mercredi 31 août 2011

Erik le rouge

Septembre est au coin de la rue et je n'ai toujours pas pipé mot sur Erik Cole. Dont acte.

On sait, gracieuseté de l'essentiel behindthenet.ca, que Cole a eu Eric Staal comme principal coéquipier, suivi de Pitkanen et Corvo (deux défenseurs). En reprenant l'indice de difficulté des adversaires que j'ai développé cet été, voici l'évolution des assignations de Cole, Staal et du reste des Hurricanes à forces égales au fil de la saison 2010-11.


Le graphique montre une moyenne sur 10 matchs pour lisser les courbes. Pour cause de merdouille sur le site de la LNH, j'ai 81 matchs sur 82. Quelques petites notes:

  • Cole et Staal étaient les principaux leveurs de fonte des Hurricanes. On le savait et on le voit encore plus clairement ici. Absent Cole et Staal, le niveau de compétition diminue dramatiquement.
  • Staal seul semble avoir un niveau de compétition légèrement inférieur à celui de Cole, mais je crois que c'est dû au temps de glace, Staal ayant joué près de 100 minutes de plus que Cole.
Que s'est-il passé selon que les Hurricanes envoyaient Cole, Staal, Cole et Staal ou encore aucun de ces deux joueurs?

  • Non, je ne suis pas daltonien. Si quelqu'un a une meilleure idée pour ce qui est du graphisme, je suis tout ouie.
  • Deux grandes catégories dans ce tableau: TVF = Tirs vers le filet (somme des tirs aux but, tirs bloqués, tirs manqués et buts marqués). MenJ = Somme des mises en jeu en zone adverse et en zone défensive auxquelles le joueur a assisté. 
  • 4 lignes pour chaque catégorie.
    • N : Nombre total d'événements survenus à 5 contre 5 lorsque le joueur est sur la glace.
    • +/- : Pourcentage des événements survenus en faveur de l'équipe du joueur; tirs pour, mises en zone offensive.
    • ADV : Qualité des adversaires sur la glace; j'ai expliqué comment je mesure la chose ici.
    • Coé : Qualité des coéquipiers sur la glace, mesurée de la même façon.
Quelques constats en bloc...
  • Cole et Staal ensemble font mieux que les Hurricanes sans ces deux joueurs, et ce malgré la différence de qualité des adversaires affrontés. Le fond d'alignement des 'Canes était pourri rare, on dirait.
  • Cole seul débarque de quelques crans au temps de possession, passant à 46% de TVF alors que Staal prend presque 10%, montant à 57%. Comme les deux joueurs, séparés l'un de l'autre, affrontaient sensiblement la même qualité d'adversaires, on doit donc admettre que Staal menait la barque. Rien là pour nous surprendre. La chute de Cole devient moins dramatique lorsqu'on regarde la qualité de ses coéquipiers. Sans Staal, l'indice de qualité des coéquipiers de Cole chute de 0,28 point, alors que Staal enregistre une chute de 0,09 point. Pour dire ça en français: Cole et Staal réunis jouaient avec les meilleurs, contre les meilleurs adversaires. Séparés, Cole et Staal affrontaient des adversaires de second ordre, mais Staal le faisait en compagnie de ce qui restait de bons joueurs des Hurricanes, alors que Cole se retrouvait avec du joueur de 3e trio.
  • Ni Cole ni Staal n'ont, ensemble ou séparés, ramassé une quantité remarquable de mises en zone défensive. Ça aide à rester à flots.

9 commentaires:

Stephan Cooper a dit…

While Plekanec is no Staal, I wonder if the combination of Cammaleri-Plekanec might be as good as or better than the Staal-Samsonov/Stillman combination he went out with otherwise.

Combined with the talents of one of Markov or Subban (or both together which would be ridiculous) and his linemate situation might actually improve in Montreal.

Olivier a dit…

The 'Canes lack of depth is pretty glaring. That 'autres' column just isn't very good. So even tough Pleks ain't Staal, there is much more padding to soften the chute from the 1st line. That's where MTL is good to a guys like Cole. We don't have a Staal, but a rising tide lifts all boats. Cole will have able hands on his line pretty much every time he steps on the ice, even if he doesn't play with Pleks and Cammalleri.

No Ovechkin/Semin/Backstrom triumvirat on the habs, but I really wonder what this group will amount to. Oh well, one month to go.

Mathieu a dit…

Pleks n'est pas un aussi bon marqueur que Staal, mais je me demande s'il n'est pas un meilleur leveur de fonte. Parce que Plekanec gagnait souvent ce face-à-face là mais, encore là, il était aussi mieux entouré.

D'ailleurs, même côté marqueur, la différence semble mince. En fait Staal était à 1.86 points/60 et Pleky à 1.91. En fait semblerait qu'une bonne portion de la différence entre les deux totaux soit les points sur le PP. Ça aide que les Hurricanes soient les meilleurs plong... je veux dire, la meilleure équipe pour attirer les punitions depuis 4 ans (et 3ème ou mieux à chaque saison depuis le lockout!)

Or Cole est un des meilleurs Hurricanes pour ce qui est d'attirer des pénalités adverses. Il se pourrait donc que Erik le Rouge en fasse plus pour aider Plekanec que de l'aider à marquer à forces égales.

Reste à savoir si Cole pourra faire ça en portant un chandail du Canadien. De ce côté je ne peux m'empêcher de me sentir cynique.

Olivier a dit…

Pleks est tellement complet...

Point intéressant que la discipline de Cole. S'il peut aider le CH à ramener la balance des pénalités dans le positif...

Stephan Cooper a dit…

Montreal did a lot to help their penalty differential over the summer. The two biggest offenders were Pouliot and Hamrlik who are both gone. Meanwhile they look forward to a full season of Pacioretty and White who were excellent in that regard and added Cole who is also very good at drawing versus taking.

Hopefully, PK can keep drawing as well while learning to take less. He was terrible at one while being excellent at the other.

On an unrelated note I really like the two language conversations I have here. My French is good enough to be able more or less understand what is said before hitting translate even though I have no chance of writing anything coherent about hockey en Francias.

Olivier a dit…

Arpon Basu noted a year ago or so that Habs penalties trended down with Markov in the lineup.

Interesting.

As for the two language conversation: well, that's how I learned english for the most part, by reading. If you hang around long enough, you'll get to the point where the translate button isn't necessary anymore and, eventually, you'll venture a few comments :).

Stephan Cooper a dit…

Less penalties with Markov makes plenty of sense. You take less penalties when you have the puck and Markov does a lot for that.

The problem with trying to be multi-lingual for me is that I live in Edmonton where there is almost no practical use to knowing another language.

Keeping track of the Habs is literaly the only potential immediate practical use I'd have for the French language. This makes me sad as a citizen of a suppossedly bi-lingual country.

Vanhouse a dit…

Pour moi, c'était relativement clair depuis que Cole est signé. Cole VA jouer avec Plek. Il va ajouter du poid et de la stabilité. Grosse prise, si il ne se blesse pas.

Ordre du jour pour l'an prochain: rajeunir notre top 6.


@Stephan, juste de venir lire le Français ici est une énorme marche qui est montée que par une minorité. Bravo.

Simon Lamarche a dit…

http://yourcanadiens.blogspot.com/2011/09/camp-begins-with-physicals-media-day.html
Bon, rien à rajouter sur Cole, mais je crois que si Martin a séparé équipes pour tester des possibilités de trios, il n’y a pas de risque de grosses surprises cette année. Ce n’est pas dans le béton, mais je crois bien qu’Engqvist est en avant de Palushaj.
À la défense, si les duos sont faits pour tester des options, je crois que Martin veut voir ce qu’il a entre les mains avec Spacek cette année. Weber-Gill jouent ensemble, ça peut être un troisième duo intéressant.
Je ne suis pas surpris non plus de voir Yemelin avec Markov. S’il était capable de trainer Komisarek…
Encore une fois Olivier, bon call sur Engqvist!