dimanche 6 février 2011

Les défenseurs

Voici l'analyse des performances des défenseurs au cours des 4 premiers mois de la saison. Contrairement aux avants, les duos défensifs ont été relativement stables. Ces données vont donc essentiellement confirmer ce qu'on sait déjà. On ne peut pas sortir des primeurs à tout les jours, eh?

Avant d'y aller, un rappel sur les données et les tableaux. J'utilise toujours les mêmes indicateurs...
  • TVF (Tirs vers le Filet, soit les Tirs au but, les tirs bloqués et les tirs manqués), qui nous permet d'évaluer dans quelle zone le jeu se déroule lorsqu'un couple de joueurs se retrouve sur la glace
  • MENJ (mises en jeu), nous indique la présence du joueur sur des mises en jeu en zone offensive ou défensive (exclut donc les mises en zone neutre). La présence aux mises en jeu était directement liée à la volonté de l'entraîneur, ça nous donne une idée de ce que Martin cherche à faire avec un couple de joueurs.
  • Chances; les chances de marquer que j'ai compilées depuis le début de la saison. La description exacte de ce que je considère une chance est inscrite à la gauche de cette page.
Quelques notes sur les tableaux
  • Ce sont des croisements permettant de voir ce qu'un joueur fait sur la glace avec un autre joueur. Il s'agit des résultats à forces égales; le temps passé sur jeu de puissance et le désavantage numérique n'a donc pas d'impact sur ce qui est écrit ici.
  • Les cases en bleu indiquent que la majorité des événements se retrouvent dans cette partie du tableau.
  • La dernière colonne de chaque tableau indique ce que le joueur a fait avec les gardiens de but du CH, ce qui donne donc sa performance globale.
  • Deux indicateurs marquent les TVF, Chances et MENJ; la colonne "N" indique le nombre d'événements survenus lorsque ces deux joueurs sont ensemble sur la glace, la colonne % indique la part de ces événements en faveur du Canadien:
    • N 50  et 60% pour les TVF et les chances de marquer veut dire que, sur 50 événements, 30 ont été créés par le CH et 20 par l'adversaire.
    • N 50 et 60% pour les MENJ signifient que sur 50 mises en jeu, 30 ont eu lieu en zone adverse et 20 en zone défensive. Il ne s'agit donc pas ici de savoir qui a gagné la mise en jeu, mais de savoir où elle a eu lieu.
Roman Hamrlik

Spacek et Hamrlik ont été appelés à jouer contre les meilleurs adversaires au cours des 3 premiers mois. Ce qui est ici notable, c'est le changement dramatique du rôle confié à Hamr une fois associé à Wisniewski. 58% de mises en jeu en zone adverse, c'est haut, très haut. Les chances et les TVF sont à l'avenant. Hamrlik est durable, versatile et constant. On est encore loin de la période des agents libres, mais j'ai de la misère à croire qu'on ne le reverra pas ici l'an prochain.

Jaroslav Spacek

Vu par ce tableau, Spacek ressemble à Hamrlik. Deux choses ressortent, quand même:
  • La transition avec Weber a été ardue. Les choses semblent maintenant se placer, mais ça allait un peu vite pour ces deux-là en janvier. Je soupçonne une blessure à Spacek comme cause partielle.
  • Notez le mois d'octobre avec Subban. On a gardé, de cette période, l'impression que ces deux-là ne peuvent pas jouer ensemble parce que c'était la catastrophe. À voir ce tableau, c'est plutôt le contraire. De fait, si Subban joue aujourd'hui avec Gill et non Spacek, c'est probablement parce que Gill peut aider Subban mais pas Weber, bien plus que pour économiser Spacek.
Hal Gill


Un autre vieux couple séparé par les blessures. Gill et Gorges avaient une tâche bien définie et s'en acquittaient fort bien. Gill et Subban remplissent un rôle similaire, mais légèrement plus exigeant. À ma connaissance, absent le duo Spacek-Hamrlik, ils sont ceux que Martin envoie méthodiquement contre les meilleurs éléments adverses. C'est pourquoi il faut souligner la disparité affichée en janvier entre, d'une part, le % de mises en zones défensives et, d'autre part, les chances et les TVF. On appelle ça faire pencher la glace du bon bord. Et Gill n'a pas acquis ça comme par magie. Deux choses y ont contribué, selon moi.

Primo, les officiels sont beaucoup, beaucoup plus tolérants sur les histoires d'accrochage et d'obstruction. Il me semble, en fait, que la LNH est passée dès le mois de décembre en mode "séries". Ça donne un immense avantage au Pylône du Massachusetts.

Secundo: c'est une devinette! Je vous laisse un indice, écrit en caractère gras à la ligne suivante.

PK Subban


Ceux d'entre vous qui aiment les chiffres et suivent ce blogue depuis l'an dernier ont souvent eu l'occasion d'observer des tableaux indiquant en détail en quoi tel ou tel joueur se fait enterrer vivant sitôt qu'on le sort de sa zone de confort. Surtout lorsqu'il était question des 6e défenseurs du club. Partout où Subban passe, les choses virent lourdement à l'avantage du CH. Après avoir mis la LAH à feu et à sang l'an dernier, PK a recommencé le même numéro avec Picard contre les fonds d'alignements. Je veux bien croire qu'il a souvent démarré en zone adverse, mais 60% et + aux TVF et aux chances sur trois mois avec Alex Picard (que j'adore et respecte, mais qui n'est pas un régulier), c'est fort en viarge. Qu'après la perte de Gorges Martin soit contraint de séparer son duo de leveurs de fonte pour garder sa défensive à flots et envoie le jeune avec Gill dans la mare aux requins me semblait audacieux. Comme quoi, au bout du compte, je m'inquiète pour le fun de le faire pendant que ces gens là font le job pour lequel ils sont grassement payés: Subban a pris tout ça dans comme il a pris tout le reste, en ricanant. Si Richards et les autres ne peuvent pas le blairer, c'est parce qu'il performe ainsi. Si Subban avait la même attitude et le talent de Picard, personne ne se donnerait même la peine d'en parler. Que le gars ne soit pas dans la "conversation" pour le titre de recrue de l'année en dit long sur l'imbécilité du processus.

Anyway, on en tient un vrai. Et c'est plate à dire, mais ça va avoir un impact sur ce que le club va faire avec Markov.

Josh Gorges


Rien de bien compliqué: efficace, constant, durable, parti pour l'année. Snif. Quand même, je pense que le fait d'utiliser les mises en zone défensive comme approximation de la difficulté des tâches défensive ne lui rend pas justice. Va vraiment falloir que je trouve un genre d'indicateur de qualité des adversaires. La question, avec Gorges, est de savoir s'il serait meilleur (pas différent, juste meilleur) à gauche. Si la réponse est oui, on a un premier duo de défenseurs pour les 7 prochaines années. Et on n'a pas encore décidé d'où jouait Markov...

Alexandre Picard


Son cas m'avait intrigué en début de saison. Le verdict semble plutôt clair: très bon 7e défenseur, devra apprendre deux ou trois trucs supplémentaires de Hal Gill pour devenir régulier. Je pense qu'il peut y arriver; il a excellé comme caddy de PK Subban et serait probablement capable de rendre de fiers services à une défensive au top-4 minutivore. Mais dans le cadre montréalais, ça ne fera pas long feu.

Yannick Weber


Je me plais à radoter le fait qu'il a commencé l'année au 9e échelon parmi les défenseurs de l'organisation. O'Byrne n'en avait plus pour longtemps, et il y est pour quelque chose. Il est maintenant en train de manger le lunch de Picard. Au total, on ne parle pas de Subban, mais à 22 ans et 32 matchs dans la LNH, Gauthier doit quand même commencer à se poser des questions. On ne sais pas encore s'il sera capable de jouer, ne serait-ce qu'en second violon, contre les gros trios adverses. Si l'état-major considère que c'est possible avec 100 matchs derrière la cravate (quelque part à ce moment-ci l'an prochain), ça veut dire que d'autres devront faire de la place. Parce que le kid a deux choses qui jouent pour lui, s'il s'avère qu'il peut être un régulier l'an prochain. Il ne coutera pas cher et il peut encore s'améliorer.

Mais on ne le saura pas avant un moment. Il est encore soigneusement protégé, ses bons résultats doivent donc être pris avec un grain de sel.

James Wisniewski


Son acquisition m'a emballé. Je reste impressionné par le joueur; il ne coûte pas trop cher, il est un atout réel sur le jeu de puissance, il n'a pas peur du jeu robuste et n'est pas nonchalant pour 5 sous. Le gros problème, dans son cas, se résume aux crises de panique en zone défensive. Je crois que c'est le genre de chose qui se règle avec du bon coaching et que le CH dispose des outils nécessaires pour l'aider. Mais le gars coûte ce qu'il coûte et il sera en audition d'ici la fin des séries. Après, Gauthier devra décider s'il y a lieu de le garder. Un peu comme dans le cas de Dominic Moore, je ne serais pas surpris de le voir remplacé par un vétéran au salaire minimum et Yannick Weber.

4 commentaires:

Simon Lamarche a dit…

"Hamrlik est durable, versatile et constant. On est encore loin de la période des agents libres, mais j'ai de la misère à croire qu'on ne le reverra pas ici l'an prochain."

Wow, devin en plus!


http://www.cyberpresse.ca/sports/hockey/201102/07/01-4367923-hamrlik-accepterait-un-role-moindre-pour-finir-sa-carriere-a-montreal.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_canadien_427188_section_POS2


Sans dire que ça se fera, s'il accepte un moindre salaire, je crois qu'on peut compter sur Gauthier pour bien évaluer ce que le vieux Tchèque pourrait donner.

Je regarde Spacek, et s'il est prêt à revenir la saison prochaine et que Gorges et Markov reviennent eux aussi en santé, les deux vieux tchèques pourraient être la troisième paire de défenseurs l'an prochain, pas si mal!

Olivier a dit…

Je commence à en avoir une couple à mon actif dans ce genre-là; c'est fou ce qu'on peut parfois appréhender juste en les regardant aller :).

Pour ce qui est de Hamr, je refse de croire qu'il graderont Gill avant lui. Veut ben croire que le 75 a du leadership, mais les deux ne me semblent pas dans la même classe. Mais je peux me tromper. Surtout si Roman demandes 2.5 milions et Gill 1.25 :).

Le contrat de Spacek se poursuit jusqu'à l'été 2012.

Simon Lamarche a dit…

Oui, je me suis mal exprimé, je voulais dire si Hamrlik accepte de revenir... peu importe.

Autant j'aime Gill, Hamrlik l'an prochain pourrait faire exactement ce que Gill fait cette année, quelques shifts sur le PP en bonus!

En bout de ligne,les défenseurs qui reviendront l'an prochain (assurément): Subban, Weber, Spacek, Gorges (à moins de problèmes majeurs).

S'agit maintenant de voir qui de Big Wiz, Hamrlik, Gill, Picard (lol?) et Markov vont le mieux complémenter ce groupe-là. Si Markov est en santé, la question ne se pose pas, il en manquerait donc un de plus. Si Big Wiz aime jouer à Montréal, il est mieux de ne pas demander trop cher.

Carle pourrait-il bien faire comme 7ème défenseur l'an prochain? Un jeune avec du upside, prêt à voler le job d'un des vétérans, on a déjà vu ça bien aller!

Vanhouse a dit…

Wiz ne pourra pas être un CH avec Subban, Weber et Markov. (4 def réguliers "offensifs", dont 2 ayant des lacunes defensives...)
Selon moi, Weber est le gars le plus suceptible de partir avant la limite cette année. (pour sa valeur)

Notre réel probleme est Spacek, car si j'ai le choix, c'est Hamrlik et Gill que je garde et non Spacek et X.

Hamrlik et Wiz demanderont trop pour nos moyens. Dommage pour les 2.