vendredi 26 février 2010

Dominic Moore

On peut penser qu'au début de la saison, l'état-major du Canadien a donné à Metropolit et Lapierre leur poste respectif en espérant que le premier soit encore capable de remplir un rôle qu'au pire on espérait voir le second capable de remplir. Centre défensif, troisième centre, name it.

Semble que ça ne soit pas arrivé. Arrives donc Dominic Moore, jouant ici pour son septième club depuis la fin du lock-out. Il a fait ses classes dans l'universitaire américain, puis 14 et 19 buts dans la ligue américaine, après quoi sa carrière décolle. Le type semble savoir comment prendre une mise en jeu et semble produire un minimum à 5 contre 5 lorsqu'il est jumelé à autre chose que des pieds de céleri. Ainsi, en 2009-10:

QualComp
TG/MJ +/-TVFPts/60TVFrel/60TVFrelCo%MJZoff
Lapierre11,47-0,06-0,010,91-12,5-8,847,50%
Métro11,56-0,060,021,181,3-1,1642,10%
Moore12,410,0030,641,452,9-2,442,10%


Moore, historiquement, serait donc apte à nager dans le profond (prendre beaucoup de mises en jeu en zone défensive) sans pour autant être aidé par son entraîneur. Les deux mesures de qualité des adversaires élaborées par Gabriel Desjardins (basées sur les +/- des adversaires ou encore sur leurs capacités à tirer au filet) nous indiquent que Moore a joué cette saison contre les bons éléments de l'adversaire sans pour autant se faire complètement enterré.

J'ai, dans mon dernier billet, signalé qu'à l'étranger Jacques Martin s'appuie encore plus lourdement qu'à domicile sur ses joueurs offensifs pour les situations défensives. Vu l'utilisation faite de Gomez et Plekanec, ce n'est pas peu dire. Mon hypothèse est qu'il procède ainsi parce qu'il craint que l'entraîneur adverse use du dernier changement pour coincer les Metropolit et Lapierre avec ses meilleurs éléments. Je considère que c'est là un comportement commun aux entraîneurs de la LNH. Cela me donne donc une façon de voir qui, des joueurs d'une équipe donnée, jouit de la confiance de son entraîneur. Voici un tableau reproduisant les données utilisées dans mon dernier billet, mais cette fois-ci pour les joueurs de centre des Panthers.

Un détail pour commencer: la position d'un joueur est établie par un script qui va, pour une partie donnée, consulter l'alignement officiel d'une équipe pour un match donné. Ainsi, Nathan Horton était au cours des 10 premiers matchs identifié comme joueur de centre et depuis comme ailier droit. Dominic Moore lui a toujours été identifié comme centre et est un des 5 joueurs ayant à cette position été sur la glace pour plus de 1000 tirs tentés à forces égales. Sachant que les Panthers sont -104 à domicile et -117 à l'étranger pour ce qui est du différentiel de mises en jeu offensives/défensives (sont pire que le CH, pas des farces...), ce qui ne laisse pas grand place pour cacher les pochetrons. Voici donc comment ça s'est passé en Floride:

NomTVFMenJTVF+/-MenJZo-ZdDiff Dom/Étranger
TVFMenJ
STEPHEN WEISS1759548-11-48-272
STEVEN REINPRECHT1535431-239-45-191-29
GREGORY CAMPBELL1174358-182-60-36-6
DOMINIC MOORE1138367-88-59-1813
KAMIL KREPS1073416-213-783110
SHAWN MATTHIAS528119-623-61
NATHAN HORTON2918413-4-232
MICHAEL FROLIK24678-40-4-32-16


Reinpreich et Frolik sont les joueurs de confiance, ce qui tombe sous le sens. Moore, à vue de nez, est un de ceux que l'entraîneur des Panthers a cherché à protéger depuis le début de la saison. On peut donc comprendre que les Panthers l'ont employé dans un rôle similaire à celui de Metropolit, soit de 3e centre pseudo-défensif: capable de prendre des tâches défensives, mais pas contre les meilleurs éléments adverses, donc pas mal moins utile à l'étranger. La différence entre lui et Metropolit, c'est que les mains plus favorables que lui donnait son entraîneur sur les glaces adverses semblent lui avoir permis de maintenir le niveau de performances affichées à domicile, alors que Métro, malgré une protection manifeste, coule à pic sur les glaces étrangères (et n'est déjà pas très fort à domicile). Est-ce que ça valait un deuxième choix?

Pôvre Métro...

À force de lire à gauche et à droite, à force aussi de regarder des matchs de hockey, j'en suis venu à la conclusion que, hormis les habiletés d'un joueur, deux choses influencent son niveau de performances sur la glace: la qualité des adversaires et la position de départ de ses chiffres. Un grand joueur, Crosby mettons, peut partir toute la soirée durant sur des mises en jeu dans sa zone contre les meilleurs adversaires, il va trouver le moyen de se démerder. Pas besoin d'être Crosby d'ailleurs, Plekanec l'a fait de façon admirable depuis le début de l'année. La crème, pour faire simple, finit toujours par remonter à la surface, les bons joueurs finissent toujours par en donner pour leur argent à leur équipe.

Là où ça se complique, c'est avec les joueurs qui ne sont pas, comment dirais-je, « excellents ». Disons des joueurs qui ne sont pas du matériel à top6/top4. Ces joueurs-là ne sont souvent pas tant mauvais qu'inégaux; leurs aptitudes dans certaines facettes du jeu les ont menés à la LNH, leur capacité à ne pas trop se faire torpiller sur leurs faiblesses leur permet de se maintenir. Les commentateurs aiment à parler, pour les décrire, de joueurs de « profondeur ».

Je pars de ces considérations pour amener quelques éléments à un des débats les plus intéressants à se tenir au sujet du Canadien de cette saison: l'équipe présente-t-elle de si exécrables performances à 5 contre 5 parce que le groupe de joueurs assemblé par Gainey (et Gauthier) est globalement trop médiocre, exposé par les nombreuses blessures aux meilleurs joueurs? Où est-ce parce que l'entraîneur, fort de 1000 matchs d'expérience et d'un contrat négocié par Marcel Aubut, n'est pas pour autant foutu d'implanter un système de jeu digne de ce nom?

Je n'ai pas de réponses à ces questions. Mais si j'ai, dans mon précédent billet, choisi de montrer comment les tirs concédés et tentés, les buts marqués par et contre l'équipe varient énormément selon que l'équipe est à domicile ou non, c'est qu’on trouve là la base de quelques observations intéressantes. En gros, le CH est passablement respectable à domicile, abominable à l'étranger. Quoiqu'elle ait un nouveau noyau de joueurs et un nouveau coach, l'équipe n'en est pas moins franchement inférieure à forces égales à l'édition 2008-09.

Parce qu'il n'a pas, à l'étranger, autant contrôle sur les adversaires qu'affronte tel ou tel joueur, Martin s'appuie beaucoup, beaucoup plus lourdement sur ses bons joueurs pour se sortir de la zone défensive. En ce sens, je ne crois pas qu'il agisse différemment des autres entraîneurs de la LNH. N'empêche, le portrait est assez simple: plus un joueur est bon, plus il se retrouve dans le trou au niveau de la position de départ.

Dernier détail: le tableau présente, pour le temps passé par un joueur donné sur la glace, le total des Tirs vers le filet (TVF) par et contre le CH, le total des mises en jeu (MenJ), le différentiel des TVF pour et contre le CH (TVF +/-), la différence
des MenJ prises en zone offensive et défensive (MJO-D). À droite, on retrouve la différence des TVF+/- et MJO-D entre les matchs à domicile et l'étranger.



La grande inconnue est pour moi la variation de la qualité des adversaires affrontés à domicile et à l'étranger. N'empêche, on peut constater que certains joueurs ont eu à supporter une surcharge particulièrement importante: Plekanec, Cammalleri et Kostitsyn ont été généreusement enterrés par le coach et on ne doit pas s'en surprendre. La réputation de Joe col roulé n'est plus à faire et AKost ne s'est pas trop mal débrouillé à ce chapitre au cours des dernières années. Je n'ai pas les "splits" par mois, mais je soupçonne que Cammalleri voit ses chiffres particulièrement torpillés par le mois de décembre. Quand même, ceux qui se demandent pourquoi le #13 ne produit pas beaucoup à l'étranger ont peut-être ici un début d'explication.

Les chutes de production de Gionta et Gomez sont intrigantes; pas aussi prononcées aux TVF que Pleks et cie, malgré une diminution similaire des mises en jeu. Peut-être Martin devrait-il s'appuyer un peu plus lourdement sur eux? Peut-être que ce n'est juste pas possible. Faut bien marquer des buts, un moment donné...

Les deux derniers centres font franchement pitié. Faudra regarder à la fin de l'année a quel point Lapierre est victime de l'effet Laraque. Sur la glace pour un total de 200 TVF, le gros George a terminé -68! C'est pourri solide, ça! Sinon, Lapierre ne semble pas encore avoir trouvé le moyen de générer du temps de possession. C'est un peu dommage, parce que Métro, lui, semble bel et bien fini: Martin a manifestement décidé de lui donner l'essentiel des mises en jeu en zone offensives enlevées à Gomez et Pleks à l'étranger et le résultat est parfaitement catastrophique.

La liste des défenseurs nous montre enfin à quel point Martin s'est fié à son top 3 et à quel point la protection de Bergeron est passée par le sacrifice de Spacek. Outre le vieux Jaro, c'est Gorges qui retiens mon attention. Celui-là a, au quart du prix et en étant globalement plus efficace, tout simplement pris la place de Komisarek. Juste ça.

dimanche 21 février 2010

Le mal du pays

Après 63 matchs, il est intéressant de s'attarder aux différences de performances affichées par le club à domicile et à l'étranger. Le site de la LNH, sur ce point, comporte quelques tableaux fort intéressants.

Ainsi, lorsqu'on regardes le jeu de puissance, on constate qu'au pourcentage de réussite Montréal est 20ème à domicile, et 23èmes pour le nombre d'opportunités (112 en 32 parties) obtenues. Fait à noter, après 28 matchs (lors de la rédaction du brouillon de ce texte), le CH était bon dernier avec 98 occasions en 28 parties.

À l'étranger? Montréal est bon premier aux pourcentages (32,5%!) et avant-dernier aux opportunités obtenues (83 en 31 PJ). Au total, ils sont deuxièmes aux pourcentages (24,6) et derniers aux opportunités. Globalement, on peut donc suggérer que le club a sur-performé à l'étranger et se trouves ainsi au total à avoir pleinement profité du peu (relativement au reste de la ligue) de ces opportunités payantes qu'ils ont réussi à soutirer à leurs adversaires.

Le désavantage numérique présente un profil différent. Le club est globalement 7ème aux pourcentages et 3ème au nombre d'opportunités concédées à l'adversaire. À domicile, l'équipe est 17ème aux pourcentages et 7ème aux opportunités concédées. À l'étranger, le club est 8ème aux pourcentages et 6 ème aux opportunités concédées. Bref, le club semble à ce niveau pas mal indifférent au contexte et cette indifférence, à se fier au rang global largement supérieur aux rangs divisés en fonction du lieu, semble être une force de l'équipe par rapport au reste de la ligue.

C'est à forces égales que ça devient franchement intéressant. Le club est présentement à -17, soit +109/-126. À domicile, ils sont +66/-59 en 32 matchs et à l'étranger +43/-67 en 31.

Une constante à forces égales: sont pas capables d'acheter un but. Quelle surprise. Par contre, la défensive passes d'atroce à l'étranger à parfaitement respectable à domicile. Et aux tirs? Pour avoir une vue d'ensemble, j'ai décidé de colliger pour la saison les stats sur les tirs vers le filet (TVF). Ventilés par mois et par domicile / étranger, voici ce que ça donnes depuis le début de la saison:

LieuMoisButs+Buts-Tirs+Tirs-%buts+Tirs
domicileoctobre171236326857,6%
novembre141231032848,8%
décembre101224030144,4%
janvier131131035247,1%
février121222623049,6%
Somme domicile66591449147949,6%
étrangeroctobre101729633346,6%
novembre6916226138,4%
décembre192341156042,4%
janvier51425929046,5%
février34959549,7%
Somme étranger43671223153944,1%
Total1091262672301846,9%


L'exercice est académique, mais il mérite d'être fait; tout le monde comprends aujourd'hui que le CH est poche à forces égales; l'équipe a terminé la dernière saison -296 aux tirs tentés et ils sont aujourd'hui à -346; ça va prendre un bâtard de revirement pour réchapper ça. Le mois de Février, à ce niveau-là, est faussement rassurant: les chiffres sont dopés par la troisième période du match à Philadelphie, tout comme les chiffres à domicile sont dopés par le mois d'Octobre. Disons que ça ne laisses pas grand chose.

samedi 13 février 2010

20907 Philadelphie 6 Montréal 2

Scoring Chances for NHL Game Number 20907

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL117:579421414476919435111236495v5
MTL117:482121414476919435111236495v5
PHI115:24But15263240417535171948495v5
MTL112:452121264176919423284548495v5
PHI18:51But2041424474 212182528494v5
MTL17:349120212641919435212845495v5
MTL15:1321202126419194217192548495v5
PHI14:11But621414491941719202548495v5
MTL13:591515324041757635212845495v5
MTL213:0221 But62141447491512182549 5v4
PHI211:22 1426414274751719202548495v5
MTL29:3291621414474911114204449 5v4
PHI29:23But621414474911114204449 5v4
PHI28:55 2126417476911218204449 5v4
MTL28:34742126417476911720364449 5v4
MTL28:32212126417476911720364449 5v4
PHI26:24 2632404142752021252845495v5
PHI23:25 2632417594 217192548494v5
MTL21:37406154041527635141736495v5
PHI20:48 1426324175 1719204448494v5
PHI20:07But1426324175 1719204448494v5
MTL313:5591 But2131445276911114204449 5v4
PHI39:10 6152031324035171948495v5
PHI39:09 6152031324035171948495v5
PHI35:54 3132404275762021252845495v5
PHI34:22 63136445258212131844495v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK15:11143:57210:0000
14T. PLEKANEC11:23015:10001:1202
15G. METROPOLIT11:26234:22000:0000
20R. O'BYRNE8:48220:00002:0101
21B. GIONTA14:20515:06521:1700
26J. GORGES17:24335:12212:2103
31C. PRICE15:41044:09100:0000
32T. MOEN12:15150:06001:4703
36M. D'AGOSTINI6:53010:00000:0000
40M. LAPIERRE13:45250:00000:0000
41J. HALAK29:46745:19424:2204
42D. MOORE13:40030:00001:1801
44R. HAMRLIK18:34224:16312:0101
52M. DARCHE8:54114:53100:0000
58D. DESHARNAIS6:41010:36000:0000
74S. KOSTITSYN10:28013:05421:1801
75H. GILL15:46140:00002:2103
76P. SUBBAN16:37515:31310:0000
91S. GOMEZ14:16515:06521:0600
94T. PYATT13:12510:00000:4601


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1636200000100
2571242000300
3140410000000
4000000000000
Totals12147852000400

Statistiques à forces égales
PériodeTirsMenJ Zone OMenJ Zone D
1+14/-10 (4)42
2+13/-10 (3)74
3+12/-9 (3)45
4+0/-0 (0)00
Total:+39/-29 (10)1511

  • Les Flyers ont collé 3 buts sur leurs 3 premières chances de marquer, 5 sur 10 en deux pérdiodes. Tannant quand ça arrives, mais le CH a servi ça à ses adversaires quelques fois, alors on n'en fera pas un fromage. Outre ça, la première a été relativement tranquille, le trio de Gomez collant notamment presque toutes les chances du CH. Mais bon, les dés ont roulé pour Philly au cours des deux premières période, avec le CH en prime qui s'est graduellement désagrégé après le 4ème but. Cette équipe semble tout simplement au bout du rouleau.
  • Plekanecs doit déprimer solide lorsqu'il se retrouve avec Darche et Métro sur le jeu de puissance. Et à forces égales, Moore et Kostitsyn en arrachaient ce soir, même si ils n'ont pas donné grand chose en retour.
  • Pas grand chose à dire vraiment; effort méritoire de Gomez et ses sbires (+5/-1 aux chances, +11 aux TVF), et lorsqu'on regarde la charte des trios utilisés, on constate que Martin a allègrement brassé la soupe à partir de la deuxième. Mais rien à faire, ça ne retrait pas et, à partir de la deuxième, la défensive des Flyers s'est refermée comme une huitre.
  • Quand même, +6 aux TVF et encore +5/-1 aux chances pour Subban, qui a passé pas mal de temps avec Hamrlik contre les meilleures lignes des Flyers. Pour une première impression, c'est réussi. Come on Gauthier, dompe Gill et fait jouer PK!
  • Break olympique. Ça va faire du bien, tiens.

vendredi 12 février 2010

20899 Montréal 2 Philadelphie 3

Scoring Chances for NHL Game Number 20899

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
PHI119:32 2021263191941213182025495v5
PHI117:03 631364044581213182025495v5
PHI113:07 2021263191942021252845495v5
PHI112:01 61431445274517192048495v5
PHI110:19 31364058757635212845495v5
MTL18:3514142026315274212131825495v5
PHI12:06 631424474 517192548494v5
PHI11:50 62031424474517192548495v5
PHI11:48 62031424474517192548495v5
PHI11:47but62031424474517192548495v5
PHI11:06 213175769194221284445495v5
PHI219:36 1426313275 1218202844494v5
PHI218:56 2126317475 1218202844494v5
PHI218:44But61431364452517192548495v5
PHI218:22 61431445274517192548495v5
PHI218:21 61431445274517192548495v5
MTL217:3994202126319194221284445495v5
PHI216:44But2021263191941120253645495v5
PHI215:17 631364044581213182025495v5
MTL211:36212021317591 1719204448494v5
MTL27:023215202631324235171948495v5
PHI25:00 621314491941719202548495v5
MTL24:4891621314491941719202548495v5
PHI24:01 31405258757635111436495v5
PHI22:24 614263136741213182025495v5
MTL317:3621621314244912021252845495v5
MTL317:1021621314244912021252845495v5
MTL317:0042 But621314244912021252845495v5
PHI315:26 1426313275 1719204448494v5
PHI314:21 2631427475 212182528494v5
PHI313:03 2021314476 1217254448494v5
MTL310:0114614314274761120214445495v5
MTL37:0715153132407576317192548495v5
MTL35:0040153132407576212132844495v5
MTL32:109421263176919435171948495v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK17:585112:03001:5301
14T. PLEKANEC13:16252:59003:4402
15G. METROPOLIT12:34302:49000:0000
20R. O'BYRNE12:34360:00003:0911
21B. GIONTA12:44652:10004:1812
26J. GORGES14:57441:35005:4104
31C. PRICE43:3511174:000010:5216
32T. MOEN12:38300:00003:4902
36M. D'AGOSTINI4:38050:00000:0000
40M. LAPIERRE8:36240:00000:0000
42D. MOORE14:48530:00002:1502
44R. HAMRLIK16:114103:24004:3102
52M. DARCHE9:33152:10000:0000
58D. DESHARNAIS5:06042:49000:0000
74S. KOSTITSYN12:39270:00002:5003
75H. GILL11:30230:00006:3014
76P. SUBBAN14:12432:56000:5601
91S. GOMEZ13:01652:59003:1410
94T. PYATT11:00350:00000:3800


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
11101900000100
24103800001200
3737000000300
4000000000000
Totals1223111700001600
Statistiques à forces égales
PériodeTirsMenJ Zone OMenJ Zone D
1+19/-18 (1)62
2+15/-19 (-4)57
3+23/-5 (18)32
4+0/-0 (0)00
Total:+57/-42 (15)1411



  • Impressionnant de voir à quel point les Flyers ont levé le pied en troisième. Conjugué au banc raccourci de Martin en troisième (et même en deuxième! Pôvre D'Agostini), ça a failli marcher.
  • D'Agostini, justement. +2/-8 aux tirs, +0/-5 aux chances en moins de 5 minutes... Lui, Desharnais et Lapierre ont par contre eu à jouer contre Richards, Gagné et Carcillo. Quand je dis que Martin excelle dans l'art de pairer ses trios aux bons adversaires lorsqu'il est à domicile, c'est sa capacité à éviter ce genre de catastrophes que je salue. D'Agostini, et dans une moindre mesure Desharnais, n'étaient pas cachables ce soir.
  • Jouant principalement contre les 3èmes et 4èmes lignes, tenu loin des mises en jeu en zone défensive (il a assisté à 2 des 11 mises en jeu en zone défensive, contre 9 des 14 en zone offensive), bref bien protégé, Subban n'a pas déçu: +21/-8 aux tirs, +4/-3 aux chances, quelques belles montées... Le kid a l'air prêt à se faire les dents sur les minutes molles.
  • Pleks et Sergeï ont passé la soirée à courir après Richards et Carter. Faut penser à ça en regardant là où les chances ont terminé pour eux. Idem pour Hamrlik et Spacek. O'Byrne et Gorges n'ont pas eu une grosse soirée, mais n'ont pas eu l'air trop fous non plus. Espérons que Spacek ne soit pas trop cabossé.
  • Moore n'a vraiment pas eu l'air fou, terminant dans le vert aux chances comme aux tirs; il est manifestement meilleur que Lapierre et Moen. Une amélioration réelle et un joueur qui sera probablement plus à même de profiter des capacités de SKost lorsque celui-ci sera repoussé vers le fond de l'alignement avec le retour des blessés.

jeudi 11 février 2010

20886 Montréal 6 (P) Washington 5

Scoring Chances for NHL Game Number 20886

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL119:2591 But20213179919434142128305v5
WSH116:40 1431324479 814192230524v5
WSH116:32 1431324479 814192230524v5
WSH113:38But2021317991941421283052555v5
WSH110:10 6143144527428192226305v5
MTL18:2194202131799194910163052555v5
WSH13:28 212631527591910213052555v5
WSH12:45 2021317991941421283052555v5
WSH11:26 631404491 28192630 4v4
MTL219:2194 But20213179919434142128305v5
WSH218:51But61431445274819223052555v5
MTL217:474020314044586129101626305v5
MTL217:235820314044586129101626305v5
MTL212:569121314452799128192255605v5
WSH212:09 152031445258310263960 5v4
MTL210:4514614213179911415525560 5v4
MTL28:5091213175799194248928605v5
MTL28:4991213175799194248928605v5
MTL28:4894213175799194248928605v5
MTL28:349421317579919429212628605v5
MTL28:121461421317991319263960 5v4
MTL27:1615 But1520314452581415525560 5v4
MTL27:0540 But31324074757929212628605v5
WSH26:34 61421314494819225255605v5
WSH25:56 313240747579819225255605v5
WSH24:10 631447491 38162128604v5
MTL21:0514 But143152747579819225255605v5
WSH319:45But2131757991 814192252604v5
WSH319:28 21317579919428192226605v5
MTL318:30146143144527434142128605v5
WSH317:21 203140586179910165255605v5
WSH317:18 203140586179910162652605v5
MTL316:01741431527475791421285255605v5
MTL315:1215615203132363491016605v5
MTL313:0114142031445274819225255605v5
MTL312:461461421317991315263960 5v4
MTL312:452161421317991315263960 5v4
MTL311:397961531525879421285260 5v4
WSH310:59But142021314491221262860 5v4
MTL37:11212021317991 221285560 4v4
MTL37:03912021317991 221285560 4v4
WSH32:07 1431324475 814192852604v5
WSH31:07 2031747591 814161928524v5
WSH31:06 2031747591 814161928524v5
WSH30:19But141531327579819212228525v5
WSH43:04 631404494 1428525560 4v4
MTL40:0814 But614314474 214285560 4v4


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK19:30354:55501:1901
14T. PLEKANEC12:44544:39414:5803
15G. METROPOLIT10:05111:59210:1700
20R. O'BYRNE13:19941:50122:0502
21B. GIONTA17:411055:00412:5701
26J. GORGES4:15010:00002:1000
31C. PRICE48:0119136:59629:4707
32T. MOEN11:48220:00004:0603
36M. D'AGOSTINI8:44100:00000:0000
40M. LAPIERRE9:09350:01000:0400
44R. HAMRLIK21:33652:15124:2604
52M. DARCHE11:10532:12210:0500
58D. DESHARNAIS5:54222:19210:0000
61B. MAXWELL5:07220:00000:0000
74S. KOSTITSYN12:39630:00002:2303
75H. GILL16:27740:14004:5404
79A. MARKOV21:341374:44504:4003
91S. GOMEZ17:131054:47413:0804
94T. PYATT14:34750:00001:3700


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1272500000200
213510331000100
3996431000400
4111100000000
Totals2522191362000700
Statistiques à forces égales
PériodeTirsMenJ Zone OMenJ Zone D
1+15/-16 (-1)66
2+24/-10 (14)25
3+12/-20 (-8)46
4+5/-8 (-3)10
Total:+56/-54 (2)1317

  • J'ai décidé de travailler tard ce soir, puis d'aller voir la deuxième et la troisième avec des amis. Ce fut fort agréable. Je l'ai fait l'âme en paix car j'avais, à la maison, un illico ENP qui, fidèlement (pensais-je), enregistrait la partie. Contrairement à mon habitude, je n'ai pas dit au illico "enregistres donc une heure de plus, au cas-où". Le raisonnement était certainement quelque chose du genre: "C'est RDS qui fait l'horaire et c'est pas comme si ils avaient autre chose à montrer (pensais-je). Pis si il en manques un boutte, ça va me donner une raison pour aller voir la Zone de Match RDS et de dire si ils font une meilleur job que CBC [pensais-je). Pis sinon, j'irai voir sur le site de la LNH, tiens (pensais-je).". L'hostie de grille-horaire prévoyait 2h30 pour le match (ce qui a arrêté l'enregistrement avec 7min à faire en troisième), RDS ne fait plus la zone de match parce que c'est... je sais pas pourquoi, parce que c'est compliqué? (je sais pas pourquoi, ça ne me surprends pas) pis la LNH va me diffuser le match dans 48 heures. On s'entend là: je payes mon abonnement à la télé et quand même, j'ai ma carte de crédit en main, je suis prêt à payer un supplément, même un mois d'abonnement (au moment le moins rentable de la saison à cause de la pause olympique) à quiconque est disposé à me charger pour me montrer la game, et ce peu importe la qualité parce que je suis un geek et que j'aimes ça bruler du cash sur ces patentes-là. Je m'en sacre. Je veux les payer et je veux voir le match.

    Impossible. On est en 2010 cibole. Je comprends que Québecor (pardon: Quebecor) est méchant, qu'ils mettent tout le monde en lock-out tout le temps et tout le bataclan, que les Molson font partie de l'histoire de Montréal et qu'ils ont à coeur de réconcilier l'équipe avec les fans et qu'ils sont sensibles au fait français et etc... Mais si Quebecor avait acheté le bâtard de club, j'aurait fait "900", j'aurais payé 10 piasse pis je l'aurais écoutée au complet la maudite game.Je n'ose même pas imaginer la quantité de fric qui serait tirée de ce club si il n'était pas runné comme ça. Misère.

    Pis Gorges a mangé un snap en pleine poire en plus.

    Mis à jour avec les chances manquantes; merci TSN! (et le Matheux pour le cue!)

  • Pour moi, l'appréciation qu'un commentateur a du contrat de Gomez est devenu l'équivalent des points produits pour les Sabermatriciens au baseball. Une excellente façon de savoir si ils s'intéressent à ce qui m'intéresse. Le gars torche au niveau territorial, fait un point par match contre les meilleurs adversaires et joues en désavantage numérique. Entre lui et Plekanec, des gars comme Desharnais et Maxwell ont un bon 3-4 ans pour se faire la main sur les minutes molles. Ça va bien aller.
  • J'ai dit qu'O'Byrne était capable de se cacher dans l'ombre de Markov. Ça marchait tant que #20/#79 étaient utilisés comme deuxième duo défensif. Ce soit, hélas, Markov était parfois assigné à Ovechkin. O'Byrne s'est donc retrouvé devant les phares du truck pour le premier but des Caps. Ça arrives.
  • La troisième nous le fait un peu oublier, mais Price en a sorti une solide en première et en deuxième. On respire par le nez (c'est à moi que je parles, là).
  • Je chiâle contre RDS, mais le tableau sur les différentiels de buts à 5 contre 5 au millieu de la première était cool et pertinent. Ceci étant dit, les Caps jouent dans la plus faible des divisions de la plus faible des conférences. Leur défensive m'a semblé lente et hésitante (sauf Green, bien sûr) et leur attaque, extraordinairement redoutable, est aussi parfaitement incapable de se replier avec constance. Ovechkin Semin et Backstrom sont d'extraordinaires joueurs qui leurs garantissent quelques rondes, et si tout va bien et qu'ils tombent en finale de la coupe sur une équipe de l'ouest complètement démolie, ils ont une chance. Mais ils ne sont pas si solides que leur fiche le laisse paraître. Les Devils leur sont probablement largement supérieurs.

    Et oui, je suis chauvin.
  • Belle obstruction d'OVechkin sur le deuxième but des Capitals; Spacek est un peut lent à se retourner et Ovechkin lui rentre dedans et fonces ensuite en zone adverse où, à l'endroit où devrait être Spacek en repli défensif, il remet la rondelle à Backstrom. Ça n'a pas marché lorsqu'il a envoyé Gill sur Price, curieusement (je ne comprends toujours pas sur quelle base le but a été refusé). Ce match m'a ouvert les yeux sur la capacité, l'habileté avec laquelle Ovechkin use de son immunité de vedette à des fins vraiment disruptives. Remarquable.
  • Croisement du changement long et des pairages agressifs de trios pratiqués par Jacques Martin? Baisse de régime des Capitals? Toujours est-il, la deuxième période à été franchement impressionnante; 24 tirs tentés?! Pour une équipe qui a si souvent peiné à dépasser la barre des 35 pour un match complet... Martin a bien des défauts, mais sa gestion de banc, plus souvent qu'autrement, permet au CH de tirer à domicile des matchs qu'il n'a pas les ressources de faire à l'étranger, lorsque l'entraîneur adverse a le dernier changement.
  • Sergeï joues tellement bien, mais je le regarde couper au centre comme ça et je regardes le coup de Carter contre les Devils et je regardes les deux matchs contre les Flyers et je deviens nerveux. Carter va essayer de lui arracher la tête, c'est clair. Reste à voir à quoi ressemblera la suite. Si Sergeï évite le coup, on va peut-être le voir péter les plombs? Il est étrangement calme depuis son retour de Hamilton. C'est louche.
  • Avec 7 minutes à faire, donc avant le dernier grand coup des Capitals, il est intéressant de noter que le CH dominait non seulement aux chances globales, mais aux chances en 3ème, notamment à forces égales. On doit un petit merci (pour la prolongation aussi) au 4 contre 4, une situation dans laquelle le CH excelle depuis le début de la saison.
  • Markov, appelé à remplacer Gorges en plus de son chiffre avec O'Byrne, a répondu: +13/-6 aux chances, + fucking 35 /-24 aux tirs, +4/-1 aux buts lorsqu'il était sur la glace à forces égales. Le Général est prêt pour les olympiques.
  • Aux pairages des lignes (ça existes, ce mot-là, "pairage"?), Martin a collé Gomez à Backstrom et Ovechkin et collé le pauvre petit Pleks tantôt à Backstrom et Ovechkin, tantôt à Semin et Fleischman. Tough crowd. Métro et ses sbires ont vu un peu de Fleischmann et Semin (1 minute ensembles, près de 3 minutes chacun, pas mal de ce qui sert de 3ème et 4ème ligne à Washington (des nobody que je ne me ferai pas chier à écrire les noms, vous m'excuserez, on n'a qu'une vie à vivre).
  • Du côté des défenseurs, Hamrlik et Spacek ont dû jouer pas mal contre Ovechkin, forcément, Markov, O'Byrne et Gill jouant à la chaise musicale contre les autres. Fait intéressant, Markov et Hamrlik ont fait 1:25 contre le trio d'Ovechkin. Quand je dis que le Général est prêt... Ce qui est plate pour lui, c'est que ça pourrait donner des idées à Martin. Mais bon, à voire la défensive tomber en pleine face en fin de match, je crois qu'il va s'abstenir.
  • 2 points en banque, si on peut en tirer au moins 2 contre Philly, on est encore en vie. Mais les Bruins me font peur. Ils tirent à 6.5% depuis le début de l'année, ils sont dûs.