jeudi 13 mai 2010

30217 Montréal 5 Pittsburgh 2

Scoring Chances for NHL Game Number 30217

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL119:2921 But13214147769111242944555v4
MTL118:28141415414446479112944555v4
MTL117:1513132126417691714242958875v5
MTL115:4814131426414675914294455875v5
MTL112:45404041424476941123294448555v5
PIT16:48131441444676711242948585v5
MTL15:3942 But404142447694914294455875v5
PIT14:506131441464734132429715v5
PIT13:041314264146753491429875v5
PIT219:2313212641759179142958875v5
PIT217:546404142449434132329715v5
MTL216:2913 But6131441464779142958875v5
PIT215:5314264175941329555871874v5
MTL214:4832 But32414244761314295558874v5
PIT214:22142641759413145571874v5
MTL213:52216214146479113112448555v5
PIT212:2213404142447617172527585v5
PIT212:121314264146751791458875v5
PIT211:261426324146751391458875v5
PIT211:25But1426324146751391458875v5
MTL28:0694404142447694113174455715v5
PIT23:32But621414476911341114235v5
MTL23:13141314414446471792544485v5
PIT21:3213212641759117135871875v5
PIT319:34144175761135571873v4
PIT319:07417576941135571873v4
PIT316:4014212632417517172527585v5
PIT316:3914212632417517172527585v5
PIT313:34142126324175134914875v5
PIT313:101426417694113555871874v5
PIT313:091426417694113555871874v5
PIT312:571426417694113555871874v5
PIT311:41632414244113555871874v5
MTL311:0242132641424794111244855585v5
MTL310:0121 But132141477691171124445v4
PIT39:26264041427594134914875v5
PIT35:48613144146471341317715v5
PIT35:2964041424794111172755585v5
PIT35:2864041424794111172755585v5
PIT35:011421264175911391444875v5
PIT34:581421264175911391444875v5
PIT34:312126324175911391444875v5
PIT34:141426417694113555871874v5
PIT32:4514264176941113555871874v5
PIT32:4414264176941113555871874v5
PIT32:3914264176941113555871874v5
PIT32:3514264176941113555871874v5
PIT31:154041424476941113555871875v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK12:04260:19002:5301
13M. CAMMALLERI13:11583:36200:3200
14T. PLEKANEC13:233121:23106:33011
15G. METROPOLIT2:12000:31100:0000
21B. GIONTA16:04292:44203:0800
26J. GORGES17:083130:43006:14010
32T. MOEN11:44060:00001:3811
40M. LAPIERRE13:19360:00000:0000
41J. HALAK43:539224:073012:00113
42D. MOORE15:00460:00001:5811
44R. HAMRLIK17:14450:44104:0011
46A. KOSTITSYN11:44471:23100:0000
47M. BERGERON11:43443:05300:0200
52M. DARCHE2:10000:00000:0000
57B. POULIOT2:48000:00000:0000
75H. GILL16:091130:43005:1804
76P. SUBBAN14:48442:40205:33110
91S. GOMEZ14:54262:44203:0200
94T. PYATT13:00450:00005:59011


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1634320000000
25104800001200
3222111100001100
4000000000000
Totals1335922300011300

Statistiques à forces égales
PériodeTirsMenJ Zone OMenJ Zone D
1+11/-15 (-4)54
2+11/-18 (-7)23
3+2/-21 (-19)010
4+0/-0 (0)00
Total:+24/-54 (-30)717

  • Gabriel Desjardins a, au cours des dernières semaines, consacré pas mal de billets à discuter du Canadien et de la chance qui permet à l'équipe de continuer son chemin. Chance par opposition à résultats attendus, résultats attendus étant ce qu'on est en droit d'anticiper en observant les différentiels de TVF. Les présentes chances vont, je pense, donner une dimension particulière à son dernier billet.
  • On dira ce qu'on voudra, mais le CH a pas mal passé les 10 dernières minutes du match à regarder, l'air hilare, Pittsburgh canarder Halak. 8 chances de marquer à 5v5 et 5 à 5v4 dans les 10 dernières minutes, c'est un genre de record, je pense. Les pauvres Penguins avaient le moral à terre et Halak, qu'on persiste pourtant à dépeindre comme un gentil garçon, m'a semblé d'une parfaite méchanceté à leur endroit. Je veux dire: techniquement, il aurait pu leur en laisser un et ça n'aurait rien changé, non? C'est triste de voir à quel point le respect de l'autre, de l'estime de soi de l'adversaire, se perd chez les jeunes générations.
  • Les 35 chances accordées, surtout les 22 en 33e vont totalement occulter le +11/-13 des deux premières périodes et surtout le +6/-3 de la première. Ils ont cogné Pittsburgh (Moen, notamment) et les ont longuement tenus loin de Halak. Pittsburgh en a chié une fumante sur le tapis du salon.
  • C'était intéressant de voir Martin tourner ses trios; outre Pleks avec Gomez et Gionta pour les mises en jeu en zone défensive en fin de match, il a donné beaucoup, beaucoup de glace à Moore et Lapierre mais les a tenus relativement éloignés des mises en jeu en zone défensive, s'appuyant alors systématiquement sur Plekanec et Gomez. Un bel exemple de ce que ces deux-là offrent comme marge de manoeuvre à un entraîneur. Du moins lorsque le troisième centre est capable de se tenir debout à 5 contre 5. Quand Metropolit est ton troisième centre, c'est sûr que c'est plus dissicile.
  • Bylsma a semblé vouloir mettre Staal dans les pattes de Cammalleri. C'est bien, mais ça a à Martin le loisir d'envoyer Cammalleri se promener avec Moore et Gomez à l'occasion, juste pour le plaisir. Jamais on ne pognera Boudreau à mettre Ovechkin sur la 33eligne et j'ai de la misère à comprendre pourquoi.
  • J'ai râlé d'abondance contre Martin lorsqu'il s'est mis à clouer AKost au banc et je dois dire que son système est, heu, un peu beaucoup dépendant du fait qu'on marque les premiers et/ou 4 buts sur 8 chances, mais j'aime bien sa gestion de personnel. Flusher O'Byrne pour mettre Spacek à gauche de Bergeron, c'était la chose à faire et ça a payé d'aplomb. Bergie s'est tenu à flots et Spacek n'a pas été trop surmené.
  • Quelqu'un a trouvé le moyen de faire comprendre à AKost que les arbitres laissaient les gars finir leurs mises en échec tard (voir Cooke, Matt). Entre lui, Moen et Lapierre, les défenseurs des Penguins avaient l'air vexés. Sa pénalité pour rudesse sur Gonchar était particulièrement élégante et gagne en pittoresque lorsqu'on se souviens du fait que c'était pour se venger d'un cross-check.
  • Après, quoi, 14 matchs en 28 jours, ils ont des congés. Pour peu qu'on ne perde pas AKost sur la main, ça devrait faire du bien.


7 commentaires:

LeMatheux a dit…

J'avais imagine plusieurs scenarios pour une victoire du Canadien; l'implosion des Penguins n'etait pas un scenario que j'osais esperer.

Il y a une grosse discussion sur les "score effects" et comment ils n'ont pas une si grosse incidence. Je veux bien, mais on n'ira pas me faire croire que le Canadien serait 2-22 en troisieme sans une avance d'au moins deux buts! Et il semble que, comme les tirs, ca reduise les chances de succees de tirer de l'arriere.

Il y en a un smatte qui, a cause de ca, va pretendre que le Canadien ne meritait pas la victoire et qu'il s'est fait largement dominer de bout en bout. Desole, mais la game change quand le score est 4-0 -- et le Canadien etait bien meilleur que les Penguins en debut de match, meme si ce n'etait pas 4-0 de meilleur. Apres ca c'etait pas mal "garbage time", veut veut pas. Meme si la courte remonte des Penguins fait peur.

Mais je n'aime pas du tout cette manie de renoncer a toute offensive et de se laisser canarder des qu'on a une avance en troisieme. Une chance qu'il y a des PPs.

LeMatheux a dit…

Ajout pour la phrase que je cherchais:

"Le contexte, c'est important." Surtout sur 'small sample' que represente invariablement un match ou une serie...

Olivier a dit…

C'est clair que le Garbage Time en explique long. Mais ça vaut pour la troisième. Même lorsqu'ils marquaient en deuxième, Pittsburgh roulait sur la jante. Un rebond chanceux (Kunitz) et une déviation en avant du filet sur un tir de la pointe... C'est le fun quand ça marche ces affaires là, mais c'est pas exactement Malkin en échappée.

Pour ce qui est du "Bend over and grease up", ça a l'air que les gars on décidé de mourir en faisant ça, alors...

C'est impressionnant de voir l'équipe tenir le coup à 3 trios, quand même. Pas sûr que Koivu aurait tenu longtemps à ce train-là.

LeMatheux a dit…

Une affaire qui me chicote dans toute cette histoire de chances et de tirs et de possession, c'est que le Canadien n'*essaie pas* de maintenir la possession et l'offensive, preferant se replier autour de son gardien et conceder a peu pres tout. Il est bien evident, je crois, que la difference des Corsis et des chances est le resultat d'une strategie deliberee, disons d'anti-possession et de repli complet.

Cela mene logiquement, donc, a un Canadien qui se fait canarder de routine. Or, les genies sur Behind the Net sont convaincus que -- puisque les tirs et chances de marquer font foi de tout -- ceci est une strategie intrinsequement desastreuse qui sans une chance insolente qui indiquerait que chaque joueur du Canadien ferait mieux de s'acheter un billet de 6/49, menerait a des defaites de 8-0 a repetition. Ceci me semble legerement sous-optimal, en ce sens que s'ils ont raison, il faudrait etre particulierement cave et ignorant pour aller pratiquer un plan pareil.

Mais voila -- S'ils ne forecheckent pas, c'est par choix; meme s'ils n'en etaient pas capable, ca vaudrait la peine d'essayer quand meme parce que, selon la theorie ici, ca ne donne rien de reculer et de conceder des tirs, aussi bien s'essayer, non?

Alors quoi? Ou bedon Martin est un idiot de premiere double d'une triple buse en plus d'etre un incompetent d'une ignorance crasse qui n'a aucune comprehension du hockey et absolument, mais absolument aucune idee de comment monter une strategie qui devrait normalent mener activement au desastre, ou bien il sait quelque chose que nous n'avons pas encore decele. Malgre toutes mes critiques sur l'homme, j'ai bien de la misere de le croire incompetent a ce point -- on parle ici d'un coach dont la strategie nuirait activement au succes de son equipe -- et que les joueurs de l'equipe y croient assez pour pratiquer quand meme ce style, au lieu de se rebeller!

Me semble que si Jacques Martin etait un moron aussi complet, quelqu'un l'aurait remarque quelque part avant qu'il ne se rende a 1000 matches. Alors pourquoi ca marche, et si la raison c'est "c'est a cause d'une chance ridicule", pourquoi personne chez le Canadien n'a-t-il remarque que le coach menait l'equipe a sa perte? Personne, hormis une poignee de bloguers statistiques, n'a remarque que la strategie de Martin devrait normalement avoir l'effet completement contraire de ce qu'il s'imagine?

Je ne vise pas a critiquer Martin ici, simplement comprendre pourquoi lui s'inscrit-il directement en faux contre la theorie du Corsi-uber-alles. Il me semble qu'il devrait avoir assez d'experience pour comprendre, ne serait-ce qu'intuitivement, ce que les blogueurs ont degage de leurs stats, non? Alors, c'est quoi son idee?

Ce n'est bien sur une preuve de rien, mais ca m'apparait quand meme etrange.

Il se peut, en passant, que j'ai use d'hyperbole ici et la dans ce commentaire...

LeMatheux a dit…

Il faudrait quand meme que je precise que quand je dis que "la difference des chances/Corsi est due a une strategie deliberee", je veux vraiment dire "une partie de la difference"

Olivier a dit…

Bon, je vais mettre une chose au clair ici: Montréal est en finale de conférence pour un tas de raisons et la chance en est une grosse crisse de.

Sérieux, Malkin et Semin ont passés les match #6 et 7 de leurs séries respectives à pas être foutus de lever la fucking puck. Halak a eu je sais pas combien de poteaux, Cammalleri a eu, selon moi, un seul match (Pittsburgh #5) ou il passait son temps à tirer dans le plastron de Fleury (5 chances de marquer ce soir là), les autres il enlignait tout le long des tiges... Tout roule pour eux et ça leur a quand même pris tout leur petit change pour passer ces deux clubs.

Mais ça laisse tout le reste à expliquer. J'aimerais vraiment que quelqu'un quelque part soit capable de dire quelque chose qui a du bon sens sur la façon qu'à le CH de structurer son jeu. C'est une question qui est un peu dans l'angle mort de ce qu'on retrouve dans les discussions sur behind the net. C'est la vie.

C'est frustrant quand ils se mettent à 5 sur ton compte, mais d'un autre côté, de ce que j'ai vu là, sur irreverend Oilers fan ou encore sur mc79, ça vient avec le territoire et ça pave la voie à des questionnements plus constructifs au cours de l'été (quand tout le monde tombe en vacance en juillet notamment) qui débouchent parfois sur de nouvelles initiatives (comme le projet des chances de marquer).

Patience!

Mais t'as raison de taper sur ton clou lorsque tu parles du fait que Martin et les joueurs s'entendent sur le fait que le Bend Over and Grease Up (appellons ça le BOGU) est la stratégie à suivre. Comme je l'ai dit sur BtN, en décembre ils se faisaient poivrer parce qu'ils étaient poches et indisciplinés. Maintenant, ils le font par choix et méthodiquement.

Sch a dit…

Je crois que Vince McMahon a racheté la ligue à un moment ou un autre cette saison.

Ça expliquerait les coups à la tête, l'arbitrage inexistant en séries, et la conférence de l'est.