.7 points d'ici la fin de la saison si 1. Plek, Camm, MaxPac etc. joue pas très bien; 2. Ce qu'ils ont besoin c'est de la motivation; 3. La meilleure manière de les motiver en ce moment c'est le bâton.

Je comprends que ce sont des décisions étranges et le fait qu'il fasse jouer Blunden au lieu de Darche ou Nokia ou Leblanc, c'est weird, c'est pourquoi je ne suis pas 100% confiant, peut-être que c'est juste un goon coach et qu'il est épais, mais il a coaché un bon boutte, son boss doit lui demander de "faire quelque chose" et on dit qu'il a appris à l'école Jacques Martin... Je dis qu'on lui donne encore quelques games à la maison avant de juger. La première avait beau être contre les Jets, ils l'ont gagné 7 à 3 en passant des messages :p

Passer un message, c'est POUR aller chercher des points au classement. Si ça fonctionne, c'est un coût calculé, ça peut valoir la peine. Même dans cette situation-ci. Un coach qui prend les décisions difficiles, en moment difficile, parce qu'il croit que c'est la chose à faire, c'est quand même encourageant, non? Voyons maintenant si ce qu'il croit qui est la chose à faire fonctionne, on ne peut pas juger tout de suite.

Simon Lamarche a dit…

Sur un autre sujet, et je m'adresse à vous deux, ici, plutôt que sur EOTP parce qu'il y a eu assez de discussions au sujet des stats ces derniers jours et je ne veux pas raviver les flammes.

On entendait souvent JM dire que les parties étaient gagnées par les unités spéciales et les gardiens de but alors que sa plus grande contribution à l'équipe fut une grande amélioration du jeu à forces égales...

Ça m'amène à penser que peut-être qu'il sait qu'au niveau de la saison, le jeu à forces égales est plus important mais qu'il ne faut pas sous-estimer l'importance d'un but sur une partie. Et un but, plusieurs facteurs peuvent y contribuer:
- Le gardien laisse passer un sapin ou vole un but certain
- Erreur sur le PK
- Beau jeu sur le PP
- Variation normale de la distribution des buts sur le PP ou le PK, sans erreur ni jeu fantastique, mais qui sera analysé après le match comme étant "bon" ou "pas bon". (par ça je veux dire qu'un PP qui marque sur ses deux seules tirs, en plus d'être brouillon pendant 4x2 minutes, sera analysé comme étant "bon" et vice-versa).

Ce qui me fait dire que lorsqu'on regarde l'équipe sur une courte période (comme un bilan de quart de saison ou de mi-saison) le PP, le PK et le gardien ont une plus grande importance au niveau descriptif (et non prédictif) que ce qu'on lui donne lorsqu'on regarde les "advanced stats" habituelles.

Ce qui m'amènerait à dire que le "saw-him-good crowd" qui regarde en fait les counting stats et se fonde une opinion là-dessus pour savoir si un joueur a bien joué ou pas ne seraient pas si à côté de la track que ça si l'argument est "Gomez a eu une mauvaise saison l'an passé et a nui à l'équipe" (je caricature) alors qu'ils dépassent seulement les limites lorsqu'ils disent qu'il n'a plus aucune valeur à l'avenir. C'est là que les stats avancées redeviennent maîtres, grâce à leur pouvoir prédictive.

Ok, c'est pas très clair, plein d'idées ensemble, mais z'en pensez quoi? J'suis fou?

Olivier a dit…

1) Je réalise à l'instant que j'ai écrit Atlanta dans le titre du billet sans même le faire exprès!

2) Pleks en 4e ligne, c'était un peu facétie et un peu pour la mise en page de ma feuille excel, qui est relativement rigide: je dois mettre 6 défenseurs et 12 attaquants. J'ai donc "casé" Kaberle avec Pleks et Cammalleri.

3) Je ne suis pas convaincu que Randy matche ses ligne à l'heure actuelle, mais je peux me tromper. Mais il ne roule pas 1-2-3-4 non plus; on l'a vu faire Plekanec-Eller-Plekanec-Eller-Plekanec en 3e, autour de la bourrée de buts.

On ne le connait pas encore beaucoup, on va finir par comprendre comment il marche.

4) Sur le "benchage" de pleks: Lui et Cammalleri ont été clairement pointés du doigt par Gauthier dans sa conférence de presse. Ça nous indique, je pense, que c'est Gauthier qui call les shots à l'heure actuelle. Consolons-nous: avec Gionta de retour et la performance de 32/81/46 qui les visse ensemble pour quelques matchs, à part donner trop de glace à la 4e, Randy ne peut pas vraiment construire ses lignes tout croche.

5) Ceci étant dit, je ne crois pas au passage de message du genre fait depuis un certain temps. À regarder le match d'hier, il est clair que de ne pas habiller Eller et Subban à Winnipeg nous a couté deux points. Mais comme je disais, c'est Gauthier qui call les shots et il semble déterminé à se tirer dans le pied.

6) @Simon: c'est clair que les unités spéciales sont des moments "high event" et qu'en ce sens, un PK qui est particulièrement bon et un avantage qui score pas mal, ça aide énormément sur un match donné. Surtout quand, comme le canadien depuis la fin novembre, on est une équipe qui ramasse pas mal plus d'occasions d'avantages numériques que de désavantages.

Mais de manière générale, je dirais que la difficulté des micro-stats, c'est qu'elles ne font du sens que dans la mesure ou on les utilises pour télescoper ce qu'on voit dans un match donné à l'échelle de la saison. Or, les stats sont traditionnellement utilisées comme moyen d'alimenter "l'histoire du match"; tu remarqueras les affaires du genre: "Lorsque le CH mène après deux périodes..." ça en est un exemple canonique; ce sont des éléments qui situent le récit à l'échelle du match.

Olivier a dit…

Une dernière chose sur les unités spéciales: Chris Boyle l'a clairement démontré sur EOTP: les unités spéciales ont moins d'importance que jamais, les clubs jouent maintenant près de 50 minutes par match à forces égales.

Mis simplement, le 5v5 est plus important que jamais.

Simon Lamarche a dit…

Je suis d'accord que l'importance des unités spéciales sur une saison est plus petite qu'avant, mais si on se dit qu'à forces égales une équipe forte marque 60% des buts (admettons qu'ue équipe forte a un fenwick de 60%...), sans les unités spéciales et à gardien égal, cette équipe-là gagne 3 à 2 puisque les tirs sont tous de la même qualité.

Est-ce que la variation aléatoire dans la distribution par match des buts à forces égales a un plus grand impact sur le résultat que les performances dans ces autres aspects moins importants que le 5 contre 5?

Olivier a dit…

Je crois que oui, mais je dis bien "crois" et non pas "pense" ou "je sais".

En gros, faut pas être "malchanceux", c'est-à-dire que si tu fait une moyenne tournante du PDO sur 10 matchs, mettons, faut que ça ne descende pas trop bas trop longtemps. Si tu as ça et un club respectable, t'es ok.

Mais ce qui est enrageant, c'est qu'à part en mettant un jambon dans le filet, le PDO est essentiellement indépendant de ta volonté en tant qu'équipe. Et ça, si personne ne veut comprendre ça autour de toi, ben t'es cuit.

Je ne sais pas si je réponds à ta question, mais c'est ce que ton commentaire me suggère. Mais ça reste une question intéressante, je trouve.

Mathieu a dit…

L'autre aspect c'est la distribution des buts à travers les matches. Juste pour illustrer à quel point ça peut être important:

Présentement, en faisant abstraction des buts dans des filets déserts le 25ème club de la ligue en terme de points par match a marqué plus de buts que ses adversaires (+1) au total ainsi qu'à 5 contre 5 (+1). Rien de transcendant, mais pas affreux non plus, hormis une forte tendance à gagner gros et à perdre par un but.

Le différentiel de buts de l'équipe en 24ème place, Tampa Bay, est à -21 (-4 à 5 contre 5), celui de l'équipe en 26ème place, les Islanders, est de -22 (-21 à 5 contr 5).

Je n'ai pas besoin de nommer l'équipe en 25ème place, n'est ce pas?

...soupir...

Simon Lamarche a dit…

Merci, c'est exactement ce que je voulais, ton opinion (celle de Mathieu aussi s'il lit ça).

On n'a pas la réponse et il y a tellement d'inconnu là-dedans que c'est difficile à dire, je comprends.

Tu parles aussi du jambon dans le filet, je t'amène donc sur un autre sujet: combien d'équipes le font et il y en a combien de gardiens pas jambon (niveau LNH) dans le monde en ce moment? Tu ne serais pas prêt à payer 6 millions pour Price, mais le fait qu'il nous donne du hockey pas jambon (sans être extraordinaire ces temps-ci) 70 matchs par saison, ça vaut combien?

Un meilleur gardien plus fragile, ça vaut moins? Budaj et Auld en backup, l'argent sauvé vaut-il la peine?

Je veux dire, à part Washington ou une équipe qui a un goaler sur un entry-level contract, quelle équipe dans la ligue paie un goaler pas trop cher tout en étant pas mal certain qu'il ne sortira pas une saison de cul?

Si de payer 2-3 millions de trop te permet d'être certain que ta saison est pas aux poubelles à cause de ton goaler, le coût vaut-il le risque?

Je joue un peu l'avocat du diable ici, je crois fermement en l'utilité des advanced stats et en leur pouvoir prédictif, mais j'essaie d'avoir une discussion pour "l'autre côté", qui minimise l'importance des ratios de tirs, sans tomber dans la chimie d'équipe, le toughness, etc.

Simon Lamarche a dit…

@Mathieu: Cest ça, mais, est-ce que la distibution des buts fait plus mal que le PP qui marche pas en ce moment?

Et, est-ce que Markov aurait plus aidé avec le PP qui marche pas ou la distribution des buts?

Est-ce qu'un GM, même si le pouvoir prédictif des stats en PP ou PK est moins grand, doit leur porter attention plus que d'espérer être chanceux? :p

Ou en d'autres mots, Kaberle ou Spacek si Spacek est en santé en ce moment?

Mathieu a dit…

@Simon: une meilleure distribution des buts nous donnerait plus de victoires, donc une meilleure fiche.

Une meilleure chance sur le PP donnerait plus de buts, ce qui donnerait plus de victoires donc une meilleure fiche.

L'un ou l'autre de ces facteurs, à lui seul, mettrait le CH en séries, même avec toutes ses blessures. Avec une chance moyenne sur le PP, le CH aurait marqué environ 10 buts de plus sur le PP, lui donnant un différentiel de +11, et si on distribue les buts pour plus également... au jugé, les deux ensemble, ça les mettrait probablement 4èmes ou 5èmes dans la conférence.

C'est assez hallucinant la quantités d'affaires différentes qui ont mal été cette année...

(Et sur le PP... ben le pourcentage de tirs du CH à 5 contre 4 étant inférieur à 29 des 30 autres équipes à 5 contre 5... incluant le CH.)

Charles a dit…

@ Simon

Je pense que certain GM porte déja attention au unité spéciale. De là les signatures de spécialiste comme Gill ou MA Bergeron. ou encore quand le CH a réclamé Betts au ballotage.

Je crois que les équipes ne peuvent pas espérer gagner des matchs uniquement en se fiant aux unités spéciales. Cependant, tu peux perdre des matchs si celles-ci ne sont pas bonne.

Il faut être très fort a 5 contre 5 pour compenser des unités spéciales déficientes.

Je crois que Scotty Bowman a déjà dit que l'équipe doit viser pour que la somme de ton PP et de ton PK soit supérieur à 100.

@ Mathieu

C'est en plein le problème du CH cette année. Ils perdent presque tout leurs matchs qui ont une difference de 1 but. Il faut aussi dire qu'ils ont une fiche horrible en prolongation et en tir de barrage.

Un peu plus de chance en tir de barrage et la fiche change beaucoup.