lundi 4 janvier 2010

20623 Buffalo 1 Montréal 0

Scoring Chances for NHL Game Number 20623

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL115:449121223157759145132526305v5
MTL115:14141314153147791025283057 5v4
MTL113:041515223132364445132526305v5
BUF110:00 15263132367945132526305v5
BUF14:01 615313236441019253055575v5
MTL12:4857621314457914592130415v5
MTL12:3757621314457914592128305v5
BUF12:28 621314457914592128305v5
BUF12:24 621314457914592128305v5
BUF12:23 621314457914592128305v5
MTL215:56572126315779914592128305v5
MTL215:28912122315779914592128305v5
BUF213:05 2126315779911019293055575v5
BUF213:04But2126315779911019293055575v5
BUF210:47 15263132367545192930555v5
MTL29:295762131445791910212830575v5
MTL20:15572126315779911325303441525v5
BUF318:38 62131445791519293055575v5
MTL317:4036152631323679413252630345v5
BUF314:58 1426313275 1926293034574v5
BUF314:52 1426313275 1926293034574v5
MTL35:23572126315779911019293055575v5
MTL34:55212126315779911019293055575v5
MTL34:355762131445791921283034525v5
MTL30:15131314214779911928293034525v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK19:48451:21000:0000
13M. CAMMALLERI18:25102:04100:0700
14T. PLEKANEC17:29102:04100:4402
15G. METROPOLIT11:37231:37100:0000
17G. LARAQUE3:52000:00000:0000
21B. GIONTA18:501162:00000:4600
22P. MARA14:02300:00000:0000
26J. GORGES18:42540:00001:1602
31C. PRICE52:451294:00102:0002
32T. MOEN13:49230:07000:3702
36M. D'AGOSTINI10:25230:00000:0000
40M. LAPIERRE10:02000:00000:3000
44R. HAMRLIK19:27551:00000:4400
47M. BERGERON9:36102:35100:0000
57B. POULIOT17:091060:00000:3000
67M. PACIORETTY14:42002:12000:0000
75H. GILL13:45110:00001:1602
79A. MARKOV20:50733:00100:4400
91S. GOMEZ18:451162:00000:4600


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1554510000000
2434300000000
3535100000200
4000000000000
Totals141113910000200








Statistiques à forces égales
PériodeTirsMenJ Zone OMenJ Zone D
1+13/-8 (5)44
2+12/-24 (-12)410
3+19/-12 (7)97
4+0/-0 (0)00
Total:+44/-44 (0)1721



  • 13 chances de marquer à forces égales et le trio de Gomez en a généré 11. On peut voir que contre une équipe qui excelle en défensive, Moen, Metropolit et D'Agostinivont avoir de la difficulté (+2/-3 tous les 3). Cammalleri et Plekanec ont eux été sur la glace pour une chance, celle générée en fin de troisième alors que Price était au banc. Pacioretty a, au cours de ce match, parfaitement illustré en quoi la LNH n'est plus une ligue de développement (contrairement aux années 80 ou même 90) et en quoi rares sont les joueurs qui peuvent contribuer contre les meilleurs.
  • Andreï Kostitsyn avait, à l'âge de 22 ans, disputé 34 matchs dans la LNH. Depuis, en deux saisons et demie, il a disputé 192 match, marqué 61 buts et 119 points, le tout en jouant systématiquement sur l'un des deux premiers trios de l'équipe. On commence à soupçonner qu'il a peut-être, à 24 ans, trouvé le moyen de monter une autre marche et de devenir un joueur capable de marquer régulièrement contre les meilleurs. On verra. Pacioretty, en âge comme en expérience et en talent, est très loin derrière AKost et c'était un peu plate pour lui d'avoir à prendre sa place.
  • Pouliot est rendu à 23 ans, mais si il faut croire ce que l'on voit depuis quelques matchs, on peut se mettre à espérer que c'est à son tour de monter la marche qui lui permet de contribuer contre les meilleurs. Si il en est bel et bien rendu là, on n'en est pas encore pour autant à se demander si il peut lui aussi monter une autre marche et devenir un marqueur régulier. N'empêche, le gars se fait donner une chance et la saisit à bras-le-corps: l'équipe est +28/-29 lorsqu'il est sur la glace et il a, si mon compte est bon, amassé 7 chances de marquer au cours du dernier match. Même si il barres au niveau de gros ailier qui patine vite et complète des joueurs de talents, c'est très bien. Allez, tout le monde en choeur: Pou!

2 commentaires:

LeMatheux a dit…

Quand meme, finir au neutre aux TVF et 13-9 aux chances a 5 contre 5 contre une equipe comme Buffalo, ce n'est pas rien du tout. Encore une victorie morale, mais il y a comme un declic qui s'est fait depuis le retour de Gionta (et je doute que sa seule presence explique tout). On a droit a une equipe qui fait jeu beaucoup plus egal a l'adversaire, au lieu de s'accrocher en defensive, meme si bizarrement elle gagne moins.

A croire qu'il y a une bonne equipe cachee dans le Canadien en quelque part...

Olivier a dit…

Une équipe de plafond salarial va toujours être bonne je penses, à moins d'être amochée ou vraiment mal montée.

C'est plus ou moins évident lorsque j'en parle dans les résumés de match et je n'ai jamais le temps de me mettre à ça, mais je penses que ça tourne essentiellement autour du fait que le système de Martin est basé sur le jeu force contre force. Sur 50 minutes de temps à 5 contre 5, il va mettre son top 4 de défenseurs pendant 42 minutes. Déjà là, c'est dur à contourner, avantage de la glace ou pas.

Ensuite, il tourne pas mal toujours ses trios de la même manière, soit 1-2-3-4 pendant les deux premières périodes, mais avec 5-6 passes de 1-2-3 et 1-2-4; donc, il va souvent se retrouver à 3 trios et demi. Puis, en troisième, il joues à 3 trios et quart en donnant quelques chiffres à celui des deux derniers trios qui en arrache ce soir là et la balance à celui qui se débrouille. Ça donnes deux lignes à 8-10 minutes et deux lignes à 20 minutes. Encore une fois, très dur pour le coach adverse de décider qui de Gomez ou Plekanec marquer: les deux sont très bon, mais aucun n'est exceptionnel, et rares sont les équipes avec deux lignes "shutdown".

Hier, Ruff a choisi de mettre le couvercle sur Plekanec, un excellent choix, ajouterais-je.

Cammalleri a eu des passes à vide au début de l'année, alors je ne m'en fait pas tout de suite pour Pouliot, mais si le gars a un peu plus de finish que Chris Higgins, il va en mettre 30.

Dernier truc pour les victoires morales: si la liste des blessés reste vide, je penses qu'on va avoir le sourire facile à la fin Janvier.