lundi 24 octobre 2011

20111: Floride 2 Montréal 1

Si les joueurs sont en train de mettre Martin à la porte, ça n'a pas l'air volontaire. Ils ont déraillé en deuxième et n'ont repris leur aplomb qu'en début de troisième. Et encore, c'était moyen. Les Panthers ont fait exactement ce que le CH a fait avec une avance d'un seul but: ils se sont recroquevillés et ont espéré que ça passe.

Comme de raison, chose là, leur goaler (qui semble être un jeune talentueux), s'est sorti quelques lapins du cul. Et Pacioretty qui ne termine pas la deuxième.

Est-ce qu'on va en entendre, des âneries, d'ici la fin de la semaine? Misère...

Scoring Chances for NHL Game Number 20111

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL118:4632305161677275719254357825v5
MTL116:5367 but30516167687216192543525v4
MTL113:19513051616772751925515257825v5
FLA17:42131421306175719254357825v5
MTL17:11723051616768729182543525v4
MTL16:091313142130527625515557825v4
MTL16:081313142130527625515557825v4
MTL16:065213142130527625515557825v4
FLA14:02but131430687579142532514v5
MTL13:1072305161677275719254357825v5
MTL217:27521526304552761213162544555v5
MTL214:42672630516772767892225445v5
FLA211:4563032466881818222551525v5
FLA28:253051616772751213162551525v5
FLA27:3714213068751925525557824v5
FLA26:36132126306879142532524v5
FLA26:05132126306879142532514v5
FLA26:00132126306879142532514v5
FLA25:226303246688178182225435v5
FLA318:46133051617275719254357825v5
MTL318:3113133051617275719254357825v5
FLA314:58but133051617275719254357825v5
MTL313:1121613142130681213162551525v5
MTL312:184626303246768179142532435v5
MTL311:3972305152617275719254457825v5
MTL39:1652305152617275914253244555v5
FLA36:13131421306176914253251525v5
MTL32:1552263046527681914222551525v5
MTL32:1452263046527681914222551525v5
MTL31:40131314213068762532435557825v5
MTL30:317213142168727625435557825v4
MTL30:301313142168727625435557825v4


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK15:34120:00000:1800
13M. CAMMALLERI14:08342:33502:4804
14T. PLEKANEC13:33222:47503:4202
15P. NOKELAINEN7:09100:00000:0000
21B. GIONTA15:04222:33502:0004
26J. GORGES17:37500:00002:2403
30P. BUDAJ51:001373:35504:2405
32T. MOEN17:16120:00000:1800
45M. BLUNDEN6:15100:00000:0000
46A. KOSTITSYN17:42320:00000:0000
51D. DESHARNAIS12:49731:52200:0000
52M. DARCHE11:01501:43300:0000
61R. DIAZ17:19651:38200:0000
67M. PACIORETTY8:12411:52200:0000
68Y. WEBER19:50222:42402:2405
72E. COLE12:48732:42400:0000
75H. GILL13:59640:00003:2402
76P. SUBBAN18:20612:33500:1800
81L. ELLER17:30320:00000:0000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1823150000100
2272300000400
31038320000000
4000000000000
Totals201213770000500



  • Pleks a un peu de difficultés entre Gionta et Cammalleri. Sais pas pourquoi, mais ça reste moyen. Gionta est resté pris pendant deux minutes sur un désavantage numérique en deuxième. Comment a-t-il pu s'en sortir sans attaque cardiaque? Mystère.
  • Encore beaucoup de mises offensives, mais globalement le CH a fait +20/-10 aux mises par zone alors... Eller commence à contrôler le jeu à sa manière et, surprise à mes yeux qui cherchent à voir en lui un genre de Plekanec, sa façon de ramasser la noire au fond de son territoire pour ensuite pédaler jusqu'en zone adverse me rappelle plutôt Gomez. Plus dégingandé, pas encore aussi efficace, mais il est là et il roule. Suite à je ne sais trop quelle séquence de merde en deuxième, RDS nous a gratifiés d'un gros plan sur Martin. Le vieux coach avait son air bête du dimanche en regardant vers l'arbitre. Lorsqu'il a baissé les yeux, son regard est tombé sur Eller. Je n'irais pas jusqu'à affirmer qu'il a souri, mais il n'avait plus l'air bête, tout d'un coup. Le grand danois commence à peine à trouver ses marques, patience. Au fait, 8 mises en zone offensive, 4 en zone défensive.
  • Cole et Pacioretty sont plus synchro et ça aide Desharnais dans sa zone. Ça permet d'aller se promener de l'autre côté, un peu. Au total, ça fait 7 mises en zone offensive et 2 en zone défensive. Ça aide. Reste à espérer que Pacioretty n'est pas parti pour un bout lui aussi. Espoir futile, je sais.
  • Darche est ben correct. Les deux autres? Oooooh, +1 aux chances de marquer! Aaaaaah, 4 mises en jeu gagnées, aucune de perdue! Wow! Et cette séquence avec deux bâtons brisés, en zone défensive! Ils ne cèdent jamais un pouce sans lutter (mais ils le cèdent)! Ils se battent comme des chiens enragés dans les coins (et se font casser la face)! Ils travaillent fort à chaque chiffre (et échouent lamentablement)! Tabarnak qu'ils sont poches! Ramenez Paludisme (merci à Sch pour le cue) et Engqvist, ça presse! Sérieux, là, le gars faisait pas les Coyotes et c'est le sauveur en défensive? +2/-14 aux TVF en 7 minutes, j'ai comme un doute...
  • Oh, Subban manque de maturité! La direction doit certainement être furieuse à son endroit! Et comme il est frustrant de le voir ainsi tenir la rondelle pour lui seul pendant si longtemps avec un joueur (du premier trio adverse) sur le dos et aucun de ses coéquipiers proche pour recevoir une passe... Aux chiffres, ça ne paraît pas. Curieux.
  • Gill et Diaz, ça donne une troisième paire de défenseurs fort acceptable. En deuxième ligne... Diaz commence à comprendre que les histoires de "je joue à droite tu joues à gauche", avec grand-papa Gill, faut pas prendre ça au pied de la lettre. Surtout en repli défensif. Apprendre sur la job, c'est la meilleure façon.
  • Spacek s'est rendu à la fin du match. C'est bien, ça. S'il peut nous en donner 20 en ligne, ça serait encore mieux. Juste 20, Jaro, allez...

37 commentaires:

Stephan Cooper a dit…

Tabernak, how can a team play this good and not win?

Its like Odysseus versus Poseidon out there. No matter how smart or skilled you are you can't take on the gods and win. And its the gods not the other teams that have been beating them thus far.

Olivier a dit…

The thing we don't want to see is the team quitting. But I don't think it's their way of reacting, they keep on fighting so...

But Philly and Boston twice without MaxPac? Sacrament Ginette...

Mathieu a dit…

Who knows? They might just pull three straight wins.

I keep thinking they're going to get a lucky night one of these days and, playing like this, some poor goalie is going to get lit up.

Simon Lamarche a dit…

I was hoping for a double digits goal night against the Leafs. Might still happen...

Stephan Cooper a dit…

The way the season has gone pulling 3-0 at the toughest stretch would be queerly appropriate. Its not like strength of competition has really mattered beyond the brilliant game Pittsburgh played.

Mathieu a dit…

Le deuxieme meilleur club qu'ils ont affronte etait probablement Buffalo, et ils les ont écrabouillés partout sauf au score.

Je parie que pour leur prochaine victoire ils vont sortir un match de cul et gagner pareil.

Vanhouse a dit…

Eller au centre est tellement plus efficace. Drôles d'assignations hier, mais c'était la Floride.
J'ai l'impression que JM va réaliser vite que Nokelainen n'est pas vraiment un centre défensif...Ils se sont fait manger. Peut-être à cause que Sturm? D'ailleurs Gill et Diaz se sont fait tout autant mangé contre se 4e trio.
MaxPac blessé, on ramène Enqvist? excitant.

Olivier a dit…

@Vanhouse: faut vraiment, vraiment espérer que Darche tienne quelques temps sur la 3e. Juste arrêter de perdre un joueur aux deux matchs pour, oh, 10 matchs, ça serait chouette...

Vanhouse a dit…

Juste comme ça, je compile tes compilations de chances et TVFs Olivier pour en faire 2 ratios moyens (que je crois révélateurs et significatifs). Voici après 8 parties:

[Chances/TVFs (5c5)]-[buts/chances]
POUR [0,292]-[0,117]
CONTRE [0,289]-[0,214]

On voit que le ratio chances créées / TVFs est relativement stable et constant (il faut dire que c'est à 5 contre 5).
Sauf que lorsque l'on regarde les buts / chances de marquer, aucune surprise, on constate que le ratio est pratiquement 2 fois plus bas que le contre.
Soit c'est trop facile compter contre nous, soit Olivier à la "chance facile" en faveur du CH (je crois fermement en ton impartialité), soit on est "mal chanceux", ou soit on se crée des chances mais moins "efficace".
Certainement un peu de tout ça.

Mathieu a dit…

@VanHouse: Carey Price a un pourcentage d'arrêt de .887. Perso, ça me porte à rejeter l'explication d'un biais de la part d'Olivier, puisque les autres données concordent.

Il y a vraiment deux facteurs en cause: la conversion des chances du Canadien (ça fait deux fois qu'il marquent un seul but sur 20+ chances et quoi, 40 tirs?) et la conversion des chances adverses (pendant ce temps, l'adversaire marque 2 buts sur 12 chances et moins).

Et le pire c'est que si un seul de ces facteurs était corrigé, le CH serait à peu près 5-2-0 dans le moment. Sa domination du jeu dans la plupart des matches est franchement impressionnante. Je dirais même que c'est d'excellente augure si tout ce bordel ne m'avais pas rendu superstitieux.

Olivier a dit…

C'est ma hantise, d'avoir la chance facile. Mais je me rassure toujours en entendant parler des chances de Martin; systématiquement son décompte est plus bas, mais les proportions sont les mêmes.

À ma connaissance, sur une saison, c'est environ 15% des chances qui sont converties en buts, et c'est vrai des deux bords. Donc, présentement on aurait un bon % de réussite au seul % des tirs, mais aux chances on serait un peu sous la barre? Ça m'étonnes, mais ça mérite d'être médité.

Par contre, et je ne connais rien au travail de gardien de but, il me semble clair que présentement Price se fait cartonner sans que ça ne soit réellement de sa faute.

Stephan aussi a fait quelques compilations; veux, veux pas, dans des séquences pareilles on cherche à comprendre ce qui se passe. Je vais me bouger le cul et mettre le classeur Google à jour pour la présente saison, histoire que vous ayez un peu plus de matériel à vous mettre sous la dent.

Mathieu a dit…

Ton décompte rejoint celui de Jacques Martin, celui des TVFs, et celui des autres compteurs de chances quand les équipes se rencontrent; je ne m'inquiéterais pas trop de ce côté. Ce n'est pas comme si on n'avait aucune validation.

Vanhouse a dit…

Je crois en ton impartialité Olivier, de toute façon, qui ira vraiment vérifier. Il faut faire confiance.

L'important selon moi est que ton décompte soit constant avec le CH et leur adversaire. Que tu n'arrives pas exactement avec les mêmes chiffres qu'un autre teneur de livre, c'est pas grave. Puisque personne ne peut le faire pour tout les clubs en même temps.
Ce qui serait intéressant par contre, serait de comparer ces ratios pour plusieurs équipes.

Pour nos chiffres actuels: est-ce le travail de nos défenseurs qui permettent souvent une 2e chances TRÈS dangereuse, est-ce nos attaquants qui refusent de payer le prix et de se créer ses chances TRÈS dangereuse.
Je ne crois pas vraiment en la chance.

Olivier a dit…

J'avais gossé sur les "rafales" il y a un certain temps (un an? deux ans? Mathieu, ça te dit quelque chose?) et le % de réussite des chances/tirs au but montait en flèche si la chance ou le tir suivait de près un autre événement; genre en dedans de 3 secondes, un truc du genre.

Il y a 14 équipes qui sont suivies par des compteurs de chances cette saison. Kent Wilson assure le suivi. Je pense qu'autour du 25e match, on va commencer à pooler les données et là, ça va être intéressant de jouer dans les stats.

Va juste falloir que je trouve le temps de faire ça :P...

Olivier a dit…

Autre truc: fouillant rapidement sur les rafales dans les archives du blogue, je suis tombé sur ce billet du début décembre de l'an dernier: http://enattendantlesnordiques.blogspot.com/2010/12/je-ne-suis-pas-optimiste-mais.html


Price était monstrueusement Hot en début de saison, plus que Halak à ses meilleurs moments en 09-10. Ça va reviendre.

Mathieu a dit…

Ce serait cool que ca reviendisse là drette là.

Le CH n'a pas encore de problème qu'une séquence de 5 victoires ne pourrait effacer, après tout. ;)

Je me contenterais même de quelque chose du genre 4-1-1.

Anonyme a dit…

Je sais pas à quel point c'est bête et simpliste, mais la «malchance» de Canadien porte plusieurs noms: Reimer, Fleury, Miller, Markstrom (cé qui ce tueur sorti de nulle part?). On peut présumer que cette malchance s'ajoutera les nomems suivants: Thomas, Bobrovsky, etc, on comprend mon point...
Ce qui mène à ma vraie question: les chances de marquer se mesure quantitativement et non qualitativement, ei. c'est le goaler adverse qui décide, ou au contraire, ellse sont aussi (foutrement impossible à déterminer comment) qualitatives, et de ce côté, on fait pit pit?

PS: Je suis un néo-cablé qui boudait la radio avant, je comprends maintenant de quoi vous parlez quand vous parlez des médias...sorti de ma grotte, je découvre un monde plein d'humour... mais laissez-moi vous partager une perle d'un dénommé Jean-Charle en parlant de l'éventualité de P. Roy au gouvernail: «Toute cette crise ne servira qu'à ça, que Gauthier ou Molson aille ça 20 pour se faire dire non par Casseau à l'autre bout!» Citation de mémoire, mais amusante non?
Érick (je suis 7e sur 8 dans mon pool, ne vous empressez pas de me répondre ;-P )

Anonyme a dit…

Décidément, je suis pourri pour formuler une problématique. Je me reprends, dsl.
Ce sont nos chances de marquer qui sont pourries puisqu'elles sont nombreuses et inefficaces, ou se sont réellement nos chances qui ne sont pas chanceuses?

Anonyme a dit…

ha, ça sent bon la clarté là...

Vanhouse a dit…

La beauté des chiffres c'est qu'ils ne répondent pas à cette question.
Une interprétation logique semble pointer un joyeux mélange des 2 solutions.
À quel proportion? c'est là qu'il va falloir attendre que les chiffres s'accumulent (fassent leur magie) pour diminuer la part de chance.

Mathieu a dit…

Le Terrifiant, Vénérable Gabriel Desjardins est justement en train de plancher sur la question de l'importance relative de la qualité des tirs dans le pourcentage de tirs: http://www.arcticicehockey.com/2011/10/25/2512376/luck-vs-shot-quality-in-shooting-percentage

Sa conclusion arrive à "moins de 10%".

Alors, pour les chances, qui sont par définition des tirs de meilleure qualité que la masse...

Olivier a dit…

@Érick: on semble avoir un peu de malchance à convertir nos chances, mais le gros problème, je penses, c'est plutôt la quantité de buts que l'adversaire compte. C'est assez surprenant.

Pis le gros Han-Harles, ben c'est un cas, disons.

Vanhouse a dit…

@Mathieu
10% peut représenter quand même des chiffres importants.

Juste rapidement, ton lien parle de 1340 (tirs/saison à ES moyenne) donc 16.3, mettons 16 par partie.
Mettons que le 10% fait balancer un tir "normal" en une chance de marquer (note que nous ne parlons pas de qualité de chance de marquer).
Ça pourrait te donner 1.6 chances/partie de plus.

1.6*82 = 131.2 chances / saison de plus.

Ça peut représenter pour le CH: 15.4 buts et contre le CH: 28.1 buts de différences.

Je crois que ce qu'il (ton vénérable, pour qui j'ai un grand respect) fait est très, mais très théorique.

Je parlais du coté chaotique du hockey dernièrement...de plus en plus je penche de ce coté.

Mathieu a dit…

Je pense qu'on parle de 10% de la différence entre le pire et le meilleur résultat possible dans les pourcentages de tirs. Cette différence est d'environ 2.5%, sur la base de l'an dernier. Donc genre .0025 buts par tir. Sur disons 2680 tirs (le total de tirs à 5 contre 5 sur la route présenté par Gabe, fois deux), ça fait une différence de 7 buts entre la pire et la meilleure qualité de tirs de la ligue à l'échelle d'une saison.

Sur 8 matches, donc, en bas d'un but.

Simon Lamarche a dit…

@ Mathieu

Autant que je suis d'accord avec toi jusque là, que sur une saison le résultat est minime, sur une courte période le résultat peut être influencé. Si on parle de 8 buts (pour un chiffre rond, donne-moi deux minutes) sur 82 matchs, ça donne bien 1 but / 10 matchs, mais en réalité, la qualité d'un tir individuel (je crois que personne ne doute qu’entre 2 tirs, l’un peut être plus dangereux…)

Dans le fond, cette même distribution de la « chance » qui fait que le Canadiens enligne toutes ses défaites au début de l’année (on espère, j’ai espoir pour une série de 65 victoires après les 18 premiers matchs) peut faire que si un club est pour arriver à +3 buts à la fin de l’année grâce à la qualité de ses chances de marquer, il peut aussi très bien arriver à -13 dans les 10 premiers matchs pour ensuite remonter la pente tranquillement.

Le contraire est aussi vrai, si l’équipe adverse, au global, a des tirs plus dangereux (les top corners et tirs parfaits auxquels Price fait face depuis le début de l’année), cette « équipe » peut être à +8 après autant de matchs, pas à cause du jeu des défenseurs mais bien à cause que les tirs sont de meilleure qualité. On se dit que ça va revenir, que la chance va tourner, mais en ce moment, la qualité des chances de marquer de l’adversaire est peut-être meilleure.

Bon, c’est assez circulaire comme argument, mais je crois que c’est tout de même compréhensible. Non?

Mathieu a dit…

C'est compréhensible, mais justement, le problème c'est la circularité.

S'ils ne marquent pas, c'est parce que les tirs sont de mauvaise qualité.

Et comment on sait que les tirs sont de mauvaise qualité? Ben, ils ne marquent pas.

Mettons qu'à vue de nez, si on admet que la qualité d'un tir n'est pas le seul déterminant du succès dudit tir, ça repose en fait sur rien...

Simon Lamarche a dit…

On va revenir à ce qu'Olivier en dit: les buts sont là, c'est l'autre équipe qui marque trop en ce moment.

Les tirs sont de qualité ces jours-ci et je suis d'accord que de juger la qualité par le résultat est la pire chose à faire.

Cependant, de dire qu'en 8 matchs c'est moins d'un but, là il y a une erreur parce qu'on ne peut pas le voir comme ça.

Dans le fond, ma vision de la chose est plutôt que la qualité des tirs existe mais ne fait pas de différence au niveau de la LNH parce que le niveau de talent est trop égal donc on n'en voit pas le résultat sur une saison, sur une équipe. Cependant, sur une courte période, sur un joueur...

Anonyme a dit…

Donc, si je résume, tout en restant optimiste, le problème n'est pas qu'à l'attaque, il est aussi à la défensive. Et si Price ne réveille pas la machine à miracles et que Budaj a livré (honorablement hier, tout un duel de gardien quant même) le maximum qu'il a dans le bedon, ben, ben, les journaleux ont raison de capoter!

Sch a dit…

Non, tel qu'indiqué précédemment, les buts sont généralement là, le problème est le nombre de buts accordé par rapport aux chances accordés. Donc théoriquement dans les buts, mais en pratique c'est plus complexe, puisqu'il les gardiens ne semblent pas mal jouer, à défaut d'avoir fait des miracles.

PhilM a dit…

Si le pourcentage de succès des chances est à peu près le même pour chaque équipe à long terme, les tirs et les chances de marquer seraient donc semblable au concept de la moyenne sur les balles en jeu au baseball (BABIP) et les FIPs.

Je suis pas très avancé dans mon apprentissage des stats de hockey alors j'énonce peut-être un évidence ou je suis dans le champs, mais on pourrait dire que le joueur n'a pas vraiment contrôle sur ce qui arrive une fois son tir décoché, mais si il maintient un procédé qui mène à des bons résultats (nombreux tirs de l'enclave, tirs en rafale) on sait qu'a terme ses résultats devraient l'être aussi. Évidemment, je comprends qu'il y a un certain ajustement pour le talent du joueur: Sidney Crosby n'est pas chanceux de tirer pour 15%, Travis Moen l'est pas mal.

Sch a dit…

... Mais que comme aucune équipe n'a 22 Crosby, et que même les Jets n'ont pas 22 Moen, ça ferait en sorte que pour des équipes entières les chiffres devraient rester dans un intervalle assez serré.

Olivier a dit…

@Sch & PhilM: Les Bruins des 4 dernières années sont toujours un bon exemple pour les variations du % de tirs d'une saison à l'autre...

Mathieu a dit…

...et à date ça continue pour une 5ème année de suite, car les Bruins semblent être dans la phase "basse" de leur cycle.

Probable qu'ils vont se replacer, mais en attendant c'est drôle. Faut dire que c'est pas mal plus hilarant quand ça arrive à quelqu'un d'autre.

Sch a dit…

Et dans le cas des Bruins, ça permet aussi de beaucoup relativiser la variable "coach" dans l'équation.

Mathieu a dit…

Les Bruins avaient le meilleur PDO de la ligue et ce n'était même pas proche. Ça c'est poursuivi en séries ou ils ont frappé trois gardiens jouant sous le niveau de remplacement; ils se sont fait spécialement ramasser par Tampa Bay.

Je ne prendrais pas ce club en modèle.

Sch a dit…

«Ce n'est pas un adjoint qui est l'explication de nos problèmes. Mon analyse de la situation, c'est que nous n'obtenons pas les résultats pour les performances. À l'exception de deux matchs où nous n'avons pas été dans le coup, contre les Flames de Calgary et les Penguins de Pittsburgh, j'estime que nous avons été compétitifs.»

P. Gauthier

http://www.rds.ca/canadien/chroniques/328965.html

Mathieu a dit…

Cette affirmation de Gauthier me rassure énormément.