samedi 15 janvier 2011

20662: Rangers 2 Montréal 3

La formule consacrée est ici de mise : c'était d'une rare inélégance. Un peu comme les jeunes défenseurs des Rangers ont paniqué après le but d'Hamrlik et n'ont récupéré que quelque part en début de troisième, le CH a paniqué en troisième, menant à un finish heureux sur le seul mérite de Price.

Au fil de l'horloge, c'était un match plutôt pénible à regarder, donc. Stressant. Mais les chiffres nous donnent une image intéressante de ce qui s'est passé entre la deuxième et la troisième : Tortorella a coupé son banc et changé ses trios. Ça a bien failli marcher.

Scoring Chances for NHL Game Number 20662

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL118:39141314203144811718303638425v5
NYR118:25611213167681830363842865v5
NYR117:062031445257581623273045975v5
MTL117:11441120213144571623273045975v5
MTL113:5213613143168811623303844455v5
MTL113:4413613143168811623303844455v5
NYR113:106131431688158181922305v5
NYR113:056131431688158181922305v5
NYR113:04but6131431688158181922305v5
NYR19:27131431447581819303844455v5
NYR18:31631525758681623304244975v5
MTL16:4444 but1314203144525182330425v4
MTL15:1214 but1314203152765171823305v4
MTL13:5846 but615313246681921303844865v5
MTL12:36572031445257581722303638445v5
MTL11:072111213167757658192227305v5
NYR10:101520314446571017233044975v5
NYR214:241314314446681618233038455v5
MTL213:114613143144467658181922305v5
MTL212:02761314203152765171823305v4
MTL211:48131314203152765171823305v4
NYR28:18131420314481510171830425v5
NYR27:39611213167682123303844865v5
NYR26:11203144525758819223038445v5
MTL24:3252131420315276581822305v4
MTL24:3152131420315276581822305v4
MTL24:3052131420315276581822305v4
MTL24:13131420315276581822305v4
MTL22:1821611213167681719303842445v5
NYR317:591120213144572330363844455v5
NYR313:0761531324668518212330365v5
NYR313:06but61531324668518212330365v5
NYR312:111314317576811619303844865v5
MTL311:59131314317576811619303844865v5
NYR311:18112021314467510171830425v5
NYR311:14112021314467510171830425v5
NYR39:2113143175768158161822305v5
NYR39:1213143175768158161822305v5
NYR35:5613142031448158161822305v5
NYR34:05203144525758518212330365v5
MTL32:22811314317576811017303842975v5
NYR30:471431324476510172122424v5
NYR30:241431324476510172122424v5
NYR30:221431324476510172122424v5
NYR30:031421314476510172122424v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK10:31480:00001:2700
11S. GOMEZ11:58350:55001:1100
13M. CAMMALLERI13:376105:02800:0000
14T. PLEKANEC14:336105:02804:1604
15J. HALPERN12:39130:26001:5100
20J. WISNIEWSKI16:43395:08803:1000
21B. GIONTA13:10350:55001:3701
31C. PRICE46:3211226:23807:0504
32T. MOEN9:38120:26003:3703
44R. HAMRLIK18:234111:07104:5004
46A. KOSTITSYN13:55240:26000:0000
52M. DARCHE8:41145:02800:0000
57B. POULIOT10:01260:00000:0000
58D. DESHARNAIS7:35140:00001:3800
67M. PACIORETTY10:53240:55000:0000
68Y. WEBER11:29490:55000:0000
75H. GILL19:37340:26002:3300
76P. SUBBAN16:30435:10702:1004
81L. ELLER12:47590:00000:0000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1987820000000
2842460000000
321421000000400
4000000000000
Totals1926112280000400



  • Ils ont tenu le fort aux chances, mais le trio de Pleks en a bavé. Jouant principalement contre le trio de Boyle-Fedotenko-Prust pendant les deux premières périodes, ils ont été complètement dominés. Amenés contre Gaborik, Anisimov et Dubinsky en troisième, ils se sont vaguement repris, mais à peine. Dissicile soirée.
  • Gomez a passé les deux premières périodes contre Gaborik, Wolski et Stepan. Sans être dominant (c'est contre Fedotenko, Boye et Prust qu'ils ont fait des dommages pendant les deux premières périodes), ça se tenait dans le domaine du "low event". En troisième, ils se sont fait cogner lorsqu'ils allaient contre Gaborik, Anisimov et Dubinsky et se sont tenus contre l'espèce de troisième trio Newbury-Wolski-Fedotenko.
  • Desharnais et ses sbires n'ont pas eu beaucoup de glace, mais Martin a continué à lui donner du désavantage numérique; j'en suis fort heureux. Ceci étant dit, je ne le place ici dans le rôle nominal de 3e trio que par paresse; il pivote bel et bien le 4e trio, protégé des affections trop insistantes de l'adversaire.
  • Le trio de Halpern a eu un parcours intéressant. Envoyé contre un peu tout le monde au cours des deux premières périodes. En troisième, ils se sont fait niquer par Zucarello, mais ont surtout eu pour tâche de ramasser le gros Boyle, Fedotenko et Prust, trio que Pleks ne pouvait contenir, mais que Halpern et ses deux gros ailiers ont su tenir tranquille. Aussi, Akost a un bon tir frappé.
  • Hamrlik et Wisniewski ont été collés à Gaborik pour l'essentiel de la soirée. Pas trop de dommages, mais Wisniewski semble régresser. J'étais trop enthousiaste juste à regarder les chiffres? Est-il encore en adaptation? Anyway, faut vivre avec, alors. Mais je ne peux m'empêcher de croire que Martin préfèrerait l'avoir avec Picard comme troisième duo; ça n'a pas fonctionné, ce qui nous prive donc des deux vieux Tchèques.
  • Gill et Subban ont eu à contenir le deuxième trio et m'ont semblé plus en phase l'un avec l'autre. Subban utilise très bien sa force et sa mobilité derrière le filet et Gill est en conséquence moins débordé sur les descentes.
  • Encore une fois, j'ai trouvé Spacek et Weber terriblement vulnérables. Deux buts contre, éviscérés aux chances... Seuls les TVF sont bons, mais ça semble être du vent. Pas rassurant.

5 commentaires:

Mathieu a dit…

Les chances s'alignent très mal avec le nombre de tirs cette fois-ci. J'aurais cru le Canadien largement dominant après deux, mais là, ils sont arrivés à être déficitaires à forces égales avec +10 aux TVFs?

16 à 1 en troisième? 12-1 aux forces égales? Je veux bien croire que c'était laid, mais... beaucoup de deuxièmes chances, ça a l'air. Je persiste à me questionner sur les retours. Ce sont bien sur des jeux à haut pourcentage, mais ils sont de nature bien différente de la création d'une chance initiale.

Moi qui croyais qu'on voyait l'équipe se replacer après le récent dérapage, malgré une troisième en relâche.

Le trio de Plekanec semble en arracher dernièrement -- au point où il se fait traverser par des trios que Gomez et Halpern parviennent à contenir. Cammalleri malade et Eller pas prêt, peut-être?

Bon, admettons que l'équipe continue de régresser. Que faire? Je pense que l'appariement des défenseurs continue d'être déficient. Si Wisnievski régresse et Spacek-Weber n'arrivent pas à tenir, de grâce, remettons Spacek avec Hammer et remettons Picard-Wis, ça ne sera tout de même pas pire. Mais j'ai comme des doutes sur la débandade de Wisnievski. Pense plus qu'il a des problèmes d'adaptation ou alors juste une mauvaise séquence.

Olivier a dit…

Je ne pense pas que l'équipe, sauf blessure à un autre joueur important, régresse encore plus. Ils ne sont pas si pires que ça, entendons-nous. Mais les pertes de Markov et Gorges sont, au cumul, terribles.

Wisniewski qui se stabilise juste un peu plus en défensive devrait aider. Subban et Gill qui continuent à s'ajuster l'un à l'autre devrait aussi aider (ils en font déjà beaucoup!). Reste Spacek, Picard et Weber.

Pour ce qui est des deuxièmes chances... Oui, ça "déforme". Mais les deux buts des Rangers ont été marqués comme ça ce soir! Tu laisses les gars piocher sur ton gardien, tu cours après le trouble.

C'est l'autre raison pour laquelle je ne crois pas qu'ils puissent faire pire que présentement: la structure défensive s'est complètement effondrée depuis quelques matchs et ils tiennent leur bout quand même. Ça va éventuellement revenir, lorsque Martin va re-stabiliser ses trios et ses duos.

Pour ce qui est des chances vs les TVF... Beaucoup de tirs de la ligne bleue, je pense.

Mais bon, comme je dis, ils ne peuvent pas être pires que ça, on voit que certains joueurs peuvent monter en régime et les unités spéciales sont impériales.

Pas trop inquiet. Mais j'ai changé d'avis sur les Bruins. Ils vont être durs à rattraper.

Mathieu a dit…

Les Bruins sont deux points devant et n'ont plus qu'un seul match en main. Ils sont rattrapables, surtout que le CH semble carrément avoir leur numéro.

Je les trouves quand même trop dépendants de leurs gardiens, mais c'est moins pire récemment.

Simon Lamarche a dit…

Pour ce qui est des chances, je regardais le match hier en me disant que ça n'allait pas 100% représenter le déroulement. J'ai trouvé que plus souvent qu'autrement ils se rendaient profondément dans le territoire, pour jouer derrière Lundqvist. De là, ils se créaient des "non-chances" (faibles wrap-arounds) ou des "possibilités de chances" (comme les passes de Desharnais, de derrière le filet au centre de l'enclave) sans que personne ne puisse mettre le bâton dessus.

Olivier a dit…

Bon, semble (via Blueshirt Banter) que j'ai marqué une chance de cammalleri pour les Rangers. C'est donc 15-2. Le type qui call les Rangers les a à 12-3, semble qu'il doute aussi de mes rebonds.

Je vais corriger ça demain.