lundi 5 avril 2010

Le trou au Centre Bell

Le débat Price/Halak continue à se faire aller un peu partout. Puisque je suis un conformiste, j'ai décidé d'y participer. Il est intéressant de voir, dans ce débat, s'affronter deux camps: ceux qui jugent par les victoires et ceux qui jugent par le pourcentage d'arrêts. Ayant moi-même tendance à juger le travail d'un gardien par le pourcentage d'arrêts (qui est une statistique individuelle) plutôt que par les victoires (une statistique collective), j'aimerais apporter ma petite pierre à l'édifice de ceux qui considèrent qu'il n'y a pas matière à controverse, que les deux gardiens sont aussi bons et que Price a probablement juste été plus malchanceux que Halak.

J'en ai discuté pendant les olympiques; à forces égales, le CH performe mieux à domicile qu'à l'étranger. Au moment d'écrire ces lignes, voici les TVF et les mises en jeu pour le CH à domicile et à l'étranger:

TVFMenJ
total+/-total+/-
Domicile3710-501010-14
Étranger3559-4171065-97


À domicile, l'équipe est pour ainsi dire sur le seuil de respectabilité des 50% aux TVF (49,3% en fait) alors que ça traîne à 44% à l'étranger. Les chiffres que j'ai sur le CH m'indiquent qu'à forces égales l'équipe convertit 4,15% des tirs tentés en buts et 96,3% des tirs alloués sont stoppés.

Mais si je m'échine à considérer les données à domicile et à l'étranger séparément, c'est que je crois à l'importance des adversaires affrontés et que le contrôle du dernier changement a sur ce point un effet déterminant. Voici ces mêmes pourcentages en fonction du lieu du match:

%Buts%Arrêts%TVF
Domicile4,5996,349,3
Étranger3,6396,344,1
Total4,1596,346,8


Parce que je n'ai toujours pas trouvé comment sortir des quantités importantes de données sur un tableau sans y passer la journée, je ne sortirai pas le détail des joueurs de position. Mais je dirai quand même ceci: c'est essentiellement dans le bas de l'alignement que les choses se gâtent au niveau des pourcentages de réussite des TVF en buts.

Par contre, et ça c'est intéressant, le pourcentage d'arrêts reste constant. C'est ce qui m'intéresse plus précisément; voici les performances des deux gardiens pour la saison:




domicileTVFButs%Dif
+-+-+-+-
JAROSLAV HALAK96696448294,97%97,0%-817
CAREY PRICE86491636414,17%95,3%7-15


Price, en gros, a perdu 12 buts de soutien offensif par rapport à Halak sur le simple opportunisme de ses coéquipiers. C'est un peu plus une question d'opportunisme que de volume de tirs, mais les deux indiquent que Price a été passablement magané sur le soutien offensif.

Price a aussi reçu 50 TVF de moins et accordé 12 buts supplémentaires. À l'étranger, le % d'arrêts de Price (96,2%) est presque identique à Halak (96,4%). Quoi qu'on puisse discuter du degré de responsabilité de Price dans l'affaire, mais selon moi le trou dans les stats de Price dû à ses performances au Centre Bell sont pure malchance.

- Pure malchance par opposition à "il connaît une saison difficile": il serait alors aussi loin derrière Halak à l'étranger.
- Pure malchance aussi par opposition à "il a de la difficulté à composer avec la pression du Centre Bell": ses coéquipiers l'ont pas mal pénalisé par leur soutient offensif et il ne s'en est pas fallu de beaucoup selon moi pour qu'il se retrouve avec une si déplorable fiche à domicile.

Je comprends qu'à vue de nez, on regarde les 41 buts accordés sur 442 tirs par Price contre les 29 sur 462 par Halak et qu'on se dise "il est vraiment plus poche!". Mais le fait est que 500, 1000, voir même 2000 tirs sont un faible échantillon quand vient le temps d'évaluer les statistiques d'un gardien. Notez bien: pas son style, ses capacités techniques ou son "talent" mais ses statistiques, les résultats compilés à sa fiche. La feuille de route de Price, notamment le fait qu'il a jusqu'ici compilé des pourcentages d'arrêts de 0.929, 0.920 et 0.921 à ses trois premières saisons (ce qui est excellent, soit dit en passant), parle pour beaucoup dans cette histoire et je reste surpris de voir à quel point le gossage sur les gardiens de but n'en finit plus de finir. En fait, à voir ce que Price a accompli jusqu'à présente et ce que Halak a fait comme progrès dans les deux dernières années, je suis bien curieux de voir où va se retrouver le grand Carey dans deux ans.

2 commentaires:

LeMatheux a dit…

J'aprecie ta tentative d'amener un peu de rationalite dans ce debat, mais a mon humble avis, le noeud du debat n'a pratiquement rien a voir avec les performances sur la glace. Ca a ete presente, et c'est percu, comme un combat entre Carey, le soi-disant Sauveur, le chouchou de Gainey, le "joyau" a qui on a tout donne tout cuit dans le bec, le fetard qui est un probleme dans le vestiaire... et Halak, l'underdog silencieux, le professionnel qui fait son travail, celui qui a sauve le Canadien a chaque annee depuis trois ans, celui qui ne recoit absolument aucun respect de l'organisation, celui qui accepte sans broncher les terribles injustices que l'Organisation fait pleuvoir sur sa tete, la victime quoi.

Mettons que ca fait une belle histoire, et qui fait bien l'affaire de certains.

Que Price soit bon ou pas n'a pas grand chose a y voir. Il y a des tonnes de "connaisseurs" qui sont convaincus, dur comme fer, que Carey Price est mauvais. Pourri. Un chokeux. Qu'il n'a pas de force mentale. Qu'il ne sera jamais un gardien partant dans la LNH, parfois meme. Si tu leur dis que Price a mieux fait que Marc-Andre Fleury ou Antti Niemi, ils vont te rire dans la face. Ils en sont meme a checher des raisons pour lesquelles l'equipe donne beaucoup plus de support a Price qu'a Halak.

Price pourrait facilement etre #1 pour n'importe quelle equipe de la LNH. Halak aussi evidemment, mais si Price perd tant, c'est que l'equipe en avant de lui ne fait pas la job. Ce n'est quand meme pas de la faute des gardiens si l'equipe ne gagne pas si le gardien n'est pas au minimum "miraculeux"...

D'ailleurs j'ai toujours trouve la question ridicule; s'il y a une chose chez le Canadien qui n'est absolument pas un probleme, c'est bien la tenue des gardiens!

Sch a dit…

J'aime bien la liste des meilleurs gardiens depuis la pause olympique (blogue de Brunet, en fonction du pourcentage d'arrêt), qui démontre là encore ce que ça peut bien valoir un petit échantillon, soit pas grand chose sur une carrière. Ce qui m'étonne surtout c'est de constater que techniquement Gustavsson fait théoriquement mieux que Giguère sur ce point, ce dont je n'avais absolument aucune idée. J'imagine qu'à Toronto le grand débat du moment est : doit-on échanger Giguère ? (... ... ... ...(

1-Jaroslav Halak (Montréal) 12 matchs (.937)
2-Tuukka Rask (Boston) 14 matchs (.933)
3-Pekka Rinne (Nashville) 16 matchs (.932)
3-Scott Clemmensen (Floride) 8 matchs (.932)
5-Curtis McElhinney (Anaheim) 7 matchs (.931)
6-Chris Mason (St.Louis) 14 matchs (.925)
6-Jonas Gustavsson (Toronto) 9 matchs (.925)
8-Ilya Bryzgalov (Phoenix) 13 matchs (.922)
8-Henrik Lundqvist (New York) 15 matchs (.922)
10-Manny Legace (Caroline) 10 matchs (.921)

http://blogues.cyberpresse.ca/lnh/2010/04/06/les-meilleurs-gardiens-depuis-la-pause-olympique/