dimanche 7 février 2010

20869 Boston 3 Montréal 0

Scoring Chances for NHL Game Number 20869

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
BOS119:33 202132417991616283337405v5
BOS115:15 2021324179911628374048535v5
MTL114:135261441445274626273340735v5
MTL19:2321621324144911628374048535v5
BOS18:18 142041527479626333740735v5
BOS16:23 62132414491616283337405v5
BOS12:29But4144535859752021405481915v5
BOS10:04But2021324179911628333740535v5
MTL217:5415615404144612040485481915v5
MTL213:23521420415274792040485381915v5
BOS212:53 2126415275912040485381915v5
MTL210:20141420415274792640485373915v5
BOS29:07 142641527475620334081915v5
MTL28:42141426415274752021405481915v5
MTL26:2814614214179912021274054 5v4
MTL26:2121614214179912021274054 5v4
MTL25:3252152641445258616333740 5v4
BOS22:02 152040416179617273340735v5
MTL21:469162132414491620273340815v5
MTL20:43141426415274792040485381915v5
BOS316:21 614415274792640485373915v5
MTL314:09611520404161751628374048535v5
MTL310:23 202132417591617222733405v5
BOS310:12But1426415274791628374048535v5
BOS39:18 1520404161752126274054735v5
BOS38:02 62132414491620334081915v5
BOS34:44 1426415274791628374048535v5
MTL32:0752204152747591616283337405v5
MTL319:4614142041527479616283337405v5
MTL30:03212021324144911733405473915v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK20:26431:28200:0000
14T. PLEKANEC17:29651:09200:0000
15G. METROPOLIT14:53220:51100:0000
20R. O'BYRNE16:19760:00000:0000
21B. GIONTA18:55461:09200:0000
26J. GORGES20:35240:32100:0000
32T. MOEN18:21450:00000:0000
40M. LAPIERRE14:10220:00000:0000
41J. HALAK58:0013142:00300:0000
44R. HAMRLIK22:25530:51100:0000
52M. DARCHE18:27760:51100:0000
53R. WHITE6:15010:00000:0000
58D. DESHARNAIS6:48010:51100:0000
59B. TROTTER6:58010:00000:0000
61B. MAXWELL12:10220:00000:0000
74S. KOSTITSYN18:55750:00000:0000
75H. GILL14:22440:00000:0000
79A. MARKOV21:53481:09200:0000
91S. GOMEZ18:39561:09200:0000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1262600000000
2936330000000
3555500000000
4000000000000
Totals1614131430000000

Statistiques à forces égales
PériodeTirsMenJ Zone OMenJ Zone D
1+15/-30 (-15)76
2+17/-15 (2)53
3+20/-18 (2)67
4+0/-0 (0)00
Total:+52/-63 (-11)1816


  • Les Bruins n'ont pas une grosse attaque, mais ils sont parfaitement aptes à empêcher l'adversaire de menacer avec constance leur filet. Ils sont, après tout, 6èmes dans la ligue pour le nombre de lancer accordés à l'adversaire à 5 contre 5 par heure jouée. Pittsburgh par comparaison est en millieu de peloton et affiche un pourcentage d'arrêts de .907 dans ces situations, contre .917 pour Boston. Bref, l'attaque de tire-pois du CH peut se démerder pour sortir un lapin de son chapeau contre Pittsburgh, mais contre les Bruins, ça devient plus difficile. Ajoutez à ça que Rask en a tiré une grosse, et oups...
  • L'équipe a terminé -11 aux TVF et, si on regarde le détail des joueurs, Trotter et Desharnais ont terminé à -9, White à -7 en étant opposés méthodiquement à Bégin, Lucic et Thornton. Comme quoi les kids ont encore des croûtes à manger. Pendant ce temps, Lapierre Métro et Maxwell se sont repris et contre la ligne de Bégin et celle de Savard ont réussi à se tenir à flot aux chances comme aux tirs. Ça laissait donc l'odieux de produire aux deux premières lignes.
  • En gros, des tirs vers le filet à forces égales générés pendant les matchs qu'ils disputent, 52% sont générés par les Bruins, ce qui indique que, globalement, ils sont capables de garder l'avantage territorial. Leur attaque est anémique en grande partie à cause de leur pourcentage de réussite sur les tirs aux buts: à 5 contre 5 toujours, les Bruins ont depuis le début de l'année un taux de réussite de 6,2%; c'est très, très bas (le CH est à 7,7 et la ligue se situes en moyenne dans les 8-8,3% année après année). C'est un peu un retour du balancier; l'an dernier, au cours des 40 premiers matchs Boston avait tenu un pourcentage de réussite supérieur à 11%, avant de redescendre dans les 8% pour le reste de l'année.
  • Patrice Bergeron est un foutu bon joueur de hockey. Lorsqu'il est sur la glace, les Bruins passent de 52% des tirs générés (ce qui est fort respectable) à 57% (ce qui est dans la classe des BlackHawks). Formulé autrement: lorsqu'il n'est pas sur la glace, les Bruins ont un différentiel de Tirs Vers le Filet de +2,91, et lorsque Bergeron y est, +15,27. L'autre colonne importante à regarder dans la page à laquelle je viens de référer est celle intitulée "CorsiRelQOC", en gros la qualité des adversaires affrontés en fonction de ces mêmes différentiels. Parmi les joueurs de centre des Bruins, Bergeron est encore une fois loins devant ses coéquipiers. Bref, Bergeron domine territorialement contre des joueurs qui normalement dominent territorialement. Les dirigeants de l'équipe olympique canadienne ont probablement regardé ce genre de choses lorsqu'ils l'ont sélectionné.
  • Gomez (7:36) et Plekanec (7:54) l'ont eu dans la face pour une bonne partie de la soirée. Si on se fie aux tableau des présence générés par Timeonice, Gomez a hérité du #37 dans la première partie du match et Plekanec a pris la relève à la fin de la deuxième période et les deux ont terminé vaguement dans le rouge aux chances comme aux tirs. Je notes ça parce que Plekanec était franchement dans le vert après une période et Gomez... franchement dans le rouge. C'est dans ce genre de matchs que Cammalleri, Pouliot et AKost manquent au CH. Entre Bergeron et la réelle capacité des Bruins à éteindre les élans offensifs de leurs adversaires, Montréal n'a jamais été capable de générer le torque nécessaire pour visser les Bruins.
  • Pour la deuxième fois depuis son jumelage à Markov (depuis 5 match donc), O'Byrne a terminé dans le vert aux chances. Ces deux-là ne se font pas trop brûler et Hamrlik et Spacek continuent à assurer, mais disons qu'on espère qu'O'Byrne soit capable de monter une autre marche d'ici la fin de la saison. Ça et il commence à faire comme Komisarek, nommément quitter sa position pour planter des gars en zone neutre. Ça fait plaisir à la foule et ça donnes des surnombres. Ces gars-là sont toujours, toujours sur-évalués lorsqu'ils se mettent à faire des niaiseries du genre.

Aucun commentaire: