mardi 4 mai 2010

Retour sur Washington

À quelques endroits, dont mc79hockey, lions in winter et behdinthenet, on s'intéresse abondamment à la victoire du Canadien contre Washington. C'est simple, il s'agit là d'un superbe cas d'espèce pour qui veut débattre des rôles respectifs de la chance, de la stratégie, de la valeur de l'effort et de la pertinence de certaines statistiques. Les débats sont fort intéressants et je n'ai pas grand chose à y ajouter.

Un genre de pièges dans lequel les médias traditionnels tombent systématiquement en utilisant comme ils le font une approche strictement narrative du hockey consiste à isoler certains facteurs pour avoir "des chiffres qui punchent". On va s'entendre, les journalistes font bien ce qu'ils veulent, ils ont une job à faire. C'est une activité traditionnelle des blogueurs portés sur l'analyse statistique que de prendre ces "chiffres qui punchent" pour ensuite démontrer en quoi ils sont soit insignifiants, soit carrément mal utilisés pour ensuite rire des médias traditionnels. Chose vraiment curieuse, tous se sont cette fois-ci rués sur le pourcentage d'arrêts de .970 de Halak au cours des 3 derniers matchs pour disserter sur le sujet fort important de la "chances", plus précisément que la performance de Halak représentait ce en quoi le CH avait été chanceux au cours de la série. De nombreux commentateurs ont souligné que, pris sur la première ronde au complet, le pourcentage d'arrêts de Halak se trouve plutôt à .933, soit dans les limites supérieures de ce que sa carrière et sa saison nous laissent en droit d'attendre de lui. Il a été hot, oui, mais pas tant que ça au bout du compte. Quant à moi, ma position est la suivante: le CH a été fort chanceux, en effet, mais plutôt dans la mesure ou Semin, un des marqueurs les plus talentueux de la ligue, a complètement perdu le marbre pendant 7 matchs.

Il semble, lorsqu'on décortique les chances de marquer, que cette chance se soit accentuée au fur et à mesure que la série progressait. J'en veux pour preuve le tableau suivant. Il s'agit, match par match et par sous-total des matchs 1-4 et 5-7, de la ventilation des chances de marquer des Capitals à 5 contre 5 excluant les situations de filet désert. Les trois dernières colonnes représentent le % des chances des matchs 1-4, le % des matchs 5-7 et la différence entre les deux. Les couleurs indiquent que les compagnons de trios.


Le trio d'Ovechkin a passablement recalé au cours des trois derniers matchs, alors que celui de Semin a explosé. Outre Fehr et Fleishman (pourquoi, je ne le sais pas...), le fond de l'alignement des Capitals a totalement implosé. Sachant que ce fond d'alignement a largement contribué à l'exceptionnelle production offensive des Capitals au cours de la saison régulière et que Semin, marqueur dangereux si il en est un, a été partie prenante d'un trio particulièrement dynamique au niveau des chances de marquer sans pour autant convertir des buts... On voit un peu plus clairement, je crois, comment le CH a réussi à passer sur les fesses.

Aucun commentaire: