mardi 28 juillet 2009

Procrastination

- Vic Ferrari est en feu par les temps qui courent sur le blogue Irreverend Oilers Fan. Cet article portant sur les problèmes que Ferrari voit dans les tentatives d'analyser la qualité des tirs au filet est particulièrement intéressante.

- Un autre blogue sur les Oilers (qu'est-ce que j'y peux; ils sont les seuls à s'intéresser à ce genre de stuff...) avec un article mettant en relief l'importance de joindre les données sur les mises en jeu et les différentiels de tirs pour avoir une idée plus juste de ce qu'un joueur a accompli. Ne manquez pas la discussion qui suit; on est très, très loins des forums de cyberpresse.

- L'idole des jeunes, l'homme par qui ma vie professionnelle va s'effondrer parce que je passe trop de temps à zigonner sur behindthenet.ca, Gabriel Desjardins, a mis la main sur les coordonnées X-Y des tirs manqués des 4 dernières années. En résultent, une fois ces tirs manqués ajoutés aux données sur les tirs au but, une série de graphiques infiniment cool. Morale de l'histoire: tirer de l'extérieur des points de mise en jeu, c'est pas winner.

- Scott Reynolds, à The Gospel of Hockey, a fait une petite analyse du fait que les Bruins ont échangé Ward pour pouvoir engager Morris. On se sacre ben du move, mais pour étayer son point, Reynolds sort une comparaison entre les deux défenseurs que je trouve admirable de simplicité et d'efficacité. J'entends m'en inspirer dans mes prochaines analyses.

- Du côté de Lions in Winter, Topham aussi est en feu: après avoir accompli son devoir de blogueur de qualité en nous rappelant que ceux qui pensent que le contrat de Plekanec est trop généreux sont dans le champ, il souligne en quoi l'acquisition de Spacek risque d'être l'un des excellent coups de Gainey. Bonus, comme toujours à Lionsinwinter, vous pouvez me voir faire un fou de moi dans les commentaires.

- Mon blogue français favori sur le CH, La vie est une puck, a un feature sur Claude "Suitcase" Pronovost. Mettez-le donc dans vos fils RSS. Pis si vous savez pas c'est quoi un fil RSS ben c'est le temps de l'apprendre.

samedi 4 juillet 2009

Tectonique mes fesses...

L'alignement étant pas mal complet (il a pas resigné Tanguay! Chou!), j'aurai tout l'été pour zigonner avec les chiffres. J'y reviendrai, mais voici quand même les 3 indicateurs que j'ai l'intention d'utiliser le plus souvent:


  • Les buts et points par tranches de 60 minutes jouées (à forces égales et pour les unités spéciales), qui nous permet de voir ce qui, des performances d'un joueur, est reproduit annuellement et de ce qui est dû à une année exceptionnelle (ce qui est ennuyant lorsqu'on regarde Gionta), ainsi que la qualité des adversaires affrontés

  • Le différentiel des tirs (Corsi) à forces égales, qui nous permet d'évaluer l'avantage territorial de l'équipe lorsque le joueur est sur la patinoire

  • Une toute nouvelle stat! Les mises en jeu, plus particulièrement les différences de ratios entre zones de départ et zones de fin. Je reproduirai ici tout simplement la méthode décrite par JLikens dans son dernier billet.



Je veux simplement éclaircir un petit point, qui est lié à l'indice de qualité des adversaires affrontés. Présentement, cet indice est compilé par le site behindthenet.ca. Si il demeure d'une certaine utilité, le fait qu'il repose sur les +/- au lieu du différentiel de tirs l'amène a pénaliser les joueurs malchanceux, et ce de manière d'autant plus forte pour les joueurs ayant eu un moindre temps de glace. En effet, l'indice de qualité des adversaires (et des coéquipiers) que l'on y retrouve est en fait un agrégat du "rating" compilé par Behindthenet, soit un ratio du différentiel de buts d'un joueur donné sur le différentiel de buts de l'équipe. Voici un extrait d'un tableau que j'ai déjà publié:



Le pourcentage d'arrêts à forces égales des gardiens du canadien a été, en 2008-2009, de 0,922... Lorsqu'on regarde les différentiels de tirs au but, tant Bouillon que D'Agostini font pourtant bonne figure et les données que j'ai commencé à recueillir sur la capacité des joueurs à prendre l'avantage territorial à partir des mises en jeu pointent dans la même direction; D'Agostini, Bouillon, Hamrlik et O'Byrne font bonne figure. Ça me surprend pour O'Byrne, mais bon, on rationalisera ça une autre fois.

Tout ça pour dire, même sur une période de 50 match, un joueur peut se trouver pénalisé par la malchance: dans le cas de D'Agostini, un pourcentage d'arrêts de .922 l'aurait amené à une fiche de -2 (au lieu de -14!). Je suppose que sur la masse les chosent se tassent et que, par conséquent, l'indicateur de qualité des adversaires reste valide. Vu les cas D'Agostini et Bouillon, je ne suis pas convaincu de la valeur de l'indice quand vient le temps d'évaluer la force des coéquipiers...

jeudi 2 juillet 2009

Ouellet

Michel Ouellet (joueur de centre droitier de 27 ans) a joué 3 matchs au cours de la dernière saison à Vancouver. Aucun points. Voici sa fiche au cours des 3 saisons précédentes:


Il a marqué 30 buts en 2003-2004 et 2004-2005 dans la ligue américaine.

Sais pas si il est si bon que ça, mais je regarde le tableau ci-dessus, puis je regarde l'alignement à gauche et je vois "Laraque 1.5" comme 4ème ailier droit et pis... ben...

Ça n'arrivera pas, alors bon, on ne se fera pas de sang d'encre, mais quand même...

Ajout 2 juillet 22h00:

Je n'ai que les données de sa saison avec le Lightning, qui ne reflètent possiblement pas ses aptitudes réelles. Les chiffres ici présentés sont frappants lorsqu'on sait que le Lightning de 2007-2008 reposait lourdement sur les épaules de Lecavalier et compagnie; ceux-ci, comme nous l'indique le site behindthenet.ca, avaient un indice de compétition très élevé (0.13 pour Lecavalier), alors que Ouellet se tenait à -0.01. On doit donc voir dans les chiffres qui suivent ce que Ouellet peut faire lorsqu'il est systématiquement isolé des meilleurs éléments adverses.



Les temps de glaces viennent d'ici, les différentiels de tirs ici (les variables &henrik, &daniel indiquent du numéro 99 les performances des joueurs indiqués lorsqu'ils sont ensemble sur la glace).