samedi 29 octobre 2011

20143: Boston 2 Montréal 4

Les Bruins sont une foutue bonne équipe. Leurs unités spéciales sont dans la moyenne et à forces égales, ils semblent dominer au temps de possession. En 9 matchs, lorsque le score est égal, ils ont un ratio de TVF de 53,8%, ce qui est excellent. Mais ils n'ont converti que 2% de leurs tirs en buts, une malchance cosmique (le CH fait 52,7% et 7,2%).

Toujours est-il, les rouges n'ont jamais réussi à complètement contrôler le jeu, mais ils ont eu des séquences dominantes et la défensive des Bruins est tout simplement trop lente pour contenir les 3 premières lignes du CH. Ça a dû être douloureux, mais ils ont bien géré tout ça.

Reste qu'un défenseur de minutes dures, ça ne serait pas de refus.

Les feuilles de temps de la LNH ont merdé, ne vous fiez donc pas au deuxième tableau, qui est un peu tout croche (Weber n'a pas passé 8 minutes sur le jeu de puissance). Ça devrait se corriger dans le courant de la semaine.

Scoring Chances for NHL Game Number 20143

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
BOS119:48615314552681120212240555v5
BOS119:47615314552681120212240555v5
MTL118:39511331516172752333384044495v5
BOS119:101526313246761120214049555v5
MTL117:2714614213167681933374044635v5
MTL116:39322631324676811417184046545v5
MTL116:37812631324676811417184046545v5
MTL112:3521614213167681921374055635v5
MTL110:23721314316172751718214046555v5
MTL19:2168631466768811933374044635v5
MTL17:47721315316172751120212240555v5
MTL17:04463132466175811417184046545v5
BOS16:201421263167761933374044635v5
MTL14:3521 but13142131527611202140545v4
MTL13:2081 but2631324676811417184046545v5
MTL13:0613613315168722123384049555v5
BOS11:172631324676811720334044465v5
BOS10:562631324676811718203340445v5
BOS215:28613315168722338404449555v5
MTL213:50463132466175811718334046545v5
BOS211:54615314552681423333840495v5
BOS29:0813213151727633374044555v4
MTL28:017213315161727611203340555v4
MTL27:38516133151687233374055635v4
MTL27:18812126315276811417184044465v5
BOS24:293132466175812123384049555v5
BOS23:34but3146616775811417184044465v5
BOS22:48613315168721933374044635v5
MTL20:282113143151687233374044495v4
BOS317:34142631751718334044463v5
BOS317:24142631751718334044463v5
BOS316:2914263175811718334044464v5
MTL311:56522131455261752123384049555v5
MTL310:27812631324676811120223340545v5
BOS38:05613315168721718214046545v5
BOS37:211526314552762338404449545v5
BOS30:56but1526314552761417193337445v5
MTL30:1314 but1421263132751417193337445v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK14:17460:38100:0000
13M. CAMMALLERI13:14435:45410:0000
14T. PLEKANEC11:41416:33201:3701
15P. NOKELAINEN10:42160:00000:0000
21B. GIONTA11:23513:04110:4300
26J. GORGES15:27660:11001:3701
31C. PRICE46:3916149:34411:3701
32T. MOEN13:05740:01000:2100
45M. BLUNDEN10:05150:00000:0000
46A. KOSTITSYN14:31751:07000:0000
51D. DESHARNAIS10:14235:53310:0000
52M. DARCHE10:22251:38100:0000
61R. DIAZ16:49622:22100:0000
67M. PACIORETTY9:14323:50000:0000
68Y. WEBER14:08465:12200:0000
72E. COLE10:42436:46310:0000
75H. GILL16:01720:00001:3701
76P. SUBBAN16:36564:34210:0000
81L. ELLER14:13840:16000:3301


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
112611610000000
2562531000000
3363300000102
4000000000000
Totals2018161441000102






  • Beaucoup de temps à protéger une avance a comme qui dirait mis Plekanec et ses sbires dans le trou côté différentiel de tirs. Mais les chances étaient là et puis, bon, couvrir Bergeron-Seguin-Marchand à l'aide de Gill et Diaz, on ne demandera pas la lune non plus.
  • Plus de protection territoriale pour Desharnais, qui a vu ses assignations changer au fil du match; m'est avis que Martin privilégiait la protection territoriale sans chercher une confrontation précise. Cole en a largement bénéficié, pédalant à sa guise en zone adverse. Il s'est aussi fendu de quelques belles sorties de zone. Le gars n'est pas simplement rapide, il est extrêmement agile. Pas n'importe qui qui coupe à l'intérieur de Chara comme ça.
  • Mission plus défensive pour Eller ce soir. Il n'a pas vu Bergeron avant la 3e, mais s'est collé à Krejci/Lucic/Horton toute la soirée. Pas une commande évidente en zone défensive, mais les 3 Bruins sont nuls en défensive, ce qui a permis à Eller et ses sbires de se taper quelques jolies chances.
  • Nokelainen a une certaine utilité, je suppose. Mais Blunden? En tout cas, on est pris avec eux, alors... Darche doit prier pour le retour de Gomez; quiconque se retrouve avec lui sur la 4e ne peut qu'améliorer drastiquement les choses. En attendant, le 52 semble le seul à avoir une certaine cohérence dans son jeu. Je dois le dire, son jeu en zone défensive me surprend. Savais pas que le gars avait ça dans le corps.
  • Bon, PK va se faire râler dessus (à raison) pour son jeu de tête de noix en fin de 3e (dégagement refusé en tentant de compter de sa zone dans un filet désert alors que t'es sur la glace avec la 4e ligne, vraiment?). Mais qu'on ne se conte pas de menteries, il a fait son travail.
  • C'est quand même héroïque, dans les circonstances, tous ces tirs bloqués. Et parce que les Bruins sont trop lents pour faire de même, ils s'en sont vraiment bien sortis aux chances. Mais dans le détail, c'était parfois un peu embêtant à regarder. Bah.
  • Martin a comme changé ses confrontations défensives; Weber et Spacek se sont retrouvés contre Lucic en 3e, après les avoir envoyés contre Bergeron et Peverley au cours des deux premières périodes. Peut-être est-il préférable de ne pas trop chercher, peut-être était-ce Julien qui s'est mis à changer l'ordre de ses trios... Des fois, je regarde toutes ces pénalités de banc pour avoir eu trop d'hommes sur la patinoire et je me demande jusqu'à quel point Martin n'évite pas parfois de jouer au plus fin avec le coach adverse de peur de voir son banc céder des désavantages numériques...

Après 10 matchs

10 matchs, c'est peu, mais c'est mieux qu'un coup de pied au cul, côté chiffres.

À forces égales

  • À l'échelle de l'équipe, le jeu à forces égales semble encore une fois être un avantage. Une réserve, quand même: les excellents clubs ne cèdent du terrain au temps de possession qu'après avoir pris un deuxième but d'avance, ou encore avec 5 minutes à faire en 3e. Le CH n'a pas fait ça depuis le début de la saison, cédant l'avantage de la patinoire sitôt qu'ils ont un but d'avance. Il m'a semblé, par contre, qu'ils étaient nettement plus en contrôle du jeu avec une avance d'un but au cours des matchs contre Boston et Philadelphie. Virage? Nouvelle tendance? Flash in the pan? On verra.


  • Plekanec est, encore une fois, spectaculaire. La surdose massive de mises en zone défensive qu'il subit va finir par le rattraper et c'est pourquoi, je pense, Gomez va pousser Desharnais à l'aile d'Eller. Nokelainen est ben ben cute, mais Martin a besoin d'une vraie solution et l'usage fait du beau Scott avant sa blessure, lorsque Desharnais faisait la pluie et le beau temps en compagnie d'Akost et Pacioretty, me laisse croire qu'on va revoir cette configuration, cette fois-ci à l'avantage d'Eller.
  • Globalement, Desharnais reste protégé aux mises en jeu et cède quand même beaucoup de terrain aux TVF. Les chances ont tenu le coup jusqu'ici, mais ce genre de décalage entre les zones de départ et le temps de possession n'est jamais, jamais, jamais bon signe.
  • AKost est, pour la première fois depuis des lustres, protégé des tâches lourdes en défensive et le différentiel de chances est au rendez-vous. Mais parmi les ailiers, c'est Cole qui se démarque présentement: des mises aux tvf aux chances, on monte une grosse marche à chaque fois. Trop tôt pour porter un jugement, mais le gars tire une grosse, grosse séquence.
  • Gorges et Subban font quand même le travail, mettons.
  • Je regarde les zones de départ et les TVF de Gill et Diaz et on en revient à ce que je disais de Desharnais: ce genre d'écart n'est vraiment pas bon signe. Les tirs bloqués les sauvent probablement, mais l'horloge joue contre eux. À voir Martin bizouner avec Spacek et Weber au cours du match à Boston, un petit 2$ qu'il en est conscient.
  • Tout le monde chante les louanges de Spacek et Weber parce qu'on les aime donc bien, mais encore ici, ça descend un peu trop à mon goût. Et c'est d'autant plus embêtant qu'ils ne partent pas exactement souvent près de Price.


Les unités spéciales


Il est vraiment trop tôt pour tirer des conclusions des unités spéciales, mais ça semble aller dans la bonne direction. En 62 minutes de 5 contre 4, le CH a créé 38 chances et en a cédé 7, ce qui donne un ratio horaire de +36,7/-6,76. En 71:43 à 4 contre 5, ils ont accordé 35 chances et en ont obtenu 7, pour un ratio horaire de +5,86/-29,28.


Globalement, les unités spéciales sont donc à +42,6/-36,04, soit +6,52 chances de marquer à l'heure. Le seul réel problème semble donc être l'indiscipline, l'équipe ayant obtenu 39 occasions en avantage numérique contre 45 occasions de désavantage. Fait à noter lorsqu'on consulte le site behindthenet.ca, si le CH est 27e pour le temps passé à 4 contre 5, ils sont les meilleurs pour le nombre de tirs accordés à l'heure dans ces circonstances. Ils sont aussi deuxièmes dans la LNH pour le nombre de tirs produits à l'heure à 5 contre 4. On parle d'unités spéciales qui, si elles tiennent le rythme, vont contribuer massivement aux succès d'une équipe dont la force est actuellement le 5 contre 5.


Et tout ça avec une défensive qui apprend sur la job. Oh hum.


Le congédiement de Pearn reste un genre de mystère. Si les unités spéciales plongent, on pourra douter du jugement de Gauthier, mais j'ai l'impression que, dans les faits, Pearn n'avait probablement déjà plus tant de contrôle que ça sur cet aspect du jeu. Autrement, Gauthier ne sait pas trop comment lire des tableaux statistiques, ce qui m'étonnerait autant que ça m'embêterait. On verra.


Voici quelques petits tableaux.


En avantage numérique



En désavantage numérique




vendredi 28 octobre 2011

20125: Montréal 2 Boston 1

Pas de jambes en première. Price se faisait passer comme un gruyère depuis le début de la saison, mais ça n'était pas vraiment de sa faute. De jeux préparés en tirs parfaits, ça devait être maudissant de s'en faire mettre autant.

Mais hier, les Bruins étaient incapables de lever la puck. Ça a pris Plekanec *et* Price pour que les Bruins évitent le blanchissage. Je suppose que quitte à leur faire les poches en avant de leurs fans, c'était la moindre des choses.

Héhéhé...

Scoring Chances for NHL Game Number 20125

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
BOS117:401331517275761417192330445v5
BOS115:556152131681430374449634v5
MTL111:0914614213167683033374955635v5
BOS110:49614213167683037444954635v5
BOS110:09614314667751719233044545v5
BOS17:22614213167681830334655675v5
BOS17:20614213167681830334655675v5
BOS15:01615314552681114202230445v5
BOS10:25614316768723033374955635v5
BOS10:231321263151761417182330445v5
BOS10:221321263151761417182330445v5
MTL219:30671421263167763033374955635v5
BOS219:161321263151761430374449635v5
MTL218:44721331516172751417192330445v5
MTL217:02812631455276811821304654675v5
MTL214:5913131421316872213033375v3
BOS212:2026313275811430374449634v5
MTL211:52131331516172751417192330445v5
MTL29:3372 but631515268721721233054675v5
BOS25:39142126316130333749554v4
BOS21:1315213161751721303337494v5
BOS316:42615314552611120223044545v5
MTL316:07211421263167763033374955635v5
BOS312:261421316167753033374955635v5
MTL311:5632631324668811417192123305v5
MTL39:1714 but1421263167763037444954635v5
BOS38:583132466175811830334655675v5
BOS38:001326315172761417192123305v5
MTL35:50812631324676811820304446555v5
MTL34:59511326315172761417192123305v5
BOS33:25614213152681118303344465v5
BOS30:421421263132761718213337465v5
BOS30:111421263132761114193744635v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK14:42380:00004:1601
13M. CAMMALLERI14:25350:26001:4500
14T. PLEKANEC14:174101:09002:0200
15P. NOKELAINEN8:45020:00003:0602
21B. GIONTA14:574110:26003:1902
26J. GORGES19:58670:00003:4401
31C. PRICE49:0211181:18008:5303
32T. MOEN11:13230:00002:5101
45M. BLUNDEN6:43120:00000:0000
46A. KOSTITSYN11:40220:05000:0000
51D. DESHARNAIS15:48450:52000:2900
52M. DARCHE9:21230:26000:4400
61R. DIAZ16:22240:09000:5301
67M. PACIORETTY11:14460:52000:0000
68Y. WEBER14:56361:09002:3301
72E. COLE12:28430:47000:0500
75H. GILL15:12240:00004:3702
76P. SUBBAN17:12670:09001:4300
81L. ELLER10:49310:00003:2501


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
11101900000100
2645200100200
3575700000000
4000000000000
Totals1221111800100300








  • Intéressant; Pleks a bien fait contre Bergeron, mais s'est fait solidement accrocher par Krejci. Ce dernier n'était pas sa responsabilité première et Martin semble l'avoir soustrait aux attentions de ce trio-là après la première période.
  • Gros match pour Desharnais. Ben, c'est Cole qui chauffe l'autobus, mais le petit 51 commence à prendre ses aises. Son jeu en zone défensive commence à prendre forme et ça, ça me surprend agréablement. Il n'y sera jamais un joueur dominant, mais on commence de plus en plus à le voir aux bons endroits au bon moment. Le gars est signé à 800 000$ pour cette saison et l'an prochain, il commence à tenir son bout dans les minutes intermédiaires à forces égales et il est fiable sur les deux unités spéciales.
  • Eller est un peu plus flou, l'adrénaline retombe peut-être? En même temps, à voir ce que Krejci a fait à Pleks, ça n'était pas une promenade dans le parc. Moen m'étonne par son efficacité. Kostitsyn n'aide pas, par contre. En zone offensive, ça va, mais en zone défensive il est de plus en plus passif et ça coûte. Le fait d'avoir Cole comme comparaison n'aide pas: le gros 46 est toujours en retard pour sortir la rondelle de son bord. C'est nuisible et faudrait pas se surprendre de voir Martin sortir la cravache.
  • La 4e ligne a très bien fait, contre une des bonnes 4e de la ligue, en plus. C'était parfois inélégant, mais Martin a décidé de s'appuyer lourdement sur Nokelainen pour les mises en zone défensive. À regarder les résultats, je me dois donc de revenir sur ce que j'ai dit: il est clairement à sa place. On ne s'en plaindra pas.
  • PK était particulièrement excité et pour une fois, ça a dégénéré en crise de stupidité aiguë. Ça n'a pas nui aux chances, mais sa vendetta contre Marchand était un beau cas de niaisage. M'enfin, faut que jeunesse se passe. Le trio de Kelly leur a fait des soucis.
  • Gill et Diaz ont commencé contre les 3e et 4e trios, mais Martin s'est ravisé et leur a donné plus de temps contre le top-6 en 3e. Ses réticences étaient compréhensibles, ils se sont fait allumer à quelques reprises aux TVF contre Seguin, Lucic et Kelly. Mais bon, une torchée de tirs bloqués a sauvé les meubles.
  • Au temps de glace, on voit clairement que si Martin a cherché à tenir Spacek et Weber loin de Lucic, il les a par contre envoyés souvent contre Bergeron. Une couple de mises en zone défensive ce coup-ci, en plus. De toute évidence, Martin cherche à voir lequel de ses deux derniers duos peut aller au feu. Ça n'est pas évident, disons. Spacek, on doit s'y attendre, mais je trouve quand même significatif qu'il commence à essayer Weber dans les minutes intermédiaires. Les jeunes apprennent sur le tas et c'est parfois inélégant, mais Gauthier va savoir à quoi s'en tenir aux fêtes.

mercredi 26 octobre 2011

20122: Philadelphie 1 Montréal 5

"Never let a good crisis go to waste."

Je ne sais pas si Rham Emmanuel va passer à l'histoire pour son action politique sous Obama, mais c'est par sa grâce que cette phrase a pris en notoriété ces dernières années.

Jacques Martin, après avoir vu ses nouveaux trios se faire rétamer en première, a brillamment appliqué le principe et la grosse machine rouge s'est remise en marche. Les Flyers n'ont jamais, jamais été même proches d'avoir une chance de trouver où se jouait le match.

Mais bon, faut pas s'emporter. Claude Giroux est excellent, mais les Flyers ne sont plus les Flyers. Sais pas pourquoi. Leur manque quelque chose, un ou deux centres rudes qui produisent dans les trois zones et dans les trois situations. Des gars dans le milieu de la vingtaine, là...

Scoring Chances for NHL Game Number 20122

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL117:22681314213152685142730445v4
PHI116:2614263132751924304448934v5
PHI116:1114263132751924304448934v5
PHI115:136213151761725283041684v5
PHI113:4261531455276821242530935v5
MTL113:265261531455276821242530935v5
PHI19:17but142131326175819252830685v5
PHI14:5114263132761924304448934v5
PHI14:026152131681725283041684v5
PHI13:376152131681725283041684v5
PHI13:0261521316875517283041685v5
MTL10:57511431516768725142730445v4
MTL10:206714315167687210283041445v4
MTL10:0368 but14315167687210283041445v4
MTL219:5221142131616775519283044685v5
MTL218:3913132631517276610173041485v5
MTL215:497261331516872810172530485v5
MTL215:138163132466881621243041935v5
PHI212:5914313275761721252830684v5
MTL29:36663146516768810172530485v5
MTL29:3546 but63146516768810172530485v5
PHI27:501421263167761925283041685v5
MTL27:2267 but1421263167761925283041685v5
MTL27:067261331516872510173044485v5
MTL25:1681313246757681619283041935v5
PHI24:433132467576811017253044485v5
MTL22:39521314213152765142830445v4
MTL22:12761314213152765142830445v4
PHI21:24263132467581510172530485v5
PHI21:23263132467581510172530485v5
PHI21:22263132467581510172530485v5
PHI20:3421263132751721252830684v5
PHI319:35131426316821253041484v4
MTL318:02723151616772765142830445v4
MTL317:59723151616772765142830445v4
MTL316:4914142126316167821242530935v5
MTL316:4867 but142126316167821242530935v5
MTL314:3972263132727681519252830685v5
MTL312:3332263132467681519304448935v5
MTL34:32721326315172762125304148935v5
MTL34:2613 but1326315172762125304148935v5
MTL31:02671421316167765142527305v4


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK13:47620:00003:1203
13M. CAMMALLERI12:18511:54301:4300
14T. PLEKANEC12:27435:21703:1704
15P. NOKELAINEN8:24120:00002:0002
21B. GIONTA14:17433:02402:3704
26J. GORGES17:25850:10003:0304
31C. PRICE44:311697:43907:4608
32T. MOEN11:40450:00002:5005
45M. BLUNDEN6:25110:00000:0000
46A. KOSTITSYN13:31540:29000:0000
51D. DESHARNAIS9:35704:31500:5701
52M. DARCHE8:29111:47300:2200
61R. DIAZ12:01313:18300:3500
67M. PACIORETTY10:52615:37600:0000
68Y. WEBER15:35523:47402:1702
72E. COLE8:36604:22500:3500
75H. GILL14:13260:00003:3504
76P. SUBBAN16:44834:07502:5003
81L. ELLER13:27440:10001:1100


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1591340000600
21179520000200
3916130000000
4000000000000
Totals251716990000800



  • Plekanec a commencé avec Cammalleri et Gionta. Suivant la tendance du précédent match, ils n'ont rien cassé. Arrivé la deuxième, Martin a plutôt envoyé Pacioretty à la gauche de Pleks et ça a immédiatement percuté. Je n'ai jamais vu Pacioretty comme autre chose qu'une quantité négligeable en défensive, mais le fait est que lors de la première moitié de saison 2009-2010, il formait avec Moen et Metropolit un duo de taches à marde fort efficace. Une fois le grand 67 blessé et renvoyé à Hamilton, le vieux Métro s'était effondré ("fatigue", disaient alors les commentateurs) et on avait dû attendre l'arrivée de Moore avant de retrouver un semblant de 3e ligne. Ça ne marche pas défensivement avec Gomez, mais avec Pleks, il fait toute une différence. Penses pas que le beau Scott va ravoir ses ailiers tout de suite en revenant. Toujours est-il, Giroux a disparu après la première période. Pas un hasard. Aussi, Pleks commence à prendre le tour à la pointe sur l'avantage numérique. Juste à temps pour le retour de chose, là, Makharov...
  • Eller et AKost aiment jouer le carrousel et Cammalleri avait un peu de misère à les suivre, mais ça se tenait quand même. Tout de même, c'était un peu chaotique et Martin ne prenait pas un grand risque en ramenant Moen avec les deux autres. Outre un chiffre abominable en fin de deuxième contre le trio de Brière, Eller s'en est admirablement tiré dans le rôle de caddy de Pleks, ramassant les minutes de Giroux en l'absence du #14.
  • On regarde la feuille de pointage et mettre Cammalleri avec Desharnais et Cole, on voit tout de suite comme c'était une bonne idée. Mais le geste ne pouvait pas être posé n'importe quand. Cammalleri est un vétéran, payé cher et associé à Plekanec dans les tâches les plus rudes depuis décembre 2009. Tu envoies le gars jouer avec Desharnais pendant que Pacioretty va caracoler aux côtés du #14, c'est une rétrogradation. Mais le fait est que Cammalleri n'est ni particulièrement rapide, ni particulièrement gros et fort. Au bout du compte, ça en fait un joueur moyen en défensive et de le partir à 200 pieds du but adverse soir après soir, ça prive de ses dons offensifs. Une situation de crise donne au coach la marge pour faire ce genre de manoeuvre. Si tu manques ta shot, ça peut être fatal. Mais ce soir, ils ont démembré Brière. Faudra voir demain soir à l'étranger ce que ça donne, mais c'est doublement prometteur: ça équilibre les trois premiers trios et ça rend encore moins grave l'absence de Gomez. J'ai souvent parlé de la double personnalité du beau Scott, parfois appliqué en défensive, parfois brouillon et trop téméraire. Le club est peut-être en train de donner à Martin du matériel pour travailler son #11. Un peu, juste de même.
  • C'était moins pire, le jet-lag était passé, mais c'est resté déplorable. C'est dommage pour Darche qui joue vraiment bien, mais les deux autres font pitié à voir, je trouve.
  • Curieux usage de Subban et Gorges ce soir, envoyés contre un peu tout le monde. Ça semblait facile, en fait...
  • Martin a-t-il décidé que le gros Gill devait jouer contre le gros Jagr? C'est la seule explication qui me vienne à l'esprit. C'est regrettable pour le grand-père, qui a souvent eu l'air d'un parfait imbécile. Injuste, aussi. Gill est terriblement inélégant et des soirs comme celui-là, on se trouve à prier le ciel pour qu'il se fasse sortir. Mais le bonhomme a un rôle à jouer et, au bout du compte, il fait la job. Faut juste pas trop regarder le détail.
  • Pas vraiment remarqué Weber et Spacek à forces égales. Ils n'ont pas pris de mises en zone défensive; faut le faire... Weber continue à s'installer sur le jeu de puissance, ce qui est fort bien.