samedi 16 avril 2011

30132: Montréal 3 Boston 1

Le CH ne sera pas toujours aussi chanceux. Marquer sur la première chance deux matchs en ligne, ça aide. Surtout si l'autre équipe est de force égale. Or, à l'échange Kostitsyn contre Chara sur le marché des blessures, si tant est que j'aime le Boeuf de Novopolotsk, les Bruins perdaient largement aux chances.

Curieux de voir ce que ça va donner avec le dernier changement. En attendant, je me permets de ressortir ce paragraphe de mon billet sur le "Beatdown in Beantown":
 En naviguant l'océan de récriminations et de déchirage de chemises au sujet de la brutalité des Bruins, je vais me souvenir du titre de ce film que je n'ai toujours pas vu; True grit. Au hockey,true grit, c'est foncer jusqu'à la fin, de manger des coups de poing sur la gueule sans riposter et de marquer sur l'avantage numérique qui en résulte. De tout les piochons qui ont jeté les gants, de tout les piochons qu'on va souhaiter voir aboutir avec le CH, combien valent Pacioretty? Krejci (qui n'avait pas d'affaire là), et Lucic (qui ne se rendra pas à 30 ans), certainement. Horton? Bof...
Pacioretty s'est fait décapiter le match suivant (sur un jeu, foncer pleins gaz entre la bande et Chara, qui représente parfaitement ce vrai courage que je tentais de décrire) mais pour le reste, ça cadre bien avec le match d'aujourd'hui, eh? Suis particulièrement fier du "Horton? Bof...".

Je prends Marchand n'importe quand, par contre.

Une dernière chose: ce match est un exemple frappant de l'importance du score sur les choix tactiques d'une équipe et de ce que ça implique sur certains chiffres. Aux tirs vers le filet (TVF), Boston a dominé, collant 57 tirs tentés à forces égales contre 33 pour le CH. Aux chances de marquer? Toujours à forces égales, le Canadien a dominé 12-10, cédant l'avantage 4-5 en première et prenant les deux dernières périodes 8-5. Le but des Bruins, il faut le noter, est survenu au milieu d'une séquence de 3 minutes au cours de laquelle le CH a collé 5 chances. Des fois ça swigne d'un bord, des fois ça swigne de l'autre.

Mais, plus important, ils ont dominé les Bruins en jouant la stricte contre-attaque. Ça n'était pas exactement ce qui se passait en série l'an dernier.

Scoring Chances for NHL Game Number 30132

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL119:1913 but1314203132442830374455635v5
EAS118:481314314455682830374455635v5
MTL117:4352 but13142031527621303754635v4
EAS117:101314313275761718304446555v5
MTL114:54141314313275762122233034495v5
MTL113:39943168757681941217183046555v5
EAS16:501121317576941218303754635v5
MTL16:42941121317576941228303754635v5
EAS13:00631525568811228303754635v5
EAS12:55631525568811228303754635v5
EAS218:406143132552830374955634v5
MTL213:22141314203144521117212330545v5
MTL212:45943132757681941718213046555v5
MTL212:35813132757681941718213046555v5
EAS212:23but1120213152551228303754635v5
MTL211:42131314203132441217304655735v5
MTL211:2032613313255581217304655735v5
EAS210:33631555758682123303449735v5
EAS28:58611213152551112202230545v5
MTL22:4068 but631446881941718304446555v5
EAS315:136143132551217304446634v5
MTL313:5094613315581941121233049545v5
EAS311:061120213144531217304649545v5
EAS37:561121315275761730444649555v5
MTL37:33521120213152751730444649555v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK14:20340:00003:0702
11S. GOMEZ15:05250:50000:0400
13M. CAMMALLERI16:19621:31100:1900
14T. PLEKANEC15:45421:31104:1802
20J. WISNIEWSKI15:16421:58100:0000
21B. GIONTA15:01250:50001:3800
31C. PRICE51:2312102:21106:1502
32T. MOEN15:35610:00004:1802
44R. HAMRLIK16:34420:52001:4800
52M. DARCHE14:41251:19100:0000
53R. WHITE9:47010:00000:0000
55B. SOPEL10:33260:00003:3002
57B. POULIOT7:57010:00000:0000
58D. DESHARNAIS8:24110:50001:3400
68Y. WEBER10:06240:47000:0000
75H. GILL22:30630:03002:1300
76P. SUBBAN24:00531:14101:5200
81L. ELLER12:15520:00000:0000
94T. PYATT11:08610:00000:1900


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1554510000000
2646300000100
3232200000100
4000000000000
Totals1312121010000200



  • Faut croire que Julien et Martin se sont chamaillés sur les confrontations. Je dois vraiment trouver un moyen de vous sortir ça sous forme graphique, mais pour l'heure, faudra me croire sur parole: Julien a collé Peverley à Pleks en première, Krejci en deuxième et Bergeron en troisième. Moi aussi, j'aurais essayé de mettre Peverley contre Pleks. Ça a foiré solide. Comme quoi faut pas écouter les blogueurs qui suivent le CH, Claude.
  • Gomez, lui, a ramassé Krejci en première (pas de trouble), Bergeron en deuxième (Bergeron l'a coincé solide) et... Krejci, Lucic et Peverley en troisième? Ah bon... De manière générale, j'ai trouvé que Gomez était pris dans sa zone plus souvent qu'à son tour.
  • Desharnais, White et Pouliot on tenu ça simple. Leurs meilleurs moments sont survenus en deuxième, alors que Julien leur opposait systématiquement Peverley, Kelly et Ryder. Surpris de voir à quel point la 4e des Bruins leur donne du trouble.
  • C'est Vanhouse (un commentateur régulier) qui va être content: Tommy Gun Pyatt était en feu, 4 chances de marquer! Julien essayait manifestement de leur opposer Krejci. Après deux périodes, c'était +4/-0 aux chances et +5/-3 aux tirs, tout ça en 3 minutes de face à face. Krejci/Horton/Lucic ne sont pas exactement des leveurs de fonte. Je dis ça comme ça, pour jaser... 
  • Subban et Gill, je n'ai pas grand-chose à dire sur eux; pleins de mises en zone défensive, pleins de tirs contre, largement positif aux chances. Les Bruins ne savent pas comment les passer, c'est simple.
  • Hon, Wisniewski s'est battu; j'avais entendu dire qu'il savait jouer à la tapoche, mais c'était plutôt décevant de le perdre pour Hnidy. Le duo Bergeron/Marchand (c'était aussi le cas pour Gill et Subban) est le seul à leur avoir donné du trouble.
  • Je m'abstiendrai cette fois-ci de me prononcer sur les perversions réelles ou supposées de Sopel. Mais je ne puis m'empêcher de souligner qu'il ne fallait pas, oh mon dieu non, l'échapper contre Bergeron. Il a joué 111 secondes contre Bergeron et le CH s'est fait coller 4 chances dans cet intervalle. Ow. Spacek a fait bien mieux. Quelle surprise.

6 commentaires:

Mathieu a dit…

On fait, je pense, deux erreurs en comparant la série à celles de l'an passé (hormis sur cet excellent blogue, bien sûr).

Premièrement, l'an dernier, le CH gagnait surtout par chance d'un bout à l'autre du match, se faisait dominer aux chances, et c'était Halak qui se tenait sur sa tête. Maintenant? La chance le place dans une position favorable, mais cette fois, la force de son jeu défensif, ce n'est pas de la frime. Price excelle, mais il n'a pas à voler les matches à outrance. Et la domination aux chances est parfaitement absente.

La recette est peut-être la même que l'an dernier, sauf que cette fois, elle marche.

L'autre, c'est de présenter Boston comme étant aussi hautement favori que ne l'étaient les Caps. Certains les mettaient d'entrée de jeu en finale de la Coupe! Je m'excuse, mais d'emblée, les Bruins ne sont pas l'équipe dominante que plusieurs voient en eux. Ils sont, par rapport au Canadien, de force à peu près égale. Indépendamment du résultat de leur série contre le Canadien, on voyait les Bruins bien plus forts qu'ils ne le sont. Surtout en défense; parfaitement médiocres toute l'année, 2ème pire pour les tirs contre, ils n'ont aussi guère de profondeur passé Chara. Cela, bien au contraire de leur réputation...

D'ailleurs, je me demande si, en quelque part, cela ne nourrit pas toute la panique à Boston. Parlerait-on de congédier Julien si les Bruins avaient eu des résultats à la mesure de leur force -- disons 96 points et un dogfight contre le CH pour la tête de la division?

Donc, surpris de voir le CH en avance 2-0, certainement, parce que gagner deux matches sur la route contre un bon club, ce n'est jamais évident. Mais de là à le présenter comme un miracle...

Olivier a dit…

Moi, ce qui me surprend, c'est que Plekanec et Cammalleri semblent être en santé. Pensais qu'ils étaient condamnés à jouer croche jusqu'à élimination hâtive.

Mais non, Pleks est outrancièrement en forme; juste de le voir tasser Boychuk en deuxième, ça faisait plaisir.

Comme de raison, les deux autres sont en santé, donc AKost mange un snap sur le pied...

Mathieu a dit…

On pensait que Plekanec était tout croche en fin de saison. L'idée m'est venue que, peut-être, il jouait pour reprendre la forme mais qu'on lui a fait savoir de ne pas trop forcer la note, rapport de ne pas s'esquinter avant les séries (qui semblaient pas mal acquises à ce moment-là).

C'est assez impressionant de voir comment il a flippé la switch. Mais une défensive pas mobile c'est du sur mesure pour lui. Et quand Chara n'est pas là, la défensive des Bruins fait pas mal pitié. Ils n'ont ni Hamrlik ni Subban pour se rabattre une fois le #1 parti. Échanger Wideman n'était pas la plus brillante des idées.

Olivier a dit…

Faut croire que le dos de Pleks est correct. Et Cammalleri qui a appris à jouer en défensive. On aura tout vu.

J'ai de la misère à croire que Tyler Seguin ne soit pas encore dans l'alignement. Le kid ne sait pas jouer à l'aile?

Mathieu a dit…

Va comprendre Claude Julien. I guess qu'il préfère avoir son bon vieux Ryder, qu'il connaît depuis le junior.

Mais je soupçonne qu'on va voir Seguin bientôt. Et qu'on va voir pourquoi il n'est pas dans l'alignement: il demeure une verte recrue. Il va peut-être être très bon dans 1, 2, ou 3 ans, mais pour le moment, je ne crois pas qu'il soit capable de lever de la fonte pour le moment. Ça viendra, mais en attendant, ils seraient mieux avec Kessel. ;)

Vanhouse a dit…

Je voulais justement faire le petit commentaire sur Seguin. Donnez lui de l'expérience pendant qu'il encore temps!

Les Bruins sans Chara, ça donne une défensive un peu ridicule.

Une fois de plus, j'adore Pyatt avec Eller, ils sont tellement rapides. Ils vont ben finir par la rentrer la tite noire.

La pression va être lourde sur nos joueurs à Montréal par exemple.