dimanche 16 mai 2010

Philadelphia Cheesesteaks

Voyons voir de quoi on viens d'hériter. Pour commencer, les TVF de Philadelphie contre Boston:

Statistiques à forces égales
PériodeTirsMenJ Zone OMenJ Zone D
1+111/-121 (-10)4037
2+112/-89 (23)3321
3+81/-94 (-13)3434
4+21/-33 (-12)48
Total:+325/-337 (-12)111100

TVF à forces égales selon le pointage
Match-2-1012
30221+16/-13+16/-31+16/-28+0/-0+0/-0
30222+0/-0+13/-14+19/-22+0/-0+0/-0
30223+9/-2+43/-19+2/-2+1/-2+0/-0
30224+0/-0+5/-1+43/-28+17/-19+2/-4
30225+0/-0+0/-0+7/-3+18/-14+5/-1
30226+0/-0+0/-0+8/-8+17/-35+13/-28
30227+10/-14+7/-5+20/-21+3/-5+0/-0
Total+38/-33+51/-76+37/-48+37/-56+16/-33

Boston les a pas mal poivrés lorsque le pointage était serré et le nombre de mises en jeu en zone défensive / offensive est intéressant. Voyons voir comment ça s'est déroulé au niveau des joueurs. Premièrement, les joueurs d'avant:


Powe-Betts-Nodl comme mangeux de scrappe, Richards et Brière comme leveurs de fonte (avec un plus grand avantage territorial concédé à Brière) et Van Riemsdyk - Giroux - Asham comme "quatrième" ligne.

Et Carter n'est même pas là... Tabarnak.

Les défenseurs:




Le top-4 mange une quantité phénoménale de minutes; ils ont tous pris 25+ dans le dernier match contre Boston et sont tous à 50 secondes et moins par chiffre; disciplinés en plus...

Les Flyers n'ont pas de super joueur comme nos deux adversaires précédents, mais à regarder leur alignement de plus près, je ne vois rien de surprenant dans le fait des voir rendus là. Ils ont de la profondeur à ne plus savoir quoi en faire en attaque et un formidable quatuor de leveurs de fonte en défensive.

Quelles sont nos chances? Sans Markov, je pense que ça va être pénible. Les Flyers ont assez de profondeur à l'attaque pour exposer Gill (qui prend des pénalités) et surtout Bergeron. Espérons que Spacek est dans le beat. Avec Markov, on change de registre; on a des minutes pour tout le monde. Leur défensive va être pénible à contourner; Timonen et Coburn sont un peu plussouvents envoyés en zone défensive et c'est bien dommage; était-ce Ovechkin ou un de ses coéquipiers qui décrivait Timonen comme l'un des défenseurs les plus difficiles à contourner de la ligue?

Le CH n'a pas fait aussi méthodiquement pitié contre Pittsburgh que contre Washington, mais ça a quand même été par la peau des fesses. Je suppose que si Leighton en chie une fumante sur le tapis du salon de Laviolette, ça peut aller vite, mais sinon je ne vois pas trop. Ça va prendre quelques interventions divines supplémentaires, m'est avis.

6 commentaires:

Sch a dit…

Danny Brière ? Connais pas.

J'imagine qu'en le payant 10 millions par années ça te donne le droit de l'appeler comme ça te tente.

Olivier a dit…

Ce sont les données de la LNH; Mike Cammalleri a été rebaptisé Michael en milieu d'année. Y'a plein de trucs comme ça dasn ces fiches-là. Genre, il est clair qu'un de Van Rymsdyck ou Giroux est utilisé au centre mais il reste étiqueté ailier. AKost, qui jouait àl'aile gauche l'an dernier, était étiqueté RW alors que cette saison-ci, qu'il a jouée à droite, il est étiqueté LW.

Alors Danny Brière, ben oui.

LeMatheux a dit…

Ironique quand meme. Ce sont sensiblement les memes Flyers que Gabe a souleve en exemple de gagnants de series incroyablement chanceux... contre le Canadien (qui n'est plus sensiblement le meme, il faut le dire). Et le Canadien, meme en 2007-2008, n'etait pas une puissance a forces egale, ce qui ne l'a pas empeche de poivrer copieusement les Flyers. Mais bon -- tout ce que les Flyers garrochaient vers le filet deviait trois fois, alors...

La chose bizarre c'est que, a l'oeil, l'alignement du Canadien en 2009-2010 devrait logiquement etre bien meilleur que celui de 2007-2008 a forces egales. Mais le Canadien de cette annee s'est fait poivrer la majeure partie de la saison et toutes les series... et ce, partiellement par choix. D'ou le double mystere -- pourquoi diable niaise-t-il de la sorte quand ses joueurs cles avaient des Corsis individuel quatre, six, dix points plus haut l'annee precedente (que ce soit avec le Canadien ou une autre equipe), et pourquoi gagne-t-il malgre cela?

J'ai dit longtemps que Martin echouait lamentablement a instaurer un bon jeu a 5 contre 5 chez l'equipe malgre un alignement qui devrait logiquement faire bien mieux, et que peu importe les changements de personnel, le Canadien ne s'ameliorerait pas sans un changement radical de philosophie (lequel presupposait probablement un changement d'entraineur). Mais il y a un paquet d'affaires dans cette histoire que je ne comprends pas.

Olivier a dit…

Pour le changement de coach, c'est râpé pour un bout, disons.

Ils n'ont pas eu des TVF terriblement impressionnants, y compris lorsque le score est égal, mais faut respecter la profondeur de l'alignement. Ils ont plus d'attaque et leur Top-4 en défense mange près de 90% du temps de glace depuis 12 matchs, ce qui indique qu'il n'y a pas là un pattern qui risque de s'effacer.

C'est du trouble.

LeMatheux a dit…

Le changement de coach est rape: mets-en! Et ca me terrifie un brin: si Martin ne va pas se mettre a coacher la possession de rondelle, et ca s'adonne que c'est effectivement un deal avec le diable et non un plan dont le genie nous echappe a tous, et que son deal expire l'an prochain, ca va ressembler a quoi, le Canadien? A part une equipe de loterie (dans une annee de repechage faible)? Et Guy Boucher, il va etre ou, lui?

Je me rassure un poil en me disant que Martin semble avoir ameliore le sort aux TVFs de ses equipes precedentes et que son experience de DG ne doit pas l'avoir completement rendu fou, mais quand meme...

J'ai jamais tripe fort la defensive des Flyers. C'est sur que rajouter Pronger ca aide, mais c'est parce que c'etait un besoin criant et ineluctable. Ca fait quelques annees que le Canadien patine en cercles tout autour. Mais bon, on verra.

LeMatheux a dit…

Le deal avec le diable n'etait pas oblige de venir a expiration drette la...