dimanche 30 janvier 2011

Les centres

Quatre mois derrière la cravate, encore deux et des poussières à faire. Un petit "check-up"? Au lieu de faire un gros tableau, j'envoie plutôt des tableaux isolants les principaux joueurs de centre du CH, soit Pleks, Gomez, Halpern, Eller, Desharnais et Boyd.

Si j'en ai le temps, je tâcherai de faire de même avec les principaux ailiers du top-9, soit Cammalleri, Kostitsyn, Pacioretty, Gionta, Darche et Pouliot. Je ne crois pas avoir le temps de faire les défenseurs rapidement, mais sait-on jamais.

J'utilise toujours les mêmes indicateurs...

  • TVF (Tirs vers le Filet, soit les Tirs au but, les tirs bloqués et les tirs manqués), qui nous permet d'évaluer dans quelle zone le jeu se déroule lorsqu'un couple de joueurs se retrouve sur la glace
  • MENJ (mises en jeu), nous indique la présence du joueur sur des mises en jeu en zone offensive ou défensive (exclut donc les mises en zone neutre). La présence aux mises en jeu était directement liée à la volonté de l'entraîneur, ça nous donne une idée de ce que Martin cherche à faire avec un couple de joueurs.
  • Chances; les chances de marquer que j'ai compilées depuis le début de la saison. La description exacte de ce que je considère une chance est inscrite à la gauche de cette page.
Quelques notes sur les tableaux
  • Ce sont des croisements permettant de voir ce qu'un joueur fait sur la glace avec un autre joueur. Il s'agit des résultats à forces égales; le temps passé sur jeu de puissance et le désavantage numérique n'a donc pas d'impact sur ce qui est écrit ici.
  • Les cases en bleu indiquent que la majorité des événements se retrouvent dans cette partie du tableau.
  • La dernière colonne de chaque tableau indique ce que le joueur a fait avec les gardiens de but du CH, ce qui donne donc sa performance globale.
  • Deux indicateurs marquent les TVF, Chances et MENJ; la colonne "N" indique le nombre d'événements survenus lorsque ces deux joueurs sont ensemble sur la glace, la colonne % indique la part de ces événements en faveur du Canadien:
    • N 50  et 60% pour les TVF et les chances de marquer veut dire que, sur 50 événements, 30 ont été créés par le CH et 20 par l'adversaire.
    • N 50 et 60% pour les MENJ signifient que sur 50 mises en jeu, 30 ont eu lieu en zone adverse et 20 en zone défensive. Il ne s'agit donc pas ici de savoir qui a gagné la mise en jeu, mais de savoir où elle a eu lieu.
Voilà pour la poutine. Place aux joueurs.


Plekanec connaît une saison exceptionnelle, on le sait tous. Quelques éléments sautent ici aux yeux.
  • Beaucoup de mises en jeu en zone défensive pour commencer l'année, mais la tendance s'est inversée depuis le mois de décembre. Est-ce à dire que les tâches défensives de Pleks se sont allégées? Ça n'est qu'une impression alimentée par les pourcentages de Halpern (je sortirai les chiffres quelque part en février), mais le CH a passé beaucoup de temps à jouer avec une avance pendant les deux premiers mois de la saison. Qui dit avance à protéger dit repli défensif, qui dit déficit à combler dit appui offensif (et mouvements inverses de l'adversaire). Dans les deux cas, Pleks est au coeur de l'action, ses pourcentages suivent donc ceux de l'équipe.
  • Si Kostitsyn a connu une léthargie de deux mois, c'est bien malgré sa présence aux côtés du #14. Sur le seul angle de ces données, c'est plutôt le couple Cammalleri/Plekanec qui a piqué du nez en janvier. Reste qu'au total des TVF, force est d'admettre que le 14 n'a pas été tenu loin du 46 très souvent.
  • En fait, c'est Eller qui apparaît dans le décor en janvier, avec des résultats plutôt moyens. Semble bien que le 13 et le 81 ne faisait pas tout à fait le poids pour les missions que devait quand même remplir Pleks. Je ne serais pas surpris de voir Pacioretty monter avec AK46 et Plekanec au retour de Cammalleri, ce dernier rejoignant alors Gomez et Gionta.
  • Mauvais mois de novembre pour Gomez, après un mois d'octobre torride aux pourcentages. Et je dis mauvais novembre, ça n'est qu'une fois séparé de Gionta que les choses se sont gâtée. Martin ne demande pas à Gomez et Gionta de jouer systématiquement contre le gros trio adverse et leur donne amplement de mises en zone offensive. Force est d'admettre que ces deux-là mettent toutes les chances de leur côté depuis le début de la saison.
  • Intéressant de voir comment Moen et Cammalleri n'ont rien fait de bon avec Gomez. Ça met peut-être un peu d'eau dans le gaz de ma théorie du retour du trio des trois amigos...
  • L'effet Pacioretty s'est un peu atténué en janvier, mais il reste net et parfaitement spectaculaire.
  • Un pur mangeux de claques. Martin n'aimait peut-être pas Lapierre, mais il l'envoyait quand même au feu. Le contraste avec Darche, en octobre et décembre, est saisissant. Reste que l'incapacité du CH à prendre les devants au cours des derniers mois a passablement gommé ses tâches défensives (et son temps de glace.
  • À lire les médias sportifs, Kostitsyn a passé 1 mois et demi sur le 4e trio. Ce que les TVF nous disent, c'est que ça n'a finalement pas été si long et que si les chances ne venaient pas, le jeu se passait quand même pas mal toujours du bon bord.
  • Je ne savais pas trop où le mettre, mais pour le début de saison, il jouait surtout au centre.
  • Soigneusement protégé par Martin au cours des 3 premiers mois de la saison (57% de mises en zone adverse, c'est beaucoup), il a toujours bien répondu. Son mois de décembre avec Darche et Pouliot ressort particulièrement. Mais les minutes de top-6 semblent encore un peu trop lourdes lui.
  • Les trois premiers mois d'Eller n'étaient pas piqués des vers. Reste que Desharnais lui a quand même volé son job. Moins protégé que le #81, je trouve que les chances décalent par rapport aux mises et aux TVF lorsqu'on regarde ce qu'il a fait avec ses deux ailiers réguliers. Reste que ça n'est qu'un mois, attendons encore un peu. 

  • La pièce maîtresse de l'échange de Sergei Kostitsyn. Z'avez pas fini de me voir râler sur ce coup-là. Le gars n'a pas d'affaire dans la LNH, du moins pas avec une équipe compétitive. Tant qu'à faire la prochaine fois, prends donc le choix de troisième ronde, baptême...

mercredi 26 janvier 2011

20735: Montréal 2 Flyers 5

Pas assez de munitions. On le savait. Mais c'est dommage. Bizoune, chose qui sert de gardien aux Flyers? Le gars avait l'air abominable. Ajoutons Cammalleri et un gars de 2-3 millions quelque part dans l'alignement (n'importe où, défensive, attaque, whatever) et puis, oh... Pas sûr qu'ils vont fêter tard en mai, à Philly. Ils ont quelques talents exceptionnels (Giroux, mon dieu, Giroux... On dirait que le gars a une épuisette au bout de son bâton pour attraper les passes), mais la défensive? Oh hum. Et contrairement aux Bruins, disons que leur gardien...

Aussi, je suis pas fou, j'ai bien vu: Mike Richards joue avec Andreas Nodl et Carcillo? Irk... Andreas Nodl?

Scoring Chances for NHL Game Number 20735

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL117:00141420314446811318202535365v5
PHI116:381420314446811315182025355v5
PHI115:06142031444628354144934v4
MTL111:57761120213167765113536445v4
MTL111:155814314446586818202528355v4
MTL19:0544152031445257519223544485v5
PHI16:2963152575868611353641455v5
PHI15:05142031444681517193544485v5
PHI14:57142031444681517283544935v5
PHI12:16but142031751718203544483v5
PHI11:14but142031751718203544483v5
PHI219:39but1431467576811315182025355v5
PHI219:07112021314467517283544935v5
MTL218:135863152575868619223541485v5
PHI218:0163152575868619223541485v5
MTL217:24521420315258765182835445v4
MTL216:2811202131446711203536415v4
PHI214:41152031324453613151835415v5
PHI214:3761531325368613151835415v5
PHI214:3661531325368613151835415v5
PHI212:54112131446776517283544935v5
PHI212:25112131446776517283544935v5
PHI212:20112131446776517283544935v5
PHI210:066152131681925283544484v5
MTL28:48463146586775761722253541485v5
MTL28:4046112031444667515183544485v5
MTL27:1858 but315258757681619223541485v5
MTL26:3811112031444667517193544485v5
PHI25:15315258757681618193541485v5
MTL24:31326143132681718202235444v5
PHI23:10but14203132441925283541484v5
MTL22:12671131466775761315182025355v5
MTL22:01671131466775761315182025355v5
MTL21:57111131466775761315182025355v5
MTL318:264611314446676818202528355v4
PHI316:411420213144571720252835935v5
PHI316:401420213144571720252835935v5
MTL39:031561531325368619223541485v5
MTL32:17211421315768761518202535485v5
MTL31:09521420215267761720283536445v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK12:07240:17002:1311
11S. GOMEZ10:50545:53300:1000
14T. PLEKANEC13:00375:57202:3111
15J. HALPERN4:50230:00002:5101
20J. WISNIEWSKI16:07587:54300:1101
21B. GIONTA13:32266:33202:5801
31C. PRICE39:16121712:10505:4912
32T. MOEN6:01130:19002:5111
44R. HAMRLIK17:404114:46300:5101
46A. KOSTITSYN10:16754:25200:0000
52M. DARCHE11:25431:02100:0000
53R. WHITE5:05130:00000:0000
57B. POULIOT10:45341:07000:0000
58D. DESHARNAIS9:30336:11200:1700
67M. PACIORETTY10:56744:40300:0000
68Y. WEBER9:23344:31202:1211
75H. GILL11:43520:04003:0200
76P. SUBBAN14:08756:52203:0900
81L. ELLER12:25250:20000:0000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1472520000002
2111281020001200
3423210000000
4000000000000
Totals1921131750001202




  • Pas un match terrible pour Pleks. Il en a eu plein les bras à courir après Giroux, Richards et Carter et Martin lui a enlevé ses ailiers à mi-match. J'aurais boudé à moins. Ça restait la chose à faire; Gionta est "off" par les temps qui courent, mais demeure excellent en défensive et va bien falloir tester Pouliot dans les minutes dures un de ces 4. Le grand veau au eu l'air couci-couça et Gionta a eu quelques chances intéressantes; admettons que les Flyers ne poussaient plus aussi fort.
  • Gionta, Gomez et Pacioretty se sont fait ramasser, mais ramasser par Giroux. Puis, Martin a envoyé AKost à la place de Gionta. Résultat: Gomez a fait +5/-0 aux chances et +12/-3 aux TVF avec AKost, Pacioretty +6/-0 et +13/-2. Après quelques chiffres à les regarder tabasser les Flyers en deuxième, j'ai bien crû qu'ils allaient remonter. Puis, too many men... but, set, match. Dommage. Mais quand même, quel impact... Martin est conservateur, hélas. On ne reverra donc pas ça.
  • Desharnais m'a franchement impressionné. Gros match, grosses mises en échec (lève la tête le kid; dieu merci, Hartnell n'est pas Cooke), et du bon stock entouré de Darche et Eller. La troisième ligne des Flyers arrivait moins vite que la première et ça a aidé le jeune #81. Je pense bien qu'on ne le reverra pas au centre d'ici la fin de la saison. Le 58 a pris son poste et, au retour de Cammalleri, il va prendre celui de Darche. Mais pour revenir à Desharnais: il est arrivé et il va rester ici pour un petit moment.
  • Il n'y a avait pas de miracles à attendre d'Halpern et ses sbires ce soir. Disons que la semaine de repos va lui faire du bien.
  • Ouin, bin quand Wisniewski implose, il implose. J'ai perdu le compte des revirements effrayants en zone défensive à 6; au moins 4 de ceux-là ont débouché sur des tirs à bout portant. Horrible, et comme Hamrlik n'a pas 10 ans de moins, il n'a pas pu compenser. Je dois l'admettre, c'était spectaculaire. On attend un peu avant de lui donner 5 millions par année?
  • Gros match, tout le monde était énervé, donc Subban, forcément... Gérard Gagnon, que j'entends parfois à la SRC, soulignait que Subban a encore des croûtes à manger quand vient le temps de couvrir le devant du filet. Son numéro de danse moderne sur le but de Carcillo en était un bel exemple. Le trop d'hommes sur la patinoire a aussi été mis sur son dos par RDS. Reste qu'il avait l'air d'un poisson (erratique) dans l'eau. Ils ne l'appellent pas Prime Time pour rien.
  • Weber a eu l'air bien à quelques reprises, mais Spacek semble sur le point de mourir. Je commence à avoir des doutes sur la troisième année de son contrat. J'aimerais quand même le revoir à droite d'Hamrlik.

samedi 22 janvier 2011

20716: Anaheim 4 (F) Montréal 3

Franchement, je ne la sentais pas celle-là. On regarde la fiche des Ducks et on se dit que c'est une équipe similaire à celle du CH, au total. Hiller est saprément bon, en tout cas. Parce que les Ducks, du moins la portion des Ducks qui s'est présentée au centre Bell, ne sont pas exactement une grosse machine offensive à forces égales. Donnons-leur du crédit: 10 chances de marquer sur 21 tirs tentés à forces égales, c'est diablement efficace.

Un petit 2$ que Getzlaf leur manque, quand même.

Scoring Chances for NHL Game Number 20716

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
ANA118:333132536375761591025645v5
MTL115:4063631466368811341922425v5
MTL112:526711202131446718111732335v5
ANA111:04631525758681341419395v5
ANA18:04621314463148910174v5
ANA15:4231326375761481011174v5
ANA14:55but621314463148910174v5
ANA13:51614314668811491017645v5
MTL218:3746142031465876132232645v4
MTL218:2576142031465876132232645v4
MTL216:01526315257586815141925395v5
ANA215:413132536368761341622425v5
MTL213:212114202131444618111732335v5
MTL213:0621112021316776132232645v4
MTL212:0667 but112021316776132232645v4
MTL29:51141420314446811341622425v5
MTL28:4621142131467576134910645v5
ANA28:076315257586815111925395v5
MTL27:54576315257586815111925335v5
ANA23:36but3152576876811491719395v5
ANA21:1211202131751481011174v5
ANA20:266314453631481011174v5
ANA20:196314453631481011174v5
ANA20:18but6314453631481011174v5
MTL319:362111202131446718111732335v5
MTL317:5111112131446768151022255v4
MTL317:4267112131446768151022255v4
ANA313:526112131676813141719395v5
MTL314:01466112131466813141719395v5
MTL313:30116112131676813141719395v5
MTL312:3220142031324446134811335v5
MTL39:14461420313244461581122325v5
ANA38:351120213144461581132335v5
MTL35:3376112021316776132232645v4
MTL33:4252 but14314446526815101425335v5
MTL31:1367111420216776131422325v4
MTL30:1467 but111420216776131422325v4
MTL44:21141420213144181117324v4
ANA42:5363158676815917424v4
MTL42:4214142031444614811324v4
ANA40:48142031446714932424v4


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK12:10550:00002:3505
11S. GOMEZ16:22426:38701:1901
14T. PLEKANEC15:25824:29402:1700
20J. WISNIEWSKI19:53828:18702:1901
21B. GIONTA17:46726:38702:2603
31C. PRICE48:1315109:10706:3507
32T. MOEN8:59220:00002:5101
44R. HAMRLIK19:23922:20202:0105
46A. KOSTITSYN15:18923:27200:0000
52M. DARCHE12:07330:21000:0000
53R. WHITE5:07020:00000:4103
57B. POULIOT12:03230:07000:0000
58D. DESHARNAIS10:30233:13200:3700
63A. ENGQVIST5:22120:00002:5906
67M. PACIORETTY14:43336:38700:0000
68Y. WEBER15:38671:47200:0700
75H. GILL13:14110:07004:0002
76P. SUBBAN16:18137:52702:0801
81L. ELLER5:47220:07000:0000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1262300000300
2975340000400
31126250000000
4222200000000
Totals2417151090000700



  • Ayant écouté le match sans le son (seule façon d'en écouter 100 par année sans virer fou, voyez-vous...), je ne sais pas trop si Eller était blessé ou simplement cloué au banc. À froid, Martin l'a envoyé au centre de Pouliot et Darche pour finir une pénalité avec Gill et Subban derrière. Mauvais changement de Gill avec Weber, chaos en zone défensive, but de Bobby Ryan. Eh. Pleks était sur le cas de Ryan et Perry pour les deux premières périodes et lui et AKost s'en sont bien tirés, mais sans plus; jeu égal aux tirs et aux chances. En troisième, Martin a plutôt envoyé Pleks contre Koivu et, repli défensif ou non, le #14 a éviscéré son ancien capitaine.
  • C'était un de ces matchs... Gomez a été confronté à Koivu pour les deux premières périodes et s'en est tiré sans problèmes. Est-ce que, selon Martin, le trio de Pleks ne suffisait pas à la tâche contre Ryan et Perry? Toujours est-il, Gomez a passé plus de 3 minutes contre Ryan et Perry en 3e et ne leur a donné aucune chance et seulement 2 tentatives de tirs. Certains soirs, Gomez ne se replie pas et laisse ses ailiers faire le travail en fond de zone défensive. Mais lorsqu'il prend le jeu défensif en main, surtout accompagné de Gionta et Pacioretty il peut devenir un formidable centre défensif. En s'énervant sur la remontée du CH, on ne doit pas oublier que Gomez et ses sbires y ont lourdement contribué en neutralisant les deux gros attaquants des Ducks.
  • Martin a gardé Desharnais collé à Lapierre toute la soirée et le 58 a fait jeu égal au temps de possession et aux chances. Ça n'a pas fonctionné aux mises en jeu (1/8), mais c'était en zone neutre, ce qui a limité les dégâts.
  • Pas beaucoup vu Engqvist et White. Ça va encore vite pour eux et il faut s'attendre à ce qu'ils redescendent à Hamilton au plus tôt. Quand même, Moen a eu du temps avec Pleks en troisième, alors qu'Eller restait au banc. J'ai été surpris de voir Martin les laisser prendre le tiers de leurs présences contre Perry et Ryan. Encore une fois, le résultat n'a pas été spectaculaire, mais rien d'énervant non plus. Je me demande si l'émergence du #63 à Hamilton n'a pas précipité le départ de Lapierre autant que le jeu de Darche...
  • Ce n'est que lorsqu'ils étaient contre le troisième duo de défenseurs du CH que Perry et Ryan ont réellement menacé. Ça fonctionne, mais reste que je ne trouve pas ce duo très équilibré. Gill a de la misère à profiter pleinement de ce que Subban offre avec sa mobilité et opte souvent pour le simple dégagement en zone neutre. Enfin, c'est une impression. Les résultats sont quand même là.
  • Hamrlik et Wiz sont maintenant rodés. Contre Koivu, ils n'ont jamais été inquiétés. Wisniewski, grâce aux avantages numériques, a joué plus de 30 minutes... Je veux bien croire que Garth Snow l'a obtenu d'Anaheim pour un 3e choix et que, par conséquent, avoir un 2e et un 5e pour Wiz, c'était un genre de profit, mais cibole, me semblait que le but était de gagner des matchs, des fois?
  • Spacek et Weber m'ont encore semblé sur un fil de fer. Pas trop pires contre Lapierre, mais Perry et Ryan semblaient les traverser comme des feuilles de papier. Ça va être laid contre les Flyers.

vendredi 21 janvier 2011

20709: Montréal 7 Ottawa 1

Tu parles d'une rince... Le genre de match qui fait monter les pourcentages... À forces égales, 5 buts en 28 tirs, 0 but accordé en 3 désavantages, 2 marqués en avantage numérique.

Je ne sais pas ce que les Flyers leur ont fait hier soir, mais après avoir essayé de répliquer aux deux buts rapides du CH, ils ont plié les genoux une fois marqué celui de Gionta.


Scoring Chances for NHL Game Number 20709

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
OTT118:382031445257581415161831555v5
MTL118:1157 but63152575868515171825315v5
MTL116:1714 but143146757681416223165715v5
MTL116:01671120213144671314262731555v5
OTT115:1763152575868516171831715v5
MTL113:09201420314446811415222531555v5
MTL111:014614203144468149111231655v5
OTT110:39but1121316775761415222531555v5
OTT18:241431467576811214163155715v5
OTT18:201431467576811214163155715v5
OTT14:41112031445257415161831655v5
OTT14:0863152575868516183165715v5
MTL12:5520142031467581413262731655v5
MTL218:5221 but1120213144671415222531555v5
MTL215:581414314675768149111231655v5
MTL215:571414314675768149111231655v5
MTL215:331111314675768149111231655v5
MTL214:3167 but1120213167764141826315v4
OTT29:25313253637576513172730715v5
MTL28:3414 but143146537576418262730655v5
OTT24:211431467576811518253055655v5
MTL22:1314142031444658591722305v4
MTL21:4746142031444658591722305v4
OTT20:52631525768811112143055715v5
OTT20:2414313275761415162730554v5
OTT318:5561431441112273055653v5
OTT318:15202131637576914151630655v5
OTT318:0261431466881914151617305v5
MTL317:4346 but614314668811415161730715v5
OTT315:193152575875761618263055655v5
OTT315:022031324453631314151727305v5
MTL312:5767112131677576922253055655v5
MTL311:055831535875761116173065714v5
OTT310:5231535875761116173065714v5
MTL310:078114203146688145131826305v5
OTT38:48315257587576911172230655v5
MTL38:3857315257587576911172230655v5
MTL37:2176 but20315257587614151722305v4
MTL32:3852631525758761718263065715v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK16:14340:00000:5400
11S. GOMEZ14:31421:44100:0000
14T. PLEKANEC13:46941:08201:0701
20J. WISNIEWSKI20:03643:19400:2300
21B. GIONTA13:01321:44100:5000
31C. PRICE52:0316153:19402:5612
32T. MOEN9:20020:00001:1101
44R. HAMRLIK18:23431:08200:5400
46A. KOSTITSYN14:411041:08200:0000
52M. DARCHE13:52370:27100:0000
53R. WHITE11:03120:00000:5011
57B. POULIOT13:28370:27100:0000
58D. DESHARNAIS12:29351:35300:4211
63A. ENGQVIST11:23030:00001:0700
67M. PACIORETTY14:06311:44100:0000
68Y. WEBER17:42340:00000:0500
75H. GILL15:35880:00001:3912
76P. SUBBAN16:43882:11202:0212
81L. ELLER14:31950:00000:0000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1676700000000
2845330000100
3775510001101
4000000000000
Totals2118161540001201




  • Petite balade dans le parc pour Pleks et ses sbires. On va attendre de voir ce que ce trio-là peut faire contre Philadelphie sur leur glace avant de s'emporter, quand même. Mais ce soir, ils faisaient ce qu'ils voulaient sur la glace.
  • Gomez était flou, mais Pacioretty et Gionta se sont fait aller tout au long du match. Pacioretty en est un autre que j'ai hâte de voir contre les grosses oranges. S'il est magané, ça n'a pas trop paru.
  • À regarder le match, j'aurais cru Desharnais, Pouliot et Darche dominants. Mais aux chances et aux TVF, ça n'est pas terrible. Butler, Winchester et Foligno leur ont mis les screws à quelques reprises. J'étais content de voir Desharnais et White sur le désavantage numérique. Le #58 brouille les cartes. Reste à voir s'il peut tenir son bout à forces égales. On n'en fera probablement jamais un leveur de fonte, mais comme centre offensif de 3e ligne/spécialiste des unités spéciales, ça peut donner un joueur diablement utile.
  • Ça tournait pas mal vite en première pour White et Engqvist. Mais Martin leur a donné en masse de mise en zone défensive et Moen n'est pas le roi de la sortie de zone. Engqvist m'intrique; rien de notable à l’attaque, mais clairement capable de se mettre méthodiquement entre la rondelle et l'adversaire en zone défensive. Les comparaisons avec le Bonk de fin de carrière sont intrigantes. On pourrait faire pire que lui donner de la glace pour un bout de temps, mais ça ira probablement à l'an prochain.
  • Subban et Gill ont bien fait contre Alfredsson, Michalek et Fisher, mais sitôt séparés de Pleks, les deux semblaient dans le cirage. Ils avaient l'air maganés, en fait. La pause du match des étoiles arrive à temps.
  • Wisniewski se calme depuis quelques matchs. C'était clair, à regarder aller Hamrlik, que ce dernier mettait beaucoup de soin à donner à Wiz plus de soutien et ce dernier commence finalement à s'appuyer sur le gros 44. À la bonne heure; Subban et Gill ont eu de beaux moments en janvier, mais c'est Wiz et Hamr qui sont probablement la clef de voute de la défensive d'ici la fin de la saison.
  • Collés contre le fond de l'alignement d'Ottawa, Spacek et Weber ont semblé plus tranquilles. Reste qu'Anaheim et, surtout, Philly vont être des moments éprouvants pour ces deux-là.