mardi 19 octobre 2010

Paging Dustin Boyd

J'accorde beaucoup (trop) d'importance aux matchups. Spacek a passé le dernier match contre Spezza, donc peu importe ce qu'on raconte sur lui, son poste est assuré.

Martin, chez le CH, c'est comme ça qu'on voit ce qu'il pense d'un joueur: contre qui il le fait jouer, dans quelle situation. Et c'est assez clean-cut merci. S'il y en a un qui, selon moi, est présentement sur un siège éjectable, c'est Boyd. Il se fait poivrer à forces égales et Martin le benche en fin de match.

Le gars est supposé aider en désavantage numérique; les joueurs les plus utilisés à 4 contre 5 ont étés Pleks, Gomez, Gionta, Boyd et Pyatt. Voici le nombre de chances de marquer contre et le nombre de chances à l'heure accordées lorsque ces joueurs sont sur la glace:


Ryan White a démontré qu'il savait jouer en désavantage numérique et il a démontré qu'il pouvait faire la job sur un quatrième trio. J'ai de la misère à croire qu'Eller ne ferait pas un meilleur travail à forces égales et que Pyatt/Darche, Eller et White ne constitueraient pas un quatrième trio supérieur à ce que "pilote" Boyd par les temps qui courent. Il est tôt, mais ça part mal et ça part dans une direction que Boyd  a déjà emprunté.

2 commentaires:

Vanhouse a dit…

Depuis le début de la saison et des matchs préparatoires, je me demande pourquoi Boyd est au centre. Pour moi, il est un peu comme Lapierre, rapide, bon physique et relativement fiable sur la glace.
Dans notre situation "centrale" actuelle, c'est simplement une question de temps avant qu'il soit envoyé à l'aile du 4e.
Personnellement, j'aime bien ce que je vois de Boyd, et ça me surprendrait que Boyd disparaisse.
En fait, il est une des principales victimes des modifications de trio.

Corey Pronman a dit…

Olivier,

you down for this?

http://www.insidethebook.com/ee/index.php/site/comments/crowdsourcing_by_an_nhl_team/