samedi 17 décembre 2011

Martin

Alors voilà.

Après avoir fait du CH un club de possession de rondelle, ce qu'il n'était pas, après avoir eu à dealer avec une quantité parfaitement stupéfiante de blessures, Martin s'est fait mettre à la porte.

J'avoue n'y rien comprendre. Pourquoi maintenant? Pourquoi pas à l'entre saisons? Insensé. Maintenant, on a un autre coach recrue qui, si tout va bien, va s'appliquer à faire très exactement ce que Martin faisait jusqu'ici.


L'équipe coulait au temps de possession à forces égales depuis un mois, c'est un fait.


Cette chute brutale est-elle imputable aux joueurs cessant de forcer pour le coach? À l'oeil ça ne m'a pas semblé. Le fait qu'elle coïncide avec la deuxième perte de Gomez n'explique pas tout, mais reste que je ne comprends pas que Gauthier fasse ça maintenant.

13 commentaires:

Sch a dit…

Je ne serais pas surpris que l'indignation médiatique liée à l'(absence) d'utilisation de Leblanc après son but a été un facteur. Ou plus précisément, que dans un moment de panique Gauthier a fini par conclure que les explications rationnelles finiraient par ne plus passer la rampe auprès des proprios, et qu'il a voulu sauver les meubles. Cela dit, l'histoire de Cunneyworth et de Courville semble montrer que d'autres de ses proches avaient des ambitions avouées, et ils ont peut-être poussé dans ce sens itoo. M'enfin, on ne saura jamais vraiment...

Olivier a dit…

Indeed, on ne le saura jamais. Je trouve juste que ça fait dur de la part de Gauthier de faire ça. Le CH manque de joueurs, point. J'ai toujours cru que ces deux-là sauteraient en même temps mais dans longtemps.

Mathieu a dit…

J'aime ton explication: ce renvoi est du crétinisme non-mitigé.

Le Canadien jouait l'équivalent de 99 points depuis sont fameux départ à 1-5-2. J'espère que Gauthier ne s'attend pas à mieux que ça avec les blessures.

Peut-être que c'est la chute des micros du Canadien qui a entraîné ce geste, mais encore une fois: blessures.

Je trouve ce geste parfaitement inquiétant, parce que non seulement on va presque certainement se ramasser avec un coach moins compétent, mais on a en plus une organisation qui fait des gestes de panique. Ce n'est pas un bon jour pour être un fan du CH.

Olivier a dit…

Le truc, c'Est que si on est à un moment de la saison ou ça ne sert à rien de congédier un coach, on est à un pas pire moment pour congédier un DG.

Je suis d'accord avec l'idée de signer Markov, mais un peu moins avec celle de blâmer le coach parce qu'il n'est pas capable de se démerder avec Diaz/Emelin comme deuxième duo (et là c'est Gill Campoli)

Mathieu a dit…

Je pensais personnellement que la défensive serait bien meilleure, bien honnêtement. Faut dire que je voyais Spacek gros dans ma soupe, ce qui n'est pas exactement incorrect quand il joue. L'autre que je voyais gros c'est Emelin.

Et il y a le russe, là, Vidkov, que je pensais voir avant maintenant.

Tu ne penses pas que Gauthier a viré Martin pour sauver son job, quand même?

Olivier a dit…

À mon sens, sauver son job est la seule raison pour laquelle Gauthier peut avoir sorti Martin. Je m'explique.

Je pense qu'on a tous cru que la défensive ferait mieux et je pense que Spacek reste le wrench dans l'engrenage.

L'avenir seul nous le dira, mais l'échange Kaberle/Spacek me semblait prendre tout son sens dans la mesure ou Spacek n'est plus capable de jouer régulièrement sans se faire blesser. Si Spacek joue tout les matchs d'ici la fin de la saison, Gauthier s'est trompé (et moi aussi et je ne pense pas que Gauthier s'est trompé).

Kaberle est un strict défenseur de 3e duo et on a besoin d'un deuxième duo de défenseurs *maintenant*. M'est avis que Gauthier a vu que le marché n'est pas mur, ne pouvait laisser l'équipe continuer à sombrer sans que son poste soit en jeu et a donc décidé d'acheter du temps jusqu'en janvier en sacrant Martin à la porte.

Markov c'est un coup dur, c'est clair, mais on s'y attendait tous un peu.

Je pense que (attention, je déroule ça comme ça) c'est surtout Gomez qui frappe dur, parce que ça plante Desharnais au centre, Desharnais qu'on ne peut laisser jouer sans Cole (c'est Cole qui prend l'essentiel des responsabilités en zone défensive), ce qui confine Cole, notre meilleur ailier défensif avec Moen, à un trio d'exploitation au lieu de le mettre sur un des deux trios de protection (Eller ou Plekanec). Et ça donne au bout du compte qu'on n'a plus assez de trios compétents défensivement pour protéger les deux dernières paires de défenseurs.

Mathieu a dit…

Ta réflexion sur l'impact de la perte de Gomez est pratiquement identique à la mienne. Je n'avais pas vu le confinage de Cole comme ça, mais j'avais bien vu que son absence exposait le manque de deuxième paire.

C'est bien beau ça, mais ça n'est pas très reluisant -- non seulement ça implique que Gauthier a viré Martin pour des motifs non-reliés à sa performance, mais ça implique que Molson aurait pu songer à virer Gauthier. Ça ne sent pas très bon, cette histoire.

En attendant, j'ai peur en titi de voir qui va être le prochain coach permanent.

PhilM a dit…

Bon point de soulever les problèmes à l'avant. Gomez absent et sans un joueur du genre Blair Betts (juste de même), les défenseurs sont exposés. On disait beaucoup de bien de la profondeur en défensive du canadien et je crois c'est tout à fait justifié.

Malgré trois régulier absents pratiquement toute la saison et un quatrième qui en a manqué des bouts, l'équipe se maintient à flot. Si ce n'était d'un mois de malchance pour ouvrir la saison et de malchance en fusillade, le Canadien serait en lutte pour la division.

Les blessures à Markov et Spacek étaient jusqu’à un certain point prévisibles, mais je crois que la défense mérite quand même du crédit. Une équipe moins bien nantie aurait coulé à pic. C'est laid, mais ça fait la job.

Mathieu a dit…

5ème plus bas total de tirs de la ligue, quand même. C'est dopé par un PK parfaitement dominant, mais la performance à 5 contre 5 est très loin d'être faible.

Sch a dit…

C'est effectivement le temps de paniquer.

http://www.rds.ca/canadien/chroniques/331987.html

Mathieu a dit…

Patrick Roy a zéro expérience de coaching professionnel. Je ne parle même pas de son tempérament, il n'a tout simplement pas les qualifications requises. Il ne devrait même pas être sur la liste des candidats, encore moins "le seul logique".

Je ne me souviens pas de la dernière fois que j'ai lu un éditorial de Betrand Raymond qui n'était pas ridicule. C'est d'une tristesse qu'il se fasse donner une si grosse tribune.

Olivier a dit…

Sérieux, j'aimerais *vraiment* avoir Roy pour 40 matchs, juste voir qu'est-ce qu'il fait avec ses matchups et ses trios.

*vraiment*. Tsé, ça reste un divertissement au bout du compte, et s'ils ont pour paniquer et mettre le char dans le mur, ben au moins qu'on aie une run pittoresque, non?

Sch a dit…

Des trucs pour qu'on s'ennuie de Houle et Tremblay. Reste que bien que j'étais le premier à dire que ça sentait le Gauthier qui paniquait et voulait garder son poste, je dois admettre que je suis confus sur le fait qu'il dise que Cunneyworth n'est certainement pas juste un intérim clair, mais est plutôt sur le banc d'essai. Ça voudrait dire qu'il a peur des Molson, mais que les Molson ne se laisseraient pas non plus émouvoir par ce que les médias lancent(incluant leur actuel outrage face à son unilinguisme). Donc, en quelque part, il ne tente pas nécessairement de faire cesser le chialage, ou il s'y prend bien mal.