dimanche 27 mars 2011

21119: Washington 2 Montréal 0

Erg.

Au cours des trois derniers matchs, le CH a accumulé un grand total de 25 chances de marquer en 125 minutes de jeu à forces égales. Normalement, l'équipe va en pousser 12-15 dans un match donné. Et l'essentiel de ces trois matchs a été disputé en tirant de l'arrière, situation dans laquelle, normalement, l'équipe domine franchement l'adversaire.

Bref, ils sont en léthargie et à l'oeil, ils semblent lents et désorganisés. Ces histoires-là arrivent 3-4 fois dans une saison, et je suppose que le plus simple est d'accepter le fait qu'il est préférable de se faire blanchir trois fois maintenant, plutôt que pendant les séries.

Scoring Chances for NHL Game Number 21119

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
WSH118:391314313275761819272870745v5
WSH118:38but1314313275761819272870745v5
MTL116:3620203144535758616212655705v5
WSH115:001314313275761819272870745v5
WSH112:5914223132551921272870744v5
WSH112:561422313255761921272870745v5
WSH111:312131587576616192128704v5
WSH111:091315223155618227074904v5
WSH110:391315223155618227074904v5
WSH110:261420313244618227074904v5
MTL110:1746142031324446618227074905v5
MTL110:1146142031324446618227074905v5
WSH15:27152231525581416212326705v5
WSH219:19131431535576618192855705v5
WSH217:522022315253812225277074905v5
MTL213:01141314152022312225277074905v5
MTL212:41151314152022312225277074905v5
WSH211:58112021223146618192855705v5
MTL29:54131314153144551015277074835v5
MTL26:0681133144555881615162655705v5
WSH23:17213144465558618192855705v5
MTL21:29141314203146586192223705v4
MTL21:262111213144527615212770745v4
WSH20:101120213144618192855704v5
MTL316:29131314153175761621262770745v5
WSH310:183146587576812225277074905v5
WSH33:45but112131324455418192328705v5


#PlayerEVPPSH
11S. GOMEZ16:18021:54100:3201
13M. CAMMALLERI17:00542:20103:1402
14T. PLEKANEC15:10652:20104:2102
15J. HALPERN11:30410:00002:3202
20J. WISNIEWSKI20:13522:57101:3002
21B. GIONTA15:41031:40103:3602
22P. MARA10:51240:00003:3703
31C. PRICE45:588114:00208:0906
32T. MOEN11:41250:00003:4102
44R. HAMRLIK18:11521:50101:1102
46A. KOSTITSYN14:15232:44101:1100
52M. DARCHE3:53021:16100:0000
53R. WHITE6:08120:00000:0000
55B. SOPEL14:20250:00003:3703
57B. POULIOT7:20100:00000:0000
58D. DESHARNAIS12:17221:56101:5501
75H. GILL12:01140:00004:0201
76P. SUBBAN16:03161:03103:3201
81L. ELLER9:10130:00000:0000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
13103500000500
2654420000100
3121200000000
4000000000000
Totals101781120000600




  • Pleks s'est encore fait éclater la face par le premier trio adverse. Ron Reusch indiquait sur son blogue que Pleks était blessé au dos et Cammalleri à la cheville et à l'épaule? Ick... Je ne sais pas, peut-être que les gars espèrent guérir plus vite en se faisant casser la gueule en fond de zone? Par contre, sitôt que Boudreau échappait une de ses autres lignes contre Pleks, ça partait du bon bord. Peut-être envoyer Gomez au casse-pipe?
  • La ligne de Gomez a eu du trouble contre tout le monde. Gionta aurait pu recevoir 3 pénalités pour avoir donné de la bande, je ne sais pas ce qu'il avait mangé... AKost n'a pas traîné longtemps avec eux, Martin cherchant désespérément à générer de l'attaque contre le fond d'alignement des Caps. Anyway, j'ai trouvé Gomez impliqué en fond de zone, mais ses ailiers ne semblaient pas là du tout impliqué en défensive et en attaque, c'est Gomez qui traînait le long des bandes sans trop savoir quoi faire... Bref, pas très inspirant.
  • Bon, Desharnais semble bel et bien avoir mangé le lunch d'Eller. On est plutôt à court d'ailiers; Pouliot c'est Pouliot, White est limité, Darche ne me semble pas très en forme... Ça laisse AKost et Eller. Le boeuf de Novopolosk cuisine au gaz par les temps qui courent et Desharnais est capable de beaux éclats offensifs, mais je reste dubitatif face au choix de mettre Eller à l'aile. Mais d'un autre côté, aucun des 3 derniers avants ne peut épauler Desharnais comme Eller et AKost le font, alors...
  • Darche et White ont principalement servi à ouvrir la porte du banc. Pouliot semblait toujours essayer de s'étirer pour compléter un jeu, au lieu de donner un coup de patin de plus. C'est dans ces moments-là qu'il se retrouve toujours sur le cul.
  • Subban et Gill ont eu Semin et Backstrom dans la face toute la soirée, épaulés de deux trios dysfonctionnels. Pénible.
  • Hamrlik-Sopel?! Que Martin ait brisé le duo infernal Sopel-Mara me pétrit d'espoir: peut-être benchera-t-il un de ces deux incapables pour plutôt donner des minutes à Weber? Le kid panique parfois, mais il aiderait sur le jeu de puissance.
  • Wisniewski a encore disputé un très, très bon match. Pas de passes épaisses dans sa zone pour un 3e match d'affilée! Faut dire que le retour de Gill le protège des affections intenses des premières lignes adverses... Sinon, Perry Pearns aurait-il trouvé quelque chose?

23 commentaires:

Philm a dit…

C'est fou ce qu'une semaine peut faire comme différence. Il y a sept jours on était innondés de louanges à propos de la jeune génération du CH et de l'avenir brillant qui attendait le club. L'équipe, l'organisation tout respirait la compétence et la confiance...

Vanhouse a dit…

Sopel, Halpern, Plekanec et Darche sont tous revenus beaucoup trop vite et surtout tous en même temps, ridicule. Contre Boston, juste un de Plekanec ou Halpern aurait du revenir pas le 1/5 ieme de l'équipe en meme temps.

Avec Sopel et Mara habillé notre défensive est pénible à voir. On joue avec des 7e defenseurs. Vivement Picard et Weber. (Je dis ça mais j'aime bien Mara depuis qu'il est revenu, sauf que avec Sopel c'est juste ridicule)
(D'ailleurs l'échange de Sopel....il me semble que Maxwell aurait pu nous donner un peu plus qu'un 7e défenseur blessé)

J'adore voir Eller aller, et Eller samedi soir était partout. Je ne déteste pas l'idée de l'avoir à l'aile de Desharnais avec AK. Ça pourrait nous permettre de voir plus DD.

Je deteste comment Martin gere ses avants en power play: Le gars ne joue pas depuis 15 minutes et boum...va en scorer un mon grand, tu es le meilleur. Tandis que Eller, AK...se démènent à 5 contre 5.

Ramener Pyat dans le line-up!

Mathieu a dit…

Avec la façon dont la puck rentre pas cette année, c'est quasiment rendu normal qu'ils pètent des records de blanchissages. C'est triste quand même, parce que, malgré le système défensif et toute leur ineptie offensive et leur flagrant manque de talent et la paresse affreuse de Gomez et tout le tralala, avec une finition moyenne on aurait la meilleure mouture du Canadien depuis une décénnie, pour ce qui est de l'offensive à forces égales.

Mais bon, si ils jouent comme ça l'an prochain mais avec moins de blessures importantes (ça va arriver un jour, n'est-ce pas?) on va avoir bien du plaisir, et il y en a un paquet qui vont se demander ce qui s'est passé. Moi je vais continuer de me demander ce qui s'est passé entre cette année et l'an dernier, mais bon, faut croire que je suis bizarre.

Faut dire que l'an prochain, s'ils arrivent à monter quelque chose comme Markov-Subban-Gorges-Wisnievski-Spacek-Weber en défense, ça va être fantastique, surtout à comparer à ce avec quoi ils se débattent présentement...

(En passant, pourquoi c'est sur Gomez que le fiel collectif se déverse? Cammalleri m'inquiète beaucoup plus. Il score pas, mais surtout, il tire pas. Un marqueur qui n'arrive pas à obtenir de chances de marquer, c'est beaucoup plus inquiétant!)

@Philm: C'est Montréal. Deux-trois victoires et tout le monde va redevenir brillant. Encore que, à la défense des narrateurs, quand le CH gagne c'est grâce aux jeunes et quand le CH perd c'est à cause des vieux; ils sont quand même constants dans leurs histoires.

Olivier a dit…

En fait, semble que la topique Gomez soit en train d'évoluer: il n'est pas en bonne condition physique. C'est du moins ce qu'ont suggéré Brian Wilde et Mathias Brunet.

Je veux bien les croire, mais le gars va topper 1500 minutes de jeu pour une quatrième année de suite, une 5e en 6 ans... Coudon...

Vanhouse a dit…

@Olivier
je ne suis loin d'être si pessimiste envers Gomez (que la constante populaire) et je veux bien croire ce que tu dis (avec Mathieu, d'ailleurs) qu'il accumule de très bon chiffres positifs aux chances et aux TVFs. (je le constate également en venant ici régulièrement) Il joue tout de même de grosses minutes, et tends à pousser la rondelle du bon bord.
(par contre, je n'ai jamais cru en la malchance dans son cas, et encore aujourd'hui)

Mon feeling c'est que c'est un tricheur. Il fait toujours le minimum, sans tenter la petite feinte, sans conserver la rondelle une seconde de plus, sans aller se placer dans l'ouverture pour avoir la rondelle, sans faire le petit plus pour prendre un VRAI tir au but.
Lorsqu'il n'a pas la rondelle en zone adverse, il ne cherche pas à se démarquer. Il ne veut pas la rondelle hors de sa zone de confort. Un joueur qui ne veut pas la rondelle en position dangereuse n'est pas utile à son équipe.

Ceci dit je ne crois pas qu'il n'est pas en forme. C'est très gratuit de la part des ces journalistes.
J'ai hâte de le voir en série. C'est selon moi sa dernière chance à Mtl.

Mathieu a dit…

@VanHouse: Le problème est toujours le même. Pour un gars qui triche, Gomez génère des tirs pour en maudit (4ème dans toute la ligue pour les tirs lorsqu'il est sur la glace). Pour expliquer le pourcentage de tirs de l'équipe sur un tel volume, faudrait non seulement que Gomez triche mais aussi que ses ailiers trichent et prennent constamment des tirs de mauvaise qualité. Surtout que Gomez prend personellement moins de tirs alors que ses compagnons en prennent plus!

Or la qualité des tirs est, au macro, un facteur mineur; et le pourcentage de tirs du CH quand Gomez est sur la glace a pris une "drop" qui n'a rien de mineur. L'explication demeure la même: malchance pure et simple. Mais ça on ne peut pas dire ça, alors on va chercher des explications autres: paresse, tricherie, mauvaise condition physique, prévisibilité...

Le problème avec toutes ces explications c'est que, bien sûr, un joueur qui joue mal ne va pas seulement baisser le pourcentage d'efficacité de son équipe tout en gardant le reste constant. Un joueur paresseux/tricheur/prévisible devrait normalement (voire même surtout) avoir des problèmes à générer des chances de marquer et des tirs au but. Il ne devrait certainement pas être un des meneurs de la ligue à ce chapitre!

Gomez va être de retour l'an prochain; je pense que la question ne se pose même pas chez le CH, tout comme cette nouvelle histoire ou on remettrait en cause le poste de Jacques Martin.

Olivier a dit…

@Vanhouse: Je suis d'accord pour dire qu'il triche. Pas toujours, mais il triche effectivement. Par les temps qui courent, il a arrêté de tricher en défensive, c'est donc déjà ça.

Pour ce qui est de la condition physique, je me demandes si ça n'est pas une façon maladroite de souligner qu'à 31 ans, il a nécessairement perdu un pas ou deux. Les bons joueurs sont bons parce qu'ils passent leur vie à s'adapter. Je ne crois pas que Gomez soit fini, simplement la présente saison est un véritable avertissement; il n'a plus la vitesse d'antan et jouer comme avant le condamne à l'échec.

Sur sa malchance: je parles sans démonstrations chiffrée, alors on prends avec un grain de sel, mais quand même. Il a laissé une bonne dizaine de points sur la table en octobre; ça ne fait pas de lui un grand joueur, mais deuxième marqueur du club à 45 points, ça râlerait déjà moins.

Ceci étant dit, ça n'enlèverait rien au fait qu'il se dirigerait vers sa pire saison en carrière! Le gars a frappé quelque chose cette saison et il devra changer des choses dans son approche du jeu la saison prochaine. Ces choses là ne se font pas pendant la saison, mais elles se font à toutes les étapes d'une carrière; Pleks, il y a deux ans, en a été un bon exemple, je trouve.

Olivier a dit…

@Mathieu: Je pense quand même que son nombre de tirs contre et de chances contre ont étés inquiétantes pendant de longs moments. Ça s'est tassé depuis un mois, mais avant, j'ai trouvé qu'il en donnait souvent autant qu'il en prenait.

Mais je n'ai pas le temps de regarder ça par les temps qui courent, alors je spécule, hein...

Mathieu a dit…

@Olivier: Il a eu des hauts et des bas, mais il reste quand même ce fait fourni gentiment par le vénérable, terrifiant Gabe Desjardiens

Scott Gomez - Tirs pour/60 - 33.9 - 4ème de la ligue (40 parties jouées min.)

Pour la génération de tirs, ses bas ne pouvaient pas être si bas que ça, ou sinon ses hauts devaient être impressionnants en titi, s'il se ramasse parmi les meneurs de la ligue malgré son jeu si souvent poche!

Son PDO (968) est laid... mais c'est son pourcentage de tirs (4.51%) qui est proprement aboninable: 11ème pire de la ligue, et les joueurs pires que lui sont les Adam Mair, George Parros, et Tom Pyatt de ce monde!

Il joue peut-être mal, d'accord, mais il n'est quand même pas rendu au niveau d'un goon tout de même....

(Incidemment, si on met le minimum de matches joués à 30, Scott Gomez tombe 5ème parce qu'un certain Max Pacioretty apparaît pour prendre la tête..)

Vanhouse a dit…

@Mathieu
je t'ai lu, je ne compte plus le nombre de fois, avoir la même réponse, avec les mêmes arguments sur le travail de Gomez, et je ne veux surtout pas embarquer dans un débat ici (surtout ici...).

J'ai beaucoup de respect pour les chiffres et les chiffreux. Je suis d'ailleurs un amateur de chiffres au plus haut point. J'adore les lire, les utiliser, les comprendre, faire parler...sauf qu'il faut réaliser que même si des chiffres ne peuvent mentir, ils sont tout de même limités.

Ton argumentaire sur la qualité des tirs (le même que d'habitude...) n'est d'aucune rigueur scientifique quelconque.
Oui, je comprends que sur un bon échantillon cela est négligeable, sauf que une saison complète commence à être un très bon échantillon. Pourquoi on ne dirait pas que Gomez prend( et crée) généralement des mauvais tirs?
(à ce sujet j'aimerais beaucoup voir des ratios Chances/TVF, sauf que je ne trouve pas les chiffres)

La chance fera toujours partie du sport, sauf que ici aussi pour un grand échantillon c'est négligeable. D'ailleurs moi je crois que Gomez a été chanceux d'avoir autant de TVF cette année...
Tu vois, je crois que l'on est dans la limite des statistiques. Donc, dans l'interprétation et l'opinion.

Ceci dit comme je l'ai dit je ne tire pas sur Gomez, je suis beaucoup plus tanné de Cammalleri, sauf que on dirait que pour un scorer comme lui (coutant moins cher d'ailleurs), on se dit bah il va finir pas compter.

Je crois que malgré que Gomez n'est pas le joueur que ça nous prends, il est important dans les succès de l'équipe des 2 dernières années. Il apporte beaucoup de stabilité à notre ligne de centre.

J'espère que Pyat joue ce soir!

Mathieu a dit…

@VanHouse: La grosseur de l'échantillon a sur la "qualité des tirs" un effet contraire à celui que tu penses. Sur un petit nombre de tirs, on peut effectivement noter une différence, mais plus il y a de tirs et plus la différence de qualité se noie dans la masse.

Quant à dire que cela n'a "aucun fondement scientifique", je regrette de ne pas avoir un lien commode ou tout cela est expliqué succintement. Mais les analyses (nombreuses mais éparpillées sur plusieurs sites) montrent que la capacité de maintenir le pourcentage de tirs à l'échelle macro n'est tout simplement pas un talent persistant chez une équipe. Si tu es sûr du contraire, Behind the Net sont tellement certains qu'ils ont un concours avec une récompense de 150$ à qui saura le prouver : http://www.behindthenethockey.com/2011/1/13/1927696/the-2011-shot-quality-prize

En d'autres termes, c'est l'argument de la qualité des tirs qui n'a pas de fondement scientifique. L'argument pour sa défense va comme suit: "Pourquoi le pourcentage de tirs est bas? Parce que la qualité des tirs est mauvaise. Alors comment sait-on que la qualité des tirs est mauvaise? Parce que le pourcentage de tirs est bas." C'est complètement circulaire, mais il n'y a vraiment rien d'autre, malgré le fameux 150$ à la clef.

Ceci est contrairement aux TVFs, qui sont un talent persistant d'une année à l'autre et sont donc beaucoup moins sujets au facteur chance -- et d'ailleurs Gomez a toujours été un leader dans le domaine avant son arrivée avec le Canadien, difficile dans ce cas de parler d'une situation anormale.

Remarque que si je devais monter un argumentaire en faveur la qualité des tirs, je commencerais par ramasser le chiffrier d'Olivier ou il comptabilise les chances de marquer. La corrélation entre les TVFs et les chances de marquer est très forte mais il y a peut-être un lousse à trouver. Mais voilà: si Gomez n'est pas à peu près au niveau de Plekanec pour les chances de marquer pour, je serais fort surpris.

Mathieu a dit…

Tiens, je viens de regarder le chiffrier d'Olivier. Le décomptre rapide, en admettant que mon Excel-fu est bon: en 57 matches, Gomez avait été sur la glace pour 264 chances de marquer pour le Canadien. En 58, Plekanec l'avait été pour 286.

Il y a une différence réelle de 22 chances de marquer. Et comme on ne parle ici que de tentatives de tirs de la zone dangereuse, il faut donc comprendre que Gomez obtient environ 94% autant de tirs dangereux/chances de marquer à chaque match comparativement à Plekanec. Le ratio de chances/TVF n'est pas aussi haut, mais il me semble quand même que du côté de la qualité des tirs, c'est fort défendable.

Simon Lamarche a dit…

Je veux commencer par dire que j'aime bien Gomez et qu'en temps normal, je me trouve souvent à être celui qui le défend.

Cependant, ici, je vais me ranger du côté de Vanhouse pour 3 raisons:

1- Bien qu'il ne soit pas prouvé qu'au niveau collectif il existe un phénomène que qualité des tirs POUR, il y a preuve qu'il est possible pour un entraineur d'augmenter le pourcentage d'efficacité d'un gardien. Est-ce en réduisant la qualité des tirs? Si c'est le cas, n'est-il pas possible que le contraire soit aussi possible?

Ce n'est pas prouvé, mais ça ne veut pas dire que ça n'existe pas.


2- Cet argument parle du pourcentage de tirs d'une équipe. Ici, on parle d'un joueur et de ses compagnons de trio, peut-être ses défenseurs...

Il y a des joueurs qui sont constamment plus faibles que d'autres à ce niveau.

Gomez, s'il est toujours dans les meneurs pour cette statistique, n'a jamais récolté autant de points que d'autres joueurs aussi dominant dans cette même statistique. Peut-être qu'il y a quelque chose à voir là-dedans.

Une hyperbole pour comprendre: S'il est sur la glace pour 50% plus de tirs que le joueur moyen (moyen au niveau du %age lorsqu'il est sur la glace) par 60 minutes, il doit amasser 50% plus de points "en moyenne" (la chance va faire varier le résultat d'une saison à l'autre) que ce même joueur moyen. Sinon, son %age de buts/tirs va nécessairement être plus bas que les autres. S'il fait ça année après année, je crois qu'on peut être en mesure de croire qu'il génère des tirs de moins bonne qualité.


3- Ce n'est pas si grave que ça. Si un joueur génère plus de tirs que tous les autres (4ème dans la ligue tu dis? WOW!), il peut se permettre d'avoir un moins bon %age parce que ses tirs manqués démontrent tout de même une possession de la rondelle. La partie inquiétante évoquée par Olivier n'était pas ses bas nombres de tirs au but mais les nombres élevés de tirs contre.

C'est un gut feeling mais si un joueur se retrouvait premier dans la ligue pour les tirs pour /60 et les tirs contre /60, ça donnerait du beau run & gun hockey, beaucoup de 2 contre 1 des deux côtés et des cheveux blancs à Jacques Martin.



En bref, j'aime bien Gomez et oui, il est bel et bien malchanceux cette saison.

En tant que stat geek qui fréquente les mêmes autres sites que vous, j'ai souvent eu à expliquer et argumenter le rôle de la chance à d’autres. On accepte et on évangélise même le rôle de la chance. Cependant, entre nous, il faut apprendre à garder l'esprit ouvert pour se demander si la chance explique toute la variance ou si une autre raison peut le faire. C’est de cette façon qu’on va encore mieux comprendre la game.

Maintenant, c’est de savoir si les résultats de Gomez sont expliqués à 10%, 50% ou 90% par la (mal)chance cette saison.

Oups… désolé pour le mur de texte!

Olivier a dit…

@Vanhouse et Mathieu:

La vie est ainsi faite que je vais pouvoir marquer le match de ce soir demain soir uniquement (deux games en un soir; espérons qu'ils ne se fassent pas torcher deux fois :)) et qu'en plus, je n'aie juste pas beaucoup de temps pour le blogue.

C'est fâcheux, parce que je trouve qu'à vous deux vous posez beaucoup de bonnes questions, pour lesquelles j'ai pas mal de bonnes données (en désordre).

En gros, comme le soulignait les boys de behindthenet dans un billet aujourd'hui, la performance d'un joueur s'évalue mieux sur de longues périodes; Vollman, dans la discussion ci-haut citée, parle de 4-5 saisons. C'est beaucoup. Mais déjà sur deux saisons complètes de chances de marquer, on a beaucoup de matériel pour comparer Plekanec et Gomez. Je pense au temps de glace à score égal, au temps de glace en fin de match en tirant de l'arrière, en unités spéciales, etc etc etc...

Au fond, j'ai le sentiment que les chances de marquer ne sont qu'une façon de montrer sur quelques matchs ce que les TVF montrent sur 15-20 matchs ou 150-200 minutes de jeu.

Gomez est un cas intéressant sur ce point-là. Souvent cette saison, il a dominé aux TVF à l'échelle d'un match, mais terminait dans le rouge aux chances (oubedon +7/-7, ce qui reste beaucoup de chances données à l'adversaire). Par les temps qui courent, on le voit pousser (pas toujours) des matchs "low event", souvent positifs, mais avec des TVF négatifs. Ça réflète, je trouve, que le gars s'est ajusté à l'absence de Plekanec et s'installe plus profond entre ses défenseurs.

Ça n'aide pas son jeu en offensive, mais je pense que sur ce point, la perte de Pacioretty (un deuxième ailier rapide capable de décamper lorsque Gomez décolle la rondelle du coin) lui nuit énormément.

Si on accepte ça, Martin pourrait faire pire que de donner Pyatt (qui est rapide) à Gomez et Gionta. Le 94 n'a pas de talent, mais il sais se placer et il peut aller porter le courrier de l'autre bord de la zone neutre. Ça n'est pas rien, pour Gomez.

Olivier a dit…

Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu une bonne discussion par ici. Résultat, j'oublie mes liens. Je voulais référer à ce billet, oeuf corse.

Mathieu a dit…

"il y a preuve qu'il est possible pour un entraineur d'augmenter le pourcentage d'efficacité d'un gardien."

Il y a preuve de ça? Je me rappelle que Desjardins avait pondu un texte sur Lemaire qui aidait ses gardiens au Minnesota sauf qu'en y revenant après un an ou deux il semblait pas mal moins sûr de son coup. Sinon je ne me rappelle pas d'avoir vu ça. Tu me files un lien?

Ou parles-tu des effets de score? Dans ce cas j'abonde dans ton sens qu'il semble que le style de jeu puisse affecter les pourcentages de tirs et les TVFs, sauf que ça se joue en général à deux.

Mais j'en reviens toujours à l'extrême bassesse du chiffre. Même si la qualité des tirs générés avec Gomez est sous la moyenne, elle ne se compare quand même pas avec celle des goons de la LNH, sûrement?

"Gomez, s'il est toujours dans les meneurs pour cette statistique, n'a jamais récolté autant de points que d'autres joueurs aussi dominant dans cette même statistique. Peut-être qu'il y a quelque chose à voir là-dedans."

C'est vrai, mais par contre, il n'a jamais été aussi bas que 4.51% non plus. Donc il est particulièrement bas cette année comparé à lui-même.

L'autre chose importante c'est que Gomez est excellent pour les points... *à forces égales*. Il a accumulé 40 points tapant les 3 dernières années, ce qui fut bon pour le top 60 de la ligue 3 fois de suite; ce n'est quand même pas rien. C'est sur le PP qu'il peinait à New York, tout le contraire de cette année, en fait.

C'est une année complètement aberrante pour le beau Scott, il n'y a pas à sortir de là.

Côté tirs contre, Gomez n'est pas génial, mais pas affreux non plus; ses TVFs sont comfortablement dans le vert (+7.66 à l'absolu, +6.9 au relatif) et à 28.7 tirs contre/60, il se situe entre Plekanec (28.2) et Cammalleri (29.1). On ne peut donc pas vraiment parler d'un désastre. D'ailleurs, il n'est pas sur la glace pour un nombre super haut de buts contre; s'il est dans les moins, c'est principalement par absence chronique de plus.

Anonyme a dit…

quelque chose me dit que le prochain pointage se fera plus vite! ;-P
É.

Simon Lamarche a dit…

@Mathieu : Pour le lien, je parle en effet de vieux articles, probablement plus à jour, je te fais confiance si tu as vu plus récent. J'y suis allé un peu fort avec le "il y a preuve"...

Tu touches quelque chose en parlant de l'extrême bassesse du chiffre. Je suis d'accord qu'il ne se compare pas aux goons. La puck roul' po d'son bor!!

Je relisais la conversation et je vais tenter de récapituler les points importants, c'est quand même drôle, j'espère que vous ne m'en voudrez pas!

Premièrement, Vanhouse a dit:
…(par contre, je n'ai jamais cru en la malchance dans son cas, et encore aujourd'hui)… Mon feeling c'est que c'est un tricheur… Un joueur qui ne veut pas la rondelle en position dangereuse n'est pas utile à son équipe.
J’ai eu des frissons, voir quelque chose comme ça sur ce blogue-ci…
Ensuite, Mathieu a répondu :
Or la qualité des tirs est, au macro, un facteur mineur; et le pourcentage de tirs du CH quand Gomez est sur la glace a pris une "drop" qui n'a rien de mineur. L'explication demeure la même: malchance pure et simple.
Et là je me suis dit que j’aurais aimé voir un “peut-être“ quelque part dans la phrase.
Je peux me tromper, mais l’approche lorsque l’on regarde des chiffres comme ceux-là devraient être « ce genre de résultat peut être dû à la chance/variance, attendons avant de sauter aux conclusions » au lieu de « ce genre de résultat peut être dû à la chance/variance, ne cherchons donc pas ailleurs ».

Vanhouse a dit…

@Simon
Comme je l'ai dis: je suis d'accord que Gomez n'est pas un mauvais joueur et qu'il peut apporter de bonne chose à une équipe de hockey.
Mais je crois vraiment que c'est un tricheur, qu'il n'est pas prêt à payer le prix, pas prêt à se fatiguer. C'est pourquoi j'ai hâte de le voir en série. Ceci dit, cela reste mon opinion, et je ne prétend pas le contraire.

J'aime beaucoup le point que tu a apporter sur le fait qu'il a été dans les dernières saisons toujours dans les meneurs pour les TVFs. Est-ce vraiment une si bonne chose que ça? Je comprends bien que sur plusieurs saisons veut veut pas ça va rentrer. Mais en regardant bien comme il faut les tableaux des compteurs années après années et en les comparant aux tableaux de Behind the net (juste les Forwards en TVF avec un bon minimum de games joués, pour se donner une chance) c'est asssez facile de voir qu'il n'y a aucune réelle corrélation.
Bien sûr, Zetterberg est un peu le gars pour qui ça marche bien, mais sinon...

Ce qui m'amène vers une parenthèse:
l'écart entre Gomez et D.Sedin
Gomez 33.7
D. Sedin 30.6
Donc, sur un match (disons 20 minutes) environ 1 TVF créé.
Je ne comparerai pas les Sh% ici, ça serait ridicule (sauf que c'est ça qui fait que un est 1er de la LNH pour les points)...mais l'écart pour une partie n'est pas énorme (1 TVF) et je me demande beaucoup si cela est significatif sur une longue période.

Pour avoir un bon joueur selon moi tu doit avoir un Sh% relativement constant autour de 8 et conserver un TVF autour de 30 à chaque année. Avec ça, tu peut être 1er marqueur de la NHL une saison lorsque la puck va rouler de ton bord, pis que tes coéquipiers sont efficaces. Je ne vois pas vraiment l'intérêt d'être dominant aux TVFs.

Pour Gomez, c'est dans sa façon de jouer. Il tends à créer des tirs. Ce qui est bien, sauf que des fois essayer de mieux se placer avant de créer le fameux tir pourrait faire la différence.

(dans le chiffrier le Olivier pour le nombre de chance je cherche où? désolé j'ai fouillé mais en vain)

Vanhouse a dit…

J'ai trouvé les chiffres tant désiré dans les chiffres de Olivier (c'était très facile d'ailleurs...)

J'ai pris les chiffres pour comparer Plek et Gomez sur cette année et l'an passé et j'ai créé un ratio:
chances/60min (provenant de olivier)
/ TVFs/60 min (behindthenet)

Je l'ai fait avec les pour et les contre.

pour Contre
chances/TVFs chances/TVFs

Gomez
10-11 0.560 0.667
09-10 0.623 0.655

Plek
10-11 0.691 0.610
09-10 0.665 0.633


Je n'irais pas plus loin que les chiffres que j'ai sorti ici. (plus ou moins le temps, disons que mon travail en souffre...) mais un TVF de Gomez à moins de chance de créer une chance de marquer que celles de Plekanec. Peut-on dire que un TVF de Plek est plus dangereux que ceux de Gomez? je crois que oui.
J'aimerais bien avoir les chances de Gomez sur plus de saison, mais je crois que la même tendance irait dans le même sens.

Et je ne dirai même pas que un TVF contre Gomez est généralement plus dangereux.

Mathieu a dit…

1 tir par match, c'est 82 tirs par saison, à 8% (plus ou moins moyen), on parle d'une différence nette de 6.5 buts. Ce qui n'est pas peu.

Pour ce qui est de ton critère (30+ tirs, 8% SH)...

2007-2008: 31.3 SF/60, 7.18 SH%
2008-2009: 34.5 SF/60, 6.74 SH%
2009-2010: 29.9 SF/60, 8.51 SH%

Gomez n'est vraiment pas loin du compte. Mais, bien sur, pour être premier marqueur de la LNH, il faut aussi produire sur le PP, ce qui inclut de nombreux facteurs d'équipe (temps de PP total de l'équipe, capacités des autres joueurs, etc. etc.) Pour la production à 5 contre 5, Gomez a été un top-60 de la ligue chacune des 3 dernières années.

Quant à ceci: "Je ne vois pas vraiment l'intérêt d'être dominant aux TVFs."

Ce qu'on a découvert, c'est que les TVFs ont non seulement une hautement corrélation avec la victoire et avec le différentiel de buts, mais aussi que c'est un talent hautement persistent. Être dominant aux TVFs, donc, c'est la seule manière d'être bon à cinq contre cinq.

Alors, désolé, mais l'intérêt d'être dominant aux TVFs (ce qui revient à dire dominant en possession de rondelle) est capital. À cinq contre cinq, on pourrait même arguer que rien n'est plus important.

Si tu es pour dire qu'il n'y a "aucune réelle corrélation" entre les TVFs et les points à forces égales et ce "juste en regardant les tableaux"... ish. Il faut d'abord comprendre que les TVFs sont une mesure à forces égales, alors que l'accumulation de statistiques "boxcars" passe beaucoup par le PP.

D'autre part, je t'invite à lire behindthenethockey.com et les autres blogues qui ont analysé les Corsi (les TVFs) en long et en large, en faisant des corrélations mathématiques et non en regardant la chose à l'oeil, et ont effectivement noté une corrélation.

Pour ce qui est des chances de marquer, j'ai simplement pris le tableur aimablement fourni par Olivier et son travail de moine (le lien est en haut à gauche sur la page principale) et j'ai utilisé une formule toute simple pour faire le total.

Anonyme a dit…

" l'intérêt d'être dominant aux TVFs (ce qui revient à dire dominant en possession de rondelle) est capital. À cinq contre cinq, on pourrait même arguer que rien n'est plus important."

Personne ne peut être contre ça, mon point est plutôt, ce n'est pas nécessaire d'être le meilleur.

D'ailleurs avec un exemple:
Gomez versus D. Sedin
moyennes pour 4 saisons (de behindthenet)

Gomez
SFon Sh%
32.3 6.765

D.Sedin
SFon Sh%
29.75 10.9525

Tu vois ou je veux venir en?

pour un match (SFon/4), environ 15 minutes(un peu plus réaliste, comme temps à force égal mais encore...)
SFon*Sh%
et x 82 matchs pour nb buts ON /saison

Gomez 44.79
D.Sedin 66.80


Les TVFs sont un bon indicateurs mais ne disent pas tout.

Vanhouse a dit…

Désolé je n'ai pas signé mon dernier commentaire.
Vanhouse