lundi 9 août 2010

Gomez II

Corey Pronman, du Hock Project et de Puck Prospectus, est un de mes blogueursfavorisi. Il a souvent qualifié Gomez de "chucker", indiquant par là une certaine propension à domper la noire non pas dans le coin, mais plutôt sur le gardien. Ce serait là un problème. Le Hockey Rodentt, excellent blogueur des Rangers de New York, qualifiait aussi Gomez de joueur bon à pédaler avec la rondelle sur 120 pieds (bref, jusqu'à la ligne bleue adverse), mais qu'après ça, bof.

Je pense qu'on est ici en présence un cas typique d'observation sélective. Je n'ai jamais vu chez le CH un joueur qui transporte aussi souvent la rondelle. Cette réalité, que Gomez ramasse la puck quelque part pour ensuite l'amener en zone adverse, où il génère des chances de marquer comme n'importe quel centre de top-6 établi, est tellement massive qu'on en vient à la banaliser, sinon ne plus la voir. Le gars n'a pas de garnotte, alors il ne perd pas son temps à attaquer l'enclave comme un Crosby ou un Ovechkin. Mais que doit-on penser de cette propension à arriver en zone adverse pour ensuite provoquer d'un faible tir une mise en jeu? Les chiffres dévoilés dans le précédent billet semblent confirmer cela, jusqu'à un certain point... Gomez augmenterait significativement son nombre de mises en jeu en zone adverse en donnant la rondelle au gardien.

C'est le genre de chose que les journaux d'événements de matchs nous permettent de savoir. Je vais ici commencer par regarder la présence des joueurs de centre du CH lors d'arrêts de jeu survenus à forces égales. De fait, il y a eu, selon ce que j'ai su en extraire des documents de la LNH, 18103 présences à forces égales sur des arrêts de jeu de la part des joueurs du CH au cours de la saison régulière. Ces arrêts de jeu ont été décrits de 51(!) façons différentes, descriptions que j'ai ramassées en 6 groupes désignant l'origine générale de l'arrêt de jeu. Les groupes sont:

  • Gardien
  • Rondelle "gelée" (pas mieux défini que ça)
  • Joueurs
  • Hors-jeu
  • Dégagements refusés
  • Arbitres, autres...
Voici le tableau des catégories regroupées avec les dénombrements divisés par la zone où a eu lieu l'événement précédant l'arrêt dans le journal des événements:

Cliquez pour agrandir
Premier constat: 6 officiels blessés suite à une rondelle dans la foule, une hécatombe! Plus sérieusement, si quelqu'un a un autre regroupement à suggérer... J'avoue être embêté par les rondelles gelées; ça ressemble à des interventions du gardien sur des rondelles bondissantes, mais bon.

Et voici les mêmes données, pour les seuls joueurs de centre cette fois-ci.

Cliquez pour agrandir
L'objectif de ce tableau est de déterminer si on peut attribuer à Gomez une propension plus marquée au tirage de garnotte au profit d'ultérieures mises en jeu. Ce sont donc les trois premiers indicateurs qui nous intéressent, les autres me semblant marginaux. Je me permets quand même de noter que Gomez, s'il semble générer un plus grand nombre d'événements que les autres (ce qui ne va pas sans le fait qu'il génère un plus grand nombre de TVF à la minute), ne semble pas pour autant le faire dans des proportions franchement différentes. En fait, là où il se démarque, c'est qu'il semble accorder plus de tirs mais moins de dégagements refusés [voir notes à la fin] que ses coéquipiers...

Voici donc un troisième tableau, représentant les arrêts de Gardien, de rondelle gelée et de joueurs commis en zone offensive.

Cliquez pour agrandir
Je ne vois rien. 21 arrêts de plus par le gardien que Plekanec, son plus proche comparable en temps de jeu? Sachant que Pleks part tout le temps en zone défensive contre les meilleurs... Gomez ne semble juste pas favoriser de manière outrancière certains comportements susceptibles de "padder" ses TVF et autres stats avancées. Quoi qu'il ne s'agisse pas de talents comparables, bien des critiques faites au sujet de Gomez me rappellent les commentaires sur Vladimir Guerrero au début de sa carrière. De nombreux analystes voyaient dans son "manque de patience au bâton" un manque de discipline, de maturité. Or, un joueur ne fait pas ce que Vlad a fait à ses premières années en étant "immature" ou encore "indiscipliné". Béni d'un extraordinaire talent de frappeur (contact et puissance sur une aire débordant largement de la zone des prises), Guerrero comprenait (et comprends toujours) qu'à un talent marginal conviennent des méthodes marginales. C'est le caractère méthodique et par conséquent massif de l'approche de Guerrero qui a longtemps aveuglé les observateurs superficiels. Incapables d'associer rapidement l'approche de Vlad à un quelconque canon, ne leur restait comme cadre d'analyse que les déficiences que ces canons identifiaient. S'en est écrit des conneries sur le grand Vlad.

Je pense qu'on en vient à ne plus voir ce qui pourtant nous a tous saisis dès le premier jour: le gars transporte toujours la rondelle et l'amène toujours en zone adverse. Même Plekanec n'essaie pas ça aussi constamment. Lapierre essayerait, il ne serait plus dans la LNH. Le sport professionnel est par définition profondément conservateur et les weirdos comme Gomez sont toujours un peu stigmatisés. Mais il est assez clair que la LNH, comme milieu d'analyse statistique, n'est pas le baseball majeur de Moneyball. Le Canadien comptes les plus et moins depuis les années 40 et je mettrais ma main au feu que les tentaculaires réseaux de filiales de Pollock généraient des informations d'autant plus précises que ce que l'on retrouve sur les feuilles de matchs de la LNH. Ils sont rares les contrats comme celui de Huet. Si peu estimé soit Gomez sur les babillards électroniques, le gars n'est probablement pas payé 7 millions pour rien.

Pour en revenir aux chiffres... Tout semble indiquer que s'il bénéficie d'une forme de protection quelconque, c'est dans la mesure ou Martin le lâche moins souvent que Pleks en zone défensive, surtout en fin de match; voici les mises en jeu attribuées par Jacques Martin à forces égales au cours des 10 dernières minutes des matchs disputés en saison régulière:


Ça a le mérite d'être clair. Connaissant les aptitudes défensives de Gionta, je me demande si Martin ne devrait pas passer un peu de la charge de travail de Pleks vers Gomez. Avec toutes les blessures subies l'an dernier, qui sait, c'était peut-être le plan?

Deux notes techniques en terminant:
  • Le lecteur perspicace aura constaté que l'été, c'est le temps des expériences. Je zigonne pas mal avec les mises en forme de tableau croisé dynamique ces temps-ci. Je trouve les résultats parfaitement médiocres. C'est ça oubedon j'apprends R, alors...
  • Les données de dégagements refusés n'adonnent pas. C'est normal. Ceux-ci étaient dans le billet précédent identifiés à partir de la zone ou se tenait la mise en jeu suivante. Dans ce graphique-ci, les zones sont attribuées en fonction de l'événement précédant l'arrêt de jeu. C'est un choix que j'ai fait pour m'assurer de bien capter les arrêts de jeu imputables aux "tendances" de dompeur de Gomez.


7 commentaires:

LeMatheux a dit…

Ah, Gomez, cet eternel incompris.

Il ne vaut probablement pas ses sept millions, mais il a une importance que ne lui donnent pas les gens qui ne jugent un joueur "offensive" aux BAP (bizarre, parce qu'on ne juge pas un joueur de troisieme trio sur cette base, mais enfin...) D'ailleurs, meme aux BAP Gomez fait plutot bonne figure a forces egales.

Le gars a des talents marques dans des domaines importants qui ne figurent pas necessairement sur la feuille de pointage. C'est important de pouvoir amener la noire en zone adverse sans la domper. Bien sur, le pourcentage de reussite n'est pas de 100% et les revirements sont frustrants, mais je me demande comment il se compare au pourcentage de reussite du "dump and chase". M'est avis qu'a l'analyse, on verrait que ca marche mieux que la noble pratique, o combien aimee par les commentateurs friands de Travail et d'Intensite, de garrocher l'objet dans le coin et puis de rusher dans l'espoir bien faible d'arriver avant que le defenseur ne l'envoie ailleurs...

A la lecture, le commentaire de Pronman au sujet de "chucker" me semblait un peu une justification post hoc pour le fait que les TVFs de Gomez n'alignaient pas avec les resultats, ce qui franchement me semble plus un effet de barre de jouer pour notre cher CH. Cela dit, il est vrai que Gomez prend beaucoup de tirs pour un gars qui a de la misere a la mettre dedans. Mais voila: meme s'il etait un "chucker", le fait qu'il serait alors a l'autre bout de la patinoire en train de tirer est deja une difference rafraichissante par rapport au reste de l'equipe, qui a plus tendance a etre en zone defensive a regarder l'adversaire tirer. A choisir, je prends le chucker n'importe quand.

Anyway, ce que Gomez fait c'est d'amener la rondelle en zone offensive pour donner a son equipe des chances au but et, conversement, empecher l'adversaire de faire de meme. C'est la l'essence d'un haut Corsi. Quelque chose que le Canadien en general devrait imiter plus souvent... beaucoup, BEAUCOUP plus souvent.

Olivier a dit…

Hmm. Le gars peut jouer dans les trois situations de jeu, et sur 1000 mises en jeu, il en prend 100 en zone défensive et les apporte en zone offensive.

Pour ce qui est de tirer souvent; le gars a tiré 180 fois au filet, contre environ 240+ au cours des 4 dernières saisons. Pour un gars de premier trio souvent en zone adverse, c'est pas beaucoup...

AKost (23) est à égalité avec Moen (24) et Cammalleri (22) derrière Plekanec (50) pour les mises en jeu assignées en territoire défensif après la 10ème minute en troisième. Faudrait que je runne les chiffres pour LA histoire de voir ce que Stoll a fait... Je dis ça comme ça...

LeMatheux a dit…

Franchement, tu perds ton temps a essayer de demontrer quelque valeur que ce soit a AKost en tant que joueur de hockey. Les raisons pour lesquelles il est deteste n'ont pas grand chose a voir avec le hockey et il y en a, j'en suis sur, qui seraient prets a le donner pour rien juste pour ne plus l'avoir.

Alors, de demontrer qu'il est meilleur qu'un joueur comme Stoll -- un joueur qui ne fitte aucunement dans la structure du CH, etant centre... ca risque de ne pas avoir beaucoup d'incidence sur ceux qui ont deja decide qu'il est un grand-flanc-mou-paresseux-inutile-quand-il-ne-marque-pas-se-fait-donner-toutes-les-chances-joue-avec-Plekanec-et-pas-foutu-de-rien-faire. L'evaluation des joueurs par les fans n'est pas toujours rationelle a Montreal^H^H^H^H^H^H^H^H^H en general.

Quant a Gomez qui tire moins, je me doute fort que ce soit un effet de barre du fait qu'il a passe moins de temps en zone offensive avec le Canadien qu'avec les Rangers. Je l'aime bien, moi, Scott -- c'est le "poster boy" pour la possession de rondelle et le Corsi et si le CH peut se mettre a mieux utiliser ses talents on pourrait voir quelque chose de tres beau.

Olivier a dit…

Je soupçonnais que Gomez serait un peu atypique, mais pas à ce point. Y'a combien de joueurs dans la ligue qui valent 10% de zone shift contre les meilleurs adversaires? J'espère bien pouvoir répondre éventuellement à la question, mais ça implique que mon ordi va passer un certain temps à faire un bruit de séchoir à cheveux.

Je n'ai jamais acheté les histoires d'échange d'AKost. Le gars est un genre de Frolov-light, et vu le salaire qu'a commandé Frolov cet été, je pense qu'AKost va rester chez le CH à prix raisonnable pour un bout.

Corey Pronman a dit…

My statement has some observer bias to it, although I think things like his shooting percentage and his co-relation of Corsi/60 to Scoring Chances/60 are indications of it.

Corey Pronman a dit…

My statement has some observer bias to it, although I think things like his shooting percentage and his co-relation of Corsi/60 to Scoring Chances/60 are indications of it.

Olivier a dit…

Corey:

An interesting point. You look at the next post, and indeed Gomez Scoring Chances % is lower than his corsi %, but not by much (48,6% to 50%). Knowing scoring chances usualy go hand in hand with Corsi, I'm not sure this is a significant difference.

But he *is* a crappy shooter, no doubt about that.