samedi 4 décembre 2010

20380 San Jose 1 Montréal 3

Martin a bougé en plein milieu du match, mais il n'a pas brassé la soupe. Quand même, il devait bouger. Gomez se faisait casser la face par Couture et Pleks avait besoin de tout son petit change pour courir après Thornton qui, il faut le dire, mange une quantité monstrueuse de glace (plus de 18 minutes à forces égales contre 14 pour Pleks). En plus, Halpern semblait errer de taverne en taverne, à la recherche d'une bouée. Franchement, n'eût été Price, les dommages auraient été irréparables. Le peu de chances accordées ne doivent pas faire oublier Martin a donc apporter deux gros changements avec une douzaine de minutes à faire en deuxième:

  • Il a inversé Halpern et Gomez. À vue de nez, ça ressemble à une punition pour Gomez. Mais le fait est que Moen et Cammalleri ne sont pas terriblement rapides, alors que Pyatt et Lapierre sont de vrais lièvres. Le fait est que tant Halpern que Gomez m'ont semblé bénéficier de patineurs plus ajustés à leur rythme.
  • Élément encore plus important, Martin a largué la confrontation Pleks-Thornton et a plutôt collé Gomez en majeur et Halpern en mineur sur le gros #19. Sans être spectaculaire, ça a fonctionné et ça a libéré le premier trio.
Aux chances, c'est gros comme le bras à forces égales: le CH a fait +5/-8 aux chances avant le changement, les 5 chances appartenant au trio d'Eller. Après? +11/-5...

Celle-là appartient en propre à Jacques Martin. Chapeau. Je suis vraiment, vraiment curieux de voir si l'idée de tasser Pleks du pic des minutes dures au profit d'un tandem Gomez-Halpern va faire long feu.

Scoring Chances for NHL Game Number 20380

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL114:04522631525775811021223143555v5
MTL114:0352 but2631525775811021223143555v5
SJS110:07142131466875329313961785v5
SJS18:59614213144461215192231445v5
MTL17:25573145525768811021223143555v5
SJS16:58but1113263152752931394461785v5
SJS15:41614213144461215192231445v5
MTL14:01573145525768811021223143555v5
MTL13:57573145525768811021223143555v5
SJS13:26111331324568329313961785v5
SJS13:20111331324568329313961785v5
SJS217:34621313244819222931394v5
SJS217:16621313244819222931394v5
SJS215:231531455257682229313944785v5
SJS215:02131526313275322293139785v5
MTL212:504011314045689438173161645v5
MTL29:4714142131454668817314455645v5
MTL26:0414 but143140454668317213161645v5
SJS24:05613153132441719314461645v5
MTL23:1881314552576881817222931445v5
MTL21:591161131404494312151931655v5
MTL318:5613131531324568817315561645v5
MTL318:2840611314044941215192231445v5
MTL318:2794611314044941215192231445v5
SJS315:38611213146751519222931445v5
SJS312:0861131404494312151922315v5
MTL311:4144131531324468312151931615v5
MTL311:4044131531324468312151931615v5
MTL311:3913 but131531324468312151931615v5
SJS36:472631455257812931394465785v5
SJS33:541426313275812151922314v5
SJS32:571526317594812151922314v5
SJS30:0314213144467538222939785v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK21:18350:00001:3402
11S. GOMEZ16:12450:00000:1200
13M. CAMMALLERI17:25450:00000:1200
14T. PLEKANEC14:23240:00000:5401
15J. HALPERN12:31430:00001:4701
21B. GIONTA14:38150:00001:2802
26J. GORGES17:48230:00002:3002
31C. PRICE56:0016130:00004:0004
32T. MOEN15:33440:00001:5803
40M. LAPIERRE12:06510:00000:0000
44R. HAMRLIK21:10650:00001:5102
45A. PICARD16:43840:00000:0000
46A. KOSTITSYN14:41250:00000:0000
52M. DARCHE13:48630:00000:0000
57B. POULIOT12:11620:00000:0000
68Y. WEBER16:201140:00000:0000
75H. GILL18:41250:00002:0502
81L. ELLER13:01610:00000:0000
94T. PYATT11:31410:00001:2901


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1565600000000
2555300000200
3666400000200
4000000000000
Totals1617161300000400



  • Pleks faisait un bon travail de neutralisation du gros trio de SJ, mais ça impliquait un zéro absolu au niveau offensif. Martin devait bouger.
  • Gomez a pris son envol lorsque jumelé à Pyatt et Lapierre, collant un +4/-2 aux chances dans la dernière demi-heure du match, souvent contre Thornton. Bonne nouvelle.
  • Halpern me semblait dans le trouble en début de match, mais il a vraiment cliqué avec les #13 et 32. Pas trop remarqué si les défenseurs affrontés ont à voir là-dedans...
  • Eller, Pouliot et Darche sont en train de devenir de splendides bouchers des fonds d'alignements. Le trio est dynamique et équilibré, reste à voir comment Martin va le déployer dans le prochain mois. Eller progresse présentement à vue d'oeil. Ça ne durera pas toujours (voir Subban, PK) mais c'est impressionnant à voir aller.
  • La bouchée était, théoriquement, trop grosse pour les deux Tchèques. Mais bon, ils en ont vu d'autres et au final la job est faite. 
  • Clowe, Couture et Ferriero ont été terriblement dangereux tout au long du match et personne n'a semblé capable de les clouer correctement dans leur zone. Gill et Gorges en ont fait les frais.
  • C'est Subban qui va être emmerdé. Martin les a tenus loin de Thornton mais ils ont eu à jouer près de 4 minutes contre la deuxième ligne, ce qui s'est plutôt mal terminé. Outre ces deux points, Weber et Picard ont connu un match superbe. On perd Markov pour l'année et notre 7e défenseur fait la job contre les Sharks. Pas mal.

8 commentaires:

saskhab a dit…

Good stuff, Olivier. I didn't watch this one too closely, I really was wondering what the whole Gomez switch was about... I got tired of hearing about this 'most expensive 4th line centre' crap. He played more than Plekanec at EV. Good angle with the need for speedy wingers.

Maybe after enough times reading this, I'll be able to respond en fraçais... but best not to hold your breath. lol

It's great having Eller. I've followed his career since he was in Sweden, I'm always following the Danish players (that's my ancestry). Felt bad he got traded for Halak, but I knew he was the best of the young Danish players, so I had confidence he'd pan out. It's fun following him THIS closely.

Simon Lamarche a dit…

J'étais au match et j'ai remarqué quelque chose pour la première fois, peut-être parce qu'ils ne le montrent pas à la télé, peut-être que ça arrivait pour la première fois...

Plekanec parlait constamment avec AK lorsqu'ils étaient sur la glace en même temps.

Il lui faisait des signes pour lui dire ou se placer, lui disait de revenir, de foncer etc.

On entend souvent "il rend les joueurs autour de lui meilleurs"...

Mathieu a dit…

De fait, excellente observation sur Gomez, qui démontre bien le fruit de ton extraordinaire travail: c'est exactement le genre de chose qu'on ne remarque pas à l'oeil en voyant le match. Quand j'ai lu cette "démotion" je me suis demandé si Martin avait finalement fondu les plombs; bien au contraire. Et ça s'est vu même à Canadien Express: on n'a pratiquement vu ni Plekanec ni Thornton en première parce qu'il ne se passait tellement rien sur ces séquences qu'ils les ont coupées pour raccourcir...

Ce changement de rôle a été critique pour la suite des choses et moi aussi je me demande si on ne verra pas ce genre de chose plus souvent. Même quand il ne marque pas, Gomez peut lever de la fonte et jouer contre n'importe qui; autant que Plekanec, à mon sens, mais le #14 a plus de finition en territoire offensif. Si Gomez est pour ne pas scorer, autant l'opposer à Joe Thornton, ou alors Anze Kopitar (on s'en souvient, il avait eu ce match-up contre les Kings). Rien vs. rien, dans ce contexte, c'est un gros plus pour le Canadien surtout si le premier trio ET Cammalleri sont alors lousses!

Je me demande, rendu là, s'il ne serait pas logique d'inverser Cammalleri et Darche et d'utiliser Cammalleri-Eller-Pouliot pour ramasser les fonds de tonne et les deuxièmes trios, et marquer quelques buts. Mais pas un coach sur cette Terre ne mettra ses fonds de tonne contre Cammalleri. (Et je pense que ça ferait "tilt" pour les commentaires sur Gomez.)

Olivier a dit…

@Saskhab: The real fun with Eller is that he keeps trending up; those talented kids sometime have bursts like that, and Eller has been following this exact same pattern in the SEL and the AHL: timid start of the season, gradual improvment and starts being dominant in the last 30 games. He won't be dominant this year, but we can certainly expect him to get tougher matchups by february. He's a beauty, plain and simple.

I'm not holding my breath for your reply en français, but lemme tell you this: hailing from Quebec city, I learned english by reading it first, more precisely reading stuff that interested me. I then picked up a certain ability to write it and only after the reading and writing part kinda sorta fell in place did I got to the speaking part.

My point is: whether you end up writing in french or not, your are doing this the right way. If I may suggest further reading, Pierre Ladouceur's game writeups in La Presse are always interesting (he doesn't count chances the same way I do tough). And so are his weekly writeups.

@Simon: Bon point! Fait-il la même chose avec Gionta? AKost et Pleks sont un vieux couple, c'est intéressant de voir qu'ils sont comme ça.

Olivier a dit…

@Mathieu: Primo, merci pour la plug sur Habs Inside Out!

Secundo: Je suis un geek, faut croire... J'étais énervé comme c'est pas possible quand j'ai réalisé la nature du switch; ce genre de chose arrive 5-10 fois par saisons, habituellement les coachs s'en tiennent à la formule établie et ne brassent la soupe que lorsque le fond a déjà collé. Là, Price leur sauvait les fesse mais c'était clair que les Sharks allaient finir par l'avoir. Mais l'idée du matchup était brillante.

Cammalleri-Eller-Pouliot n'arrivera pas tout de suite, si ça arrive; pas sûr que Cammalleri sait jouer à droite et je suis certain que Pouliot y est mauvais. Mais Eller va bientôt être capable de jouer contre l'opposition secondaire. Et ce jour-là approche à grand pas. La quatrième ligne de SJ faisait vraiment pitié à voir contre le Danois.

Mathieu a dit…

@Olivier: De rien pour la plogue. J'aurais jamais pensé que M. Boone mettrait mes élucubrations dans son post principal. J'ai immédiatement regretté de ne pas avoir donné de lien direct, mais, espérons, quelques-uns iront sur Google pour te lire.

Olivier a dit…

@Mathieu: Heh... J'ai compris que ça avait été référencé en voyant le "peak" de pages vues aujourd'hui... Disons qu'il y en a une couple qui sont passés par ici :).

Simon Lamarche a dit…

Je ne l'ai pas vu babysitter Gionta comme il le faisait pour AKost. Il parlàit à Gionta mais autant que Gomez ou Halpern parlait à ses ailiers.

Plekanec parlait autant à tous les autres joueurs sur la glace en PK qu'à AKost à forces égales.

Ça peut avoir été une game comme ça mais je vais assurément regarder ce détail-là pour les prochains matchs.

Je ne serais pas surpris après avoir vu ça que AKost ait de la misère à jouer avec d'autres centres parce qu'ils ne savent pas qu'ils ont à lui rappeler de backchecker!